asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

La circulation alternée fait son grand retour à Mamoudzou

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Circulation alternée : A partir du 19 juin, ce sera moitié-moitié dans Mamoudzou

L’arrêté de circulation alternée pendant un mois a été rendu public, ce jeudi 1er juin. Dès le 19 juin, les véhicules venant de l’extérieur...

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

La circulation alternée à Mayotte va à nouveau être mise en place à partir du lundi 28 août, et ce, jusqu’au vendredi 8 décembre. Cette circulation avait été instaurée à titre expérimental du 19 juin au 20 juillet derniers. Forte de son succès, la mairie de Mamoudzou a voulu réitérer l’expérience. Les plaques paires et impaires devront donc à nouveau alterner du lundi au jeudi sur la commune de Mamoudzou – les vendredis, samedis et dimanches ne sont pas concernés. 

Cette mesure avait été globalement bien reçue par les automobilistes dont les temps de trajets avaient diminué pendant ce mois d’expérimentation. Du 28 août au 8 décembre inclus, la circulation alternée sera donc à nouveau instaurée entre Passamaïnty et Mamoudzou (comprenant donc les villages de Kawéni, Mamoudzou centre et M’tsapéré).  

Les lundis et mercredis seront de nouveau réservés à la circulation des plaques paires de 5h à 19h – en provenance de l’extérieur de Mamoudzou. Quant aux plaques impaires venant de l’extérieur de la ville, elles pourront circuler les mardis et jeudis, entre 5h et 19h. En revanche, la circulation alternée ne s’applique toujours pas aux vendredis, samedis et dimanches. 

Les véhicules de secours exemptés

L’arrêté de la mairie précise que certaines voitures ne sont pas concernées par cette mesure. C’est le cas des véhicules des services de secours et de sécurité, des véhicules des services publics, des véhicules professionnels (sur présentation de la carte grise), ou encore des véhicules des personnes à mobilité réduite (sur présentation d’une carte de mobilité inclusion). Enfin, les voitures des habitants de Passamaïnty, M’tsapéré, Kawéni et Mamoudzou, ainsi que les deux-roues, ne sont pas concernées par cette mesure. 

En ce qui concerne les habitants de Petite-Terre, l’article 4 de l’arrêté précise qu’ils pourront traverser la commune de Mamoudzou – peu importe leur plaque – seulement s’ils comptent se rendre en dehors de la commune. S’ils souhaitent circuler dans Mamoudzou uniquement, alors ils devront se soumettre à la règle des numéros pairs et impairs.  

Une mesure efficace et qui a fait ses preuves

D’après l’arrêté de la mairie de Mamoudzou, le mois d’expérimentation entre le 19 juin et 20 juillet a été particulièrement bénéfique. Cette circulation alternée a « donné des résultats encourageants sur la diminution de certaines particules nocives dans l’air selon le rapport de Hawa Mayotte ». Le temps de transport des forces de sécurités et de secours se sont également significativement améliorés pendant cette période. Enfin, les usagers ont globalement été satisfaits de cette mesure qui a permis de réduire leur temps de trajet quotidien. Le service des navettes gratuites mis en place par la Cadema (communauté d’agglomération Dembéni-Mamoudzou) a été très utile pour les habitants résidant à l’extérieur de la commune de Mamoudzou.  

Pour rappel, le trafic routier représente un volume total de plus de 50.000 véhicules entrants et sortants chaque jour de la commune de Mamoudzou. D’après la mairie, les routes nationales 1 au nord et 2 au sud ne sont pas adaptées pour supporter un tel trafic – d’autant plus que le nombre de nouvelles immatriculations ne cesse de croître. 

Enfin, l’arrêté de la mairie de Mamoudzou stipule bien que cette circulation alternée est toujours expérimentale et peut être reconduite sur une plus longue période après le 8 décembre.  

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...