Publicités

Les 2 Makis, un atelier de couture responsable pour les tout petits

À lire également

Exposition Made in Mayotte 2020 : Asmane Houdjati, l’entrepreneure aux mille parfums

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Exposition Made in Mayotte 2020 : Juliette B., céramiste en herbe

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Exposition Made in Mayotte 2020 : Marlène Fraytag, du bois et des lettres

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Exposition Made in Mayotte 2020 : Véronique, encadreuse reconvertie

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Si les couturiers à Mayotte ne manquent pas, de nouvelles initiatives émergent dans le domaine pour renouveler l’offre et proposer un éventail plus large de produits. Créé il y a dix mois, l’atelier Les 2 Makis de Noémie Delteil, spécialisé dans les vêtements pour enfants, propose une gamme de vêtements réversibles, de jeux en tissu réutilisable ou double emploi, en conciliant matières locales, développement durable, fait main et budget accessible.

La 8ème édition de l’expo Made In Mayotte s’est achevée samedi dernier, mais pour la vingtaine d’artisans présents pour l’événement, le travail se poursuit toute l’année ! Parmi eux, Les 2 Makis, tout jeune atelier de couture spécialisé dans les vêtements et accessoires pour enfants, de l’âge d’un mois jusqu’à cinq ans – voire plus, sur commande.

La force de la marque ? Des tissus locaux, sains pour la peau des chérubins, mais surtout, une créativité à toute épreuve. Car ici, robes, chemises, shorts et barboteuses sont tous réversibles. De quoi offrir deux tenues en une, tout en permettant de limiter la surconsommation.

Côté accessoires, le choix est large : bavoirs, bandeaux, chouchous, poncho de plage, tablier de cuisine pour enfant, nid d’ange (sorte de sac de couchage d’intérieur pour les bébés), serviettes de bain personnalisées et lingettes lavables, l’atelier a de quoi faire le bonheur des touts petits, à des prix qui raviront les parents. La gamme entièrement confectionnée à la main inclut également des tissus à colorier réutilisable à souhait après un passage en machine, et des tapis de jeux d’un mètre de diamètre, lui aussi réversible, et transformable en sac.

On manque beaucoup de vêtements pour bébé et enfant à Mayotte”, explique Noémie Delteil, la créatrice des 2 Makis. “Quand on cherche des choses sympas, on tombe souvent sur des articles plutôt chers qui viennent de Chine et de Dubaï, qui sont de mauvaise qualité et ne sont pas bons au niveau de la santé.” Alors, lorsqu’elle déménage de Petite à Grande-Terre, il y a dix mois, Noémie Delteil décide de quitter son emploi d’enseignante pour lancer son atelier, auquel elle consacre désormais tout son temps.

Je voulais me démarquer, ne pas juste proposer des vêtements classiques, tout en étant dans l’idée d’une consommation responsable.” Et si de plus en plus nombreux sont les artisans et entrepreneurs à Mayotte à se lancer dans la couture, le sur-mesure et le zéro déchet, seule Noémie propose à ce jour des confections réversibles, qu’elle confectionne chez elle, dans son petit atelier, et dévoile chaque mois lors du marché paysan de Coconi.

artisanat-couture-2-makis

Où trouver Les 2 Makis ?

Pour consulter le catalogue de l’atelier ou commander un modèle sur-mesure, rendez-vous sur la page Facebook Les 2 Makis, ou sur le marché de Coconi tous les premiers samedis du mois. Vous pouvez également contacter Noémie Delteil au 06.39.66.78.77.

 

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°963

Le journal des jeunes

À la Une

Un avenir incertain pour les taxis de Mayotte

La chambre des métiers et de l’artisanat a tenu un séminaire porté sur l’avenir des taxis à Mayotte ce mercredi. L’occasion de parler des...

À Mayotte, le retour des soirées signe celui du sexisme ordinaire

On dit souvent de Mayotte qu’elle est une société matriarcale. Pourtant, tout comme en métropole, si ce n’est plus, le sexisme est ici aussi...

Balades artistiques et patrimoniales à Mamoudzou

Le projet “Nouveau regard sur ma ville 2021” mis en œuvre par la communauté d'agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) a pour objectif de faire découvrir...

Ces mahorais qui quittent l’île aux parfums pour se construire une carrière

Asma* vit à Paris. Originaire de Mamoudzou, la Mahoraise de 28 ans affirme aujourd’hui ne pas regretter un instant avoir quitté le 101ème département...

Au conseil départemental, “l’opposition constructive” ne lâchera rien

Toujours privés d’hémicycle, les nouveaux élus du conseil départemental étaient réunis ce lundi 19 juillet dans l’Hôtel de ville de Mamoudzou pour une assemblée...