Exposition Made in Mayotte 2020 : Véronique, encadreuse reconvertie

À lire également

Exposition Made in Mayotte 2020 : Juliette B., céramiste en herbe

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Exposition Made in Mayotte 2020 : Asmane Houdjati, l’entrepreneure aux mille parfums

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Exposition Made in Mayotte 2020 : Marlène Fraytag, du bois et des lettres

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de...

Six artisans d’art récompensés à Mayotte pour leur savoir-faire

Ce jeudi 8 avril, la chambre des métiers et de l’artisanat organisait à l’hôtel consulaire la troisième cérémonie de remise de titres à six...

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de Mayotte. À cette occasion, Flash Infos vous propose cette semaine des portraits de ces acteurs qui font vivre l’artisanat local. Aujourd’hui, Véronique, ancienne encadreuse qui a décidé de revenir à sa passion première : la couture.

“Ah, ça, la couture, on peut dire que ça me connaît ! Pour vous dire, je pense que la machine faisait un peu partie des jouets, à la maison”, lance Véronique Rambouillet les yeux écarquillés derrière ses lunettes rondes. Entre deux coups d’aiguille sur ses petites marionnettes, la gérante de Cadre en folie s’interrompt un instant, pour remonter le fil. “J’estime peut-être à huit ans le jour où j’ai commencé à coudre”, raconte-t-elle, en faisant osciller ses boucles d’oreille en forme de machines miniatures.

C’est donc “assez naturellement”, que sa petite entreprise a bifurqué il y a quelques années, vers la confection de peluches, jouets pour enfants et autres bibelots en wax. Une histoire cousue de fil blanc ? Pas vraiment. Présente sur le territoire depuis déjà vingt ans, Cadre en folie avait en effet commencé sur un tout autre crédo : l’encadrement. Un secteur de niche à Mayotte malgré les expositions de peintres comme Marcel ou Gilles Renaud auxquelles la professionnelle a pu participer au gré de son activité.

Le glas de l’activité

Mais en 2010-2012, la crise passe par là. Peu à peu la demande se fait rare, et les quelques peintres de l’île ne suffisent pas à remplir les caisses. “Lorsque le seul vitrier de l’île a cessé d’encadrer sur place, cela a sonné le glas de l’activité. Heureusement pour moi, j’avais cette deuxième corde à mon arc !”, rembobine la couturière. En plus de ses fabrications, Véronique propose aujourd’hui des cours pour adultes dans son petit atelier à la résidence Créole à Mamoudzou. Pour une centaine d’euros, chacun peut y apprendre à coudre ses propres doudous, patchwork ou tote-bags en tissu.

Le wax en folie

Et pour les moins patients, Cadre en folie écoule ses confections artisanales tous les mois au marché de Coconi, ou dans la boutique SMO Cosmétique qu’elle partage avec son mari. Et aussi pendant ces deux semaines au comité du tourisme, à l’occasion de l’exposition Made in Mayotte. Une opportunité à laquelle l’artisane a accepté de participer avec plaisir, à l’appel de Marlène Fraytag, la coordinatrice de l’événement. “Marlène nous a embarqués, et c’est une bonne manière d’écouler les stocks !” Surtout à l’approche des fêtes. Impossible de louper son stand coloré, tant le wax décliné en éponges zéro-déchets, marionnettes, ou bracelets attire le regard. “Je travaille beaucoup ce tissu, j’adore les couleurs, donc je le décline sur toutes mes gammes de produit”, glisse Véronique, en montrant ses pièces. Une reconversion réussie !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo N°951

Le journal des jeunes

À la Une

La nouvelle stratégie de la ville de Mamoudzou pour renforcer sa lutte contre l’insécurité

Ambdilwahedou Soumaïla, le maire de Mamoudzou, Yann Le Bris, le procureur de la République et les représentants de l’État ont officiellement installé le conseil...

Économie bleue à Mayotte : une stratégie et des ambitions à concrétiser pour éviter le coup d’épée dans l’eau

Ce mardi 13 avril se déroulait le comité de pilotage final de restitution de la stratégie de développement de l'économie bleue de Mayotte. Trois...

La Nuit du Doute : une soirée d’attente pour les musulmans de Mayotte

Les deux nuits précédant le ramadan à Mayotte sont toujours particulières. Le début du mois de jeûne étant indiqué par la lune, la date...

“On restera là jusqu’à ce qu’on voie nos noms sur le panneau” : les demandeurs d’asile manifestent devant le tribunal administratif de Mayotte

Alors qu’ils ont formé un recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) depuis de longs mois, des demandeurs d’asile originaires de plusieurs...

Hommage à Miki : élèves et parents demandent plus de sécurité aux abords du lycée du Nord

Élèves, parents, personnels éducatif et administratif, membres du rectorat mais aussi autorités civiles, politiques et religieuses étaient réunis ce lundi à la cité du...