20/03/2009 - Découvrir le monde du travail en Métropole

20/03/2009 - Découvrir le monde du travail en Métropole

 

 

{xtypo_dropcap}Q{/xtypo_dropcap}uinze jours de stage pour se familiariser avec le monde du travail en Métropole et les différences avec Mayotte. C'est ce qui est offert à 19 élèves sur les 32 que compte la classe de première bac pro vente du lycée de Sada, grâce aux efforts conjoints de leurs professeurs de vente, qui ont monté un projet sur l'année autour de la construction d'un projet personnel et professionnel, ainsi que du conseil général via la continuité territoriale et du lycée pour le financement du voyage.

Arrivés ce vendredi, les jeunes sont installés pour deux semaines à Alençon, en Basse Normandie, une ville choisie en raison d'un partenariat avec le lycée Maréchal Leclerc dont les élèves de bac pro vente rencontreront samedi les élèves mahorais pour un échange, l'occasion pour les lycéens de Sada de présenter Mayotte à leurs homologues de Métropole.

A partir de lundi, les jeunes seront répartis dans le centre commercial Leclerc d'Alençon, dix d'entre eux travailleront directement dans le magasin Leclerc, répartis dans les différents rayons, les neuf autres seront envoyés dans les boutiques du centre commercial, tels Etam ou Gémo, à un ou deux par magasin.

Les élèves n'en sont pas à leur première expérience, lors de leurs années de CAP ou BEP, ils ont effectué plusieurs semaines de stage dans différents magasins d'habillement, d'électroménager… de Mayotte. Ils ont déjà une petite idée des différences qu'ils vont constater : "En Métropole on ne tolère pas le retard", "on peut moins faire de pause et s'asseoir, il faut rester debout tout le temps", "on ne peut pas s'habiller en salouva".

 

Affiner son projet professionnel

 

Pour Hanifa, "ce voyage va nous permettre de voir les différences entre ici et là bas et va nous aider à décider où faire nos études et où aller travailler ensuite." Fermement décidée à poursuivre des études en Métropole après son bac, elle est la seule du groupe à l'avoir déjà visitée, lors d'un voyage avec une association de danse traditionnelle. Ses camarades se partagent entre la possibilité de faire un BTS ici au lycée de Sada, ou celle de l'aventure métropolitaine, tout en ayant bien conscience que beaucoup d'étudiants mahorais y échouent.

Cette construction de projet est justement l'objectif du projet pluridisciplinaire à caractère professionnel, ou PPCP, élaboré par les enseignants avec leurs élèves depuis le début de l'année, et dans lequel vient s'inscrire ce voyage. Intitulé "Se connaître pour mieux s'insérer", le PPCP "propose aux élèves de réfléchir à ce qu’ils sont, à la façon dont ils perçoivent leur place à l’école et dans la société, à la façon dont ils vont pouvoir adapter leur propre personne et leur projet personnel au monde de l’emploi". Pour cela, et après avoir fait le point sur leur situation personnelle, ils sont initiés aux techniques de recherche d’emplois de façon à essayer de s’adapter aux réalités du monde de l’emploi.

Au cours de l'année, chaque élève doit constituer un dossier qui rend compte des travaux effectués en PPCP. Il est le reflet de l’évolution de l’élève au cours de l’année et comprend les évaluations des enseignants et des professionnels. En fin de projet, tous les élèves devront passer un entretien d’embauche fictif devant des professionnels qui évalueront leurs capacités à s’adapter à cette situation.

Le voyage comporte également une partie culturelle, dimanche les élèves iront visiter le Mont St Michel, le week-end prochain ils passeront une journée à Caen avec une visite du littoral et des plages du Débarquement, ainsi qu'une journée à Paris…

 

Hélène Ferkatadji

Abonnement Mayotte Hebdo