asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Exposition Made in Mayotte 2020 : Marlène Fraytag, du bois et des lettres

À lire également

Quand l’angle d’une rue se transforme en un atelier de tailleur de bois à Mayotte

Un des arts traditionnels de l’archipel consiste à tailler le bois. Portes, coffres, sièges... Tout peut être sculpté par les mains des menuisiers comoriens....

L.O.A Cosmétique : des produits bien-être made in Mayotte, pour “revenir aux sources”

Après des années de préparation, Lidie Ousseni-Ali a enfin pu se lancer dans son projet de transformation agricole spécialisée bien-être. De quoi rappeler les...

Douze années de travail pour convaincre de l’importance de la filière de brique de terre compressée

L'association ART.Terre vient d'éditer un livre intitulé « Construire en terre mahoraise ». Un ouvrage né de la nécessité de rendre compte du caractère...

Les pirogues : un art qui perdure malgré la modernisation

A Mayotte, si un grand nombre de pêcheurs ont aujourd'hui des bateaux à moteurs, la pirogue traditionnelle mahoraise, à un balancier, a été pendant...

Du 7 au 19 décembre 2020, 13 producteurs et artisans proposent le fruit de leur travail lors d’une exposition au comité du tourisme de Mayotte. À cette occasion, Flash Infos vous propose cette semaine des portraits de ces acteurs qui font vivre l’artisanat local. Aujourd’hui, Marlène Fraytag, le visage derrière Touch’du bois.

Elle dévisse délicatement un stylo à plumes, comme s’il s’agissait d’un pétale de rose. “D’abord, il faut découper le bois avec une scie à rebond. Puis, il faut le percer pour insérer un tube en laiton à l’intérieur. Enfin, ça passe sur la tour à bois et avec un couteau je travaille la forme que je veux”, décrit Marlène Fraytag en montrant du doigt chacune des pièces ainsi désassemblées. La touche finale ? Un hippocampe. Sa “signature”.

Sur cet étal à l’exposition Made in Mayotte, des dizaines de stylos attendent à leur tour de tracer la leur. En bois de litchi, de bambou, d’ylang, de jacquier, de cocotier, de palmier, de takamaka ou de cannelle, ils sont le fruit de ce travail d’orfèvre. En tout, il lui faut deux heures pour fabriquer chaque pièce.

Mais encore faut-il trouver la matière première. Que de la récup’ !, assure Marlène Fraytag, obtenue grâce au bouche-à-oreilles… et un bon sens du relationnel et de la débrouille. “Je me suis rapprochée des entreprises d’élagages ou bien je cherche en bord de route”, décrit la gérante de Touch’du bois. “Parfois, il faut deux années pour parvenir à un séchage complet.”

Maître tourneur

C’est en 2013, que cette ancienne fleuriste opère sa reconversion pour vivre sa passion. “J’adore la calligraphie, c’est pour cela que j’ai choisi de fabriquer des stylos”, déroule-t-elle. Formée par “une personne qui était du métier”, cette artisane qui tourne ses ramures inlassablement au fond de son jardin à Tsingoni, a de la reconnaissance à revendre. “C’est Mayotte qui m’a appris le métier de tourneur de bois. Et je suis contente d’avoir eu un maître avant de me lancer”, sourit-elle.

Aujourd’hui, Marlène n’hésite pas à transmettre ses connaissances à des petites mains, dès que les affaires tournent. “Cette année a été plus calme à cause du Covid, mais d’habitude, en cette période, nous sommes au moins deux à l’atelier !” Il faut dire qu’il y a du pain sur la planche. Outre ses gammes de stylos, la créatrice a aussi diversifié son offre avec des bijoux, des ouvre-bouteilles et autres vaporisateurs de parfums. Le tout personnalisable grâce à la gravure laser. Encore un clin d’œil aux belles lettres !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

La circulation dans Mamoudzou perturbée à partir de ce mercredi

La circulation dans Mamoudzou sera perturbée à l’approche de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, ce vendredi, à l’occasion de laquelle la Ville organise...

La coqueluche continue de progresser sur le territoire

Santé publique France fait le point sur la coqueluche, les infections respiratoires aigües (IRA), la gastro-entérite aigües (GEA) et la dengue à Mayotte. Pour la...

Mamoudzou s’enflamme pour les Jeux Olympiques ce vendredi

La Ville de Mamoudzou organise une fan zone pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. Cet événement “Mamoudzou en flamme” aura...

Assemblée nationale : Anchya Bamana et Estelle Youssouffa intègrent leurs commissions permanentes

La députée de la 1ère circonscription de Mayotte nouvellement réélue, Estelle Youssouffa, intègre de nouveau la commission permanente des affaires étrangères de l’Assemblée nationale,...

Les travaux du point de vue d’Handréma ont débuté à Bandraboua

La première pierre du point de vue d’Handréma a été posée ce vendredi 19 juillet. Ces travaux marquent le début d’un programme d’aménagements dans...