L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

La circulation alternée à Mamoudzou : c’est parti !

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Circulation alternée : A partir du 19 juin, ce sera moitié-moitié dans Mamoudzou

L’arrêté de circulation alternée pendant un mois a été rendu public, ce jeudi 1er juin. Dès le 19 juin, les véhicules venant de l’extérieur...

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

Dès ce lundi 19 juin, l’arrêté de circulation alternée à Mamoudzou entrera en vigueur pendant un mois. Jusqu’au 20 juillet, ce dispositif est expérimenté sur 5 cinq villages de la commune : Kawéni, Mamoudzou centre, Cavani, Mtsapéré et Passamainty. Pendant cette période, la communauté d’agglomération renforce son dispositif de navettes gratuites (voir encadré).

Depuis plusieurs années, le réseau routier de l’île et notamment du chef-lieu est de plus en plus congestionné, voire totalement saturé en particulier lors des déplacements pendulaires. Afin de lutter contre ces embouteillages qui perturbent la vie économique de l’île, la ville de Mamoudzou a décidé, dès ce lundi 19 juin et jusqu’au jeudi 20 juillet, de 5 à 19h, du lundi au jeudi, d’appliquer une circulation alternée, à titre expérimental. Au mois de mai, une consultation citoyenne avait montré que 66% des participants étaient favorables à la mise en place de ce projet. La zone d’application concerne Kawéni, Mamoudzou centre, Cavani, M’tsapéré et Passamainty. Concrètement, les axes routiers concernés sont la Route Nationale 1, du rond-point Carrefour Mamoudzou au rond-point Passot ; la Route Nationale 2, du rond-point Passot au rond-point Dinga Dingani ; la Route Départementale 3, du Carrefour RD3-RN1 Croix-Rouge au rond-point du collège de Passamainty.

Pourquoi un tel dispositif ?

Dans son arrêté, la municipalité rappelle que « selon les comptages de la DEALM, un volume total de plus de 50.000 véhicules entrants et sortants quotidiennement de la commune, sur les routes nationales 1 et 2 ». De plus, le fort volume de circulation peut être à l’origine du phénomène d’engorgement prononcé sur des distances pouvant atteindre jusqu’à 35 kilomètres cumulés aux entrées nord et sud de la commune. « La congestion s’est aggravée avec le lancement des travaux du projet Caribus, qui a provoqué des embouteillages omniprésents tout au long de la journée », reconnaît la municipalité.

Quelle est l’alternance mise en place ?

A compter de ce lundi 19 juin et ce, jusqu’au 20 juillet, quatre jours de la semaine seront soumis à la circulation alternée. Les véhicules aux plaques d’immatriculation se terminant par un chiffre pair (0, 2, 4, 6, 8), ne pourront pas circuler les lundis et mercredis, de 5h à 19h. A contrario, si vous possédez une voiture de tourisme dotée d’une plaque d’immatriculation se terminant par un chiffre impair (1, 3, 5, 7, 9), l’interdiction de rouler s’appliquera les mardis et jeudis, également de 5h à 19h. Les vendredis, samedis et dimanches ne sont pas concernés par l’arrêté de circulation alternée.

Quelles sont les solutions alternatives proposées durant cette période ?

Tout au long de cette expérimentation, des navettes bus de la Cadema continueront d’être disponibles et les horaires seront élargis (voir encadré). « Des taxis gratuits assureront la circulation durant l’entracte journalier des navettes », fait savoir la commune. Des parkings relais seront déployés à Hauts-Vallons (derrière Mayotte La 1e), Passamainty, Tsararano et Hajangoua. Selon leurs témoignages, pour certains, il n’est pas envisageable de laisser leur véhicule à l’entrée de la commune. « Je ne vais pas laisser ma voiture dans des lieux non sécurisés », s’exprime une abonnée, via un commentaire. Pour d’autres, la question du travail en heures décalées est également abordée. « Je peux finir le travail à 18h, comme à 23h. Qui va me ramener à ma voiture à ces heures ? », s’interroge un abonné.

Et pour ceux venant de Petite-Terre ou allant à l’aéroport ?

L’article 4 de l’arrêté municipal stipule que la traversée de la commune de Mamoudzou par les habitants de Petite-Terre, sera autorisée uniquement pour se rendre à l’extérieur du périmètre concerné, la continuité territoriale devant s’appliquer. Si, le véhicule circule dans Mamoudzou uniquement, il faudra se soumettre à la règle des numéros pairs ou impairs. De plus, les personnes qui doivent se rendre à l’aéroport devront justifier de leur trajet, en présentant, par exemple un billet d’avion. Une pièce d’identité devra être présentée lors du point de contrôle.

Qui n’est pas soumis à cet arrêté de circulation ?

Les voitures de tourisme utilisées par les riverains et habitants de tous les villages de la commune de Mamoudzou sont exemptées, sur présentation de la carte grise. De plus, par dérogation, la circulation alternée ne s’applique pas non plus, aux véhicules utilisés par les professionnels des services de secours et de sécurité, aux véhicules des services publics, ainsi que ceux des services médicaux sur présentation de la carte professionnelle. Les véhicules professionnels (tels que les voitures utilitaires, poids-lourds…) sont autorisés à circuler librement, sur présentation de la carte grise.

Les navettes Cadema étendent leurs horaires

Tout au long de l’application de la circulation alternée à Mamoudzou, la communauté d’agglomération Dembéni – Mamoudzou (Cadema) renforce son service de navettes gratuites. Les premiers départs auront lieu dès 4h30, en venant du sud. Pour les trajets du nord, le premier départ aura lieu à 5h30. Les retours pourront s’effectuer jusqu’à 19h, tant en direction du nord, que du sud. La Cadema met également en place un nouveau point de stationnement à Passamainty. Les personnes arrivant de Vahibé pourront ainsi utiliser ce transport collectif. Les navettes partiront à 6h, 7h et 7h30 de ce parking. Au total, ce sont quatre parkings relais où les conducteurs pourront stationner : Hajangoua, Tsararano, Passamainty et Hauts-Vallons. « Les parkings sont sécurisés et des agents d’information seront présents pour accueillir et orienter les personnes », rassure l’intercommunalité. Au total ce sont douze bus qui seront déployés. Le service « Allo Cadema », numéro vert, est mis en place pour toute information sur les navettes au 0801 90 76 16 (du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 12h45 à 16h30 et le vendredi de 8h à 12h).

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1078

Le journal des jeunes

À la Une

Retour autorisé des manzaraka et des pool parties

La préfecture de Mayotte continue de desserrer la vis grâce à une saison des pluies particulièrement abondante qui a permis de remplir à la...

Une plainte déposée dans l’affaire des conteneurs de Bandraboua

Mayotte Nature Environnement (MNE), une association pour l’environnement à Mayotte, annonce avoir porté plainte à cause des conteneurs, bacs de tri et déchets présents...

Barrages : Une réunion de « sortie de crise » aboutit à un consensus

C’est officiel. Les barrages des Forces vives sont levés afin d’accorder « le bénéfice du doute » au gouvernement, après l’annonce de nouvelles mesures attendues au...

« C’est important que la population sache vers quels élus se tourner »

Alors que les barrages se lèvent, plusieurs manifestants veulent pouvoir suivre le travail des élus devant répondre à leurs revendications. C’est pour cela qu’à...

Habitat informel : Le délai de flagrance porté à 96 heures contre 48 heures auparavant

Le projet de loi sur la rénovation de l’habitat dégradé a été voté à l’unanimité, ce mercredi soir, au Sénat. Il inclut un changement...