100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le prix des taxis-ville passe à deux euros la course

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

Avec le Mistral, un vent rassurant souffle sur le sud océan Indien

Le président de la République l’a annoncé ce mercredi soir, le porte-hélicoptère amphibie Mistral viendra en aide aux territoires de La Réunion et de Mayotte dans le cadre de l’opération “Résilience”, visant à lutter contre l’épidémie de Coronavirus face à laquelle les deux départements manquent d’armes pour lutter.

 

Après plusieurs mouvements sociaux de protestation, les syndicats de taxis de Mayotte ont enfin obtenu une avancée. Vendredi dernier, ils ont signé une convention avec la préfecture faisant passer le prix de leur course à deux euros au lieu des 1,60 euro qui avaient cours depuis plusieurs années. Une victoire pour les syndicats, mais un risque de voir les clients se tourner davantage vers les « taxis mabawa » qui pratiquent des tarifs moins chers… Cette hausse des prix est entrée en vigueur, ce mardi 2 août.

L’augmentation du prix de la course était une vieille revendication des syndicats de taxis de Mayotte. En effet, ce dernier stagnait depuis plusieurs années à 1,60 euros par personne et par course. Or, avec les embouteillages croissants, l’augmentation du prix de l’essence et la prolifération des taxis illégaux dit familièrement « taxis mabawa », les artisans taxis ne s’y retrouvaient plus financièrement. Après moultes palabres avec la préfecture de Mayotte, les syndicats de taxis ont réussi à obtenir de cette dernière qu’elle fasse passer le prix de la course à deux euros.

« Nous souhaitions 2,50 euros, mais nous sommes déjà contents de cette avancée ! » déclare Idjady Zakaria, secrétaire général du syndicat des taxis de Petite-Terre. Ce même syndicat qui avait organisé une « opération escargot » à la fin du mois de juin pour protester contre les tarifs des courses jugés trop bas. « Tout a augmenté : le prix de l’essence, des véhicules, des réparations ! Il est normal que la course augmente aussi », déclare quant à lui Madi Baco, le président du syndicat des artisans taxis-ville de Mayotte.

Un risque de voir les usagers se tourner vers les taxis mabawa ?

Au fil du temps, le prix de la course des taxis n’a cessé d’augmenter passant d’un euro à 1,60 euro en l’espace d’une dizaine d’année. Inflation oblige, certes, mais les taxis mabawa pourront tirer leur épingle de ce jeu. « Nous comptons sur les forces de l’ordre pour régler ce problème », rétorque Idjady Zakaria, qui précise que la fourrière mise en place par la préfecture est d’ores et déjà opérationnelle. Tant que les lignes de bus ne seront pas mises en place sur l’île, les piétons seront bien obligés se plier aux règles imposées par les taxis qui, souvent, ne vont pas partout de peur d’abîmer leurs voitures sur des routes trop cabossées. Ils misent en outre de plus en plus souvent sur des minibus neuf places qui font perdre beaucoup de temps aux usagers alors que les taxis moto illégaux sont beaucoup plus rapides et se faufilent entre les files de voitures embouteillées…

Par conséquent, ces nouveaux tarifs seront-ils vraiment avantageux pour les artisans-taxis ? Rien n’est moins sûr…

Les tarifs du carburant et du gaz en baisse

En dépit d’une demande toujours aussi forte, le prix du pétrole est à la baisse en ce mois d’août au niveau mondial. Combiné à l’aide exceptionnelle de quinze centimes d’euros par litre mise en place par le Gouvernement, le tarif de l’essence connaît donc une diminution depuis ce lundi. Dans les stations-service mahoraises, il est au maximum de 1.89 euro par litre sur décision de la préfecture de Mayotte, contre 1.97 euro précédemment. Même chose pour le diesel qui passe à 1.62 euro par litre (1.77 euro en juillet).

Quant au prix du gaz, il « reste stable, la baisse de la parité euro/dollar compensant la baisse de la cotation mensuelle du butane », indique la préfecture. Une bouteille de gaz de 12 kg coûte ainsi 27 euros.

Le pétrole lampant (1.29 euro par litre), le mélange détaxé (1.37 euro par litre) et le GO Marine (1.24 euro par litre) sont également concernés par des diminutions.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...

Réouverture partielle de la pharmacie des Badamiers : le combat continue

Suite à la suppression de son officine de l’annuaire de l’ordre des pharmaciens le 6 juillet dernier, Mirasse Gataa, la pharmacienne titulaire de la...

Moins de touristes étrangers, mais plus de fréquentation par rapport à juin 2021

Une enquête menée auprès de professionnels du tourisme par l’agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte dresse la conjoncture de ce secteur d’activité...

Chez Mangrove Environnement, « je me sens vraiment bien ici, je m’amuse tout en travaillant »

En service civique depuis moins d’un an chez Mangrove Environnement, une association qui a pour objectif d’aménager et de protéger la mangrove du front...

La culture pour lutter contre la violence des jeunes à Mayotte

Forces de propositions dans le domaine culturel, socioculturel et socioéducatif, les centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Ceméa) de Mayotte veulent reconquérir l’espace laissé...