Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

« L’objectif est de faire baisser le nombre d’accidents mortels »

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Circulation alternée : A partir du 19 juin, ce sera moitié-moitié dans Mamoudzou

L’arrêté de circulation alternée pendant un mois a été rendu public, ce jeudi 1er juin. Dès le 19 juin, les véhicules venant de l’extérieur...

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

Le lancement du document général d’orientation de la sécurité routière pour les années 2023 à 2027 a eu lieu ce mardi, au travers d’une signature à Dzaoudzi. Ce document, conclut entre de nombreux partenaires locaux, permet de créer un cadre aux actions œuvrant dans la thématique de la sécurité routière. En 2022, seize personnes ont perdu la vie sur les routes mahoraises.

lobjectif-est-de-faire-baisser-le-nombre-daccidents-mortels
Nicaise Eloidin (déléguée du préfet chargée de la sécurité routière), Nadjima Saïd (conseillère départementale), Marie Grosgeorge (directrice de cabinet du préfet de Mayotte), Saïd Omar Oili (maire de Dzaoudzi-Labattoir) et Mohamed Moindjié (directeur de l’association des maires de Mayotte) ont présenté, puis ont procédé à la signature du document général d’orientation de la sécurité routière 2023-2027.

« C’est un cadre pour les cinq prochaines années à venir », note Marie Grosgeorge. La directrice de cabinet du préfet de Mayotte fait partie des signataires du document général d’orientation (DGO). Ce document officiel, qui définit les orientations d’actions à mener en matière de sécurité routière, a été signé entre différents partenaires locaux, ce mardi, notamment la préfecture de Mayotte, le conseil départemental, la mairie de Dzaoudzi-Labattoir et l’association des maires de Mayotte. Ce DGO répond à deux objectifs, celui de définir les priorités en matière de sécurité routière, mais aussi de faire appel à la mobilisation locale. Il comprend quatre enjeux nationaux, qui sont la mobilité douce, les deux roues motorisées, le risque routier professionnel et la conduite à risques. A Mayotte, il a été décidé d’ajouter un enjeu local : les jeunes. « On sait que les conduites à risques, non pas qu’à Mayotte, sont beaucoup le fait de la jeunesse », rappelle la directrice de cabinet. Pour elle, « les jeunes sont aussi un public vecteur de sécurité routière ».

À Mayotte, entre 2017 et 2021, 49 personnes ont été tuées sur les routes, « un chiffre en augmentation », selon Marie Grosgeorge. Les données montrent également une augmentation de la dangerosité des accidents, avec de plus en plus de blessés graves. La tranche d’âge la plus touchée par les accidents routiers, est celle des 25-44 ans. « Nous comptabilisons beaucoup de décès en deux-roues, mais aussi des piétons », rappelle la directrice. Ce document servira donc d’appui afin de tendre à réduire les accidents mortels dans le 101e département. « L’objectif, à terme, est de faire baisser les chiffres et de faire baisser la tendance sur les populations à risques », clarifie-t-elle.

Le DGO de la sécurité routière est « un guide »

Ce DGO est un document que chaque préfecture élabore avec leurs partenaires respectifs pour lutter contre l’insécurité routière. Nicaise Eloidin, déléguée du préfet chargée de la sécurité routière, explique que localement, « trois groupes ont travaillé sur l’élaboration de ce document », à savoir un groupe avec les IDSR, un regroupant les associations et entreprises, et le troisième incluant les élus et administrations. Ces réunions avaient pour objectif « d’étudier l’évolution des cinq dernières années et, à partir de ces analyses, d’échanger autour des projets de prévention et du cadre à y donner ». En résumé, le document général d’orientation de la sécurité routière est « un guide » pour les porteurs de projets.

Marie Grosgeorge a tenu à rappeler que ce document « a été élaboré de façon partenariale ». Il définit des objectifs nationaux et locaux, qui seront valorisés dans le cadre de l’appel à projets départemental annuel et qui va permettre de soutenir « soit en moyen humain, soit en moyen financier, des projets locaux sur ces enjeux de sécurité routière à Mayotte », ajoute-t-elle. Cet appel à projets, qui sera lancé au courant de la semaine prochaine, vise à favoriser des actions de prévention et de sensibilisation en lien avec la sécurité routière, et au profit des différents usagers de la route (seniors, piétons, cyclistes, usagers de deux ou quatre roues motorisées). Afin de soutenir les initiatives dans le domaine de la sécurité routière, cet appel à projets permet de financer partiellement les actions qui répondront aux différents enjeux.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Le branle-bas de combat au centre hospitalier

Le service des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM) tourne avec quatre médecins de jours et trois médecins de nuit, se défend la...

Omar : « C’est chez moi ici, je ne partirai pas »

Des tôles déformées, des cendres et des trous encore fumants sont les restes du chalet d’Omar. L’exploitation de l’agriculteur de M’tsapéré, ciblée régulièrement par...

Musique traditionnelle et électro s’accordent au festival Kayamba

La sixième édition du festival de musique traditionnelle et électronique se déroulera du vendredi 31 mai au samedi 1er juin. Deux dates pour deux...

Les jeunes du RSMA sensibilisés aux violences contre les femmes

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) de Mayotte a reçu, ce mardi 28 mai, la cinquième édition de la journée de lutte contre...

« On va partir et voyager autour de l’Europe »

Le mois de l’Europe est célébré pendant tout le mois de mai, dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date...