100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le service des urgences du centre hospitalier entame sa mue

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

Désormais, les Mahorais pourront bénéficier d’un service des urgences beaucoup plus agréable qu’auparavant. La première phase des travaux de rénovation du service des urgences de l’hôpital vient en effet de s’achever. Pas d’agrandissement, mais des travaux de rénovation des sols, des peintures et davantage d’hygiène pour une atmosphère plus agréable pour les patients.

« Nous avons entendu les plaintes des Mahorais régulièrement publiées sur les réseaux sociaux concernant l’état du service des urgences et avons décidé de remédier à ce problème », expliquent de concert Abdallah Fahardine, le cadre soignant des urgences, le Dr Florence Greco, la cheffe du service des urgences par intérim, et Joël Patin, l’ingénieur en charge des travaux. Ceux-ci correspondaient de toute façon à une volonté du nouveau directeur de l’hôpital de mettre en route « un programme d’amélioration des locaux sensibles ». Les locaux du centre hospitalier de Mayotte sont vétustes, ce qui génère une atmosphère désagréable pour les patients qui doivent souvent attendre très longtemps avant d’être pris en charge, la faute au manque de personnel bien connu au sein du CHM en général et des urgences en particulier.

La salle de déchoquage a été entièrement rénovée.

C’est la raison pour laquelle ce service a été pris en charge en priorité par l’ingénieur Joël Patin. La première phase des travaux vient de s’achever à la fin de la semaine dernière, mais la phase 2 est déjà en cours de préparation. Il s’agira de terminer les revêtements des sols et surtout d’améliorer le circuit d’entrée des ambulances afin qu’elles puissent acheminer les patients vers les urgences sans avoir à effectuer les manœuvres fastidieuses qu’elles étaient obligées de faire auparavant. « Il s’agit de travaux visant à améliorer le confort et les conditions d’accueil des patients », précise l’ingénieur. Le flux de patients demeurera le même, mais il se peut que ces travaux génèrent un temps d’attente plus long que d’habitude étant donné que toute l’organisation du service a été revue pendant le chantier.

Les services dits « sensibles » progressivement rénovés

Après les urgences, ce sera au tour du service pédiatrique. « Nous devrons faire un peu de camping le temps des travaux, mais cela en vaut la peine ! » assure le Dr Florence Greco. Ensuite, l’ingénieur s’attèlera au service néo-natalité, l’un des plus surchargés de Mayotte, puis aux blocs opératoires qui en a bien besoin. Comme pour les urgences, les plâtres seront refaits pour limiter l’impact de l’humidité, les peintures rafraîchies et l’éclairage amélioré. « L’objectif est de faire des travaux pérennes qui tiennent le coup au moins quinze ans », précise l’ingénieur. En tout cas, la phase 1 des travaux de rénovation des urgences est désormais terminée, reste à finaliser le circuit des ambulances et quelques pièces annexes.

Quelques espaces restent encore à rénover…avant presque toutes les salles étaient dans cet état !

Certes, il ne s’agit là que de travaux de confort et d’embellissement, mais cela améliorera l’atmosphère, ce qui n’est guère un luxe lorsqu’on est souvent obligé de subir des heures d’attente tout en étant parfois atteint de pathologie pénibles à supporter. Quant aux travaux d’agrandissement du CHM, s’ils figurent dans le plan de route du nouveau directeur, ils restent pour le moment à l’état de projet et aucune date précise n’a été fixée concernant leur concrétisation pour le moment…

(de g. à d.) Joël Patin, l’ingénieur en charge des travaux, le Dr Florence Greco, la cheffe de service par intérim et Abdallah Fahardine, le cadre de service.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des émeutes ont éclaté à Kawéni, ce mercredi

Des barrages enflammés ont compliqué le passage des véhicules par Kawéni, ce mercredi. En fin de matinée, une opération de la police aux frontières...

Inscription du « mawlida shenge » au patrimoine culturel immatériel, « une chance énorme »

Le 27 juin dernier, la direction générale des patrimoines et de l’architecture du ministère de la Culture a inscrit le « mawlida shenge » (une pratique...

L’intercommunalité de Petite-Terre incendiée, mercredi matin

Trois préfabriqués sont partis en fumée, tôt ce mercredi matin, sur le site principal de la communauté de communes de Petite-Terre. Situés près du...

Chiconi FM-TV arrive sur la TNT

Après neuf ans d’existence, l’association Chiconi FM monte d’un cran avec la création d’une chaîne de télévision émise sur la TNT. Elle se veut...

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...