Plan de relance : 600.000 euros de bons offerts au personnel soignant pour booster le secteur touristique à Mayotte

À lire également

Hôtel Ibis à l’aéroport de Mayotte : six ans plus tard, et d’une pierre de posée !

La société Eden Island vient de poser la première pierre de l’hôtel de l’aéroport qui vient gonfler de 80 chambres les capacités d’hébergement de...

(Agri)culture : Mayotte, une île où le jardin d’Eden à un goût de vanille

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office de tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

Pour Ackeem Ahmed, « le tourisme à Mayotte doit se vivre, se sentir, se toucher »

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office du tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

Littoral de Mayotte : Kyrielle de plaisirs à loisirs entre plages et lagon

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office du tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

Le comité départemental du tourisme de Mayotte (CDTM) a signé ce mardi matin des conventions avec une vingtaine de partenaires pour octroyer des bons à destination des effectifs mobilisés pendant la crise sanitaire. Une opération qui vise aussi à accompagner les structures touristiques de l’île, frappées par le confinement.

“Mais ! C’est le père Noël !”, s’exclame avec un sourire complice Guy Allouard, le directeur des affaires médicales au centre hospitalier de Mayotte, en repartant les bras chargés de paquets. Ces bons par milliers – en l’occurrence pour les quelque 2.700 employés de l’hôpital – c’est en réalité le cadeau du comité départemental du tourisme de Mayotte (CDTM) pour les personnels soignants du 101ème département. “Dans cette crise sanitaire, ils étaient là pour nous tous, et continuent à être là pour nous tous”, salue la présidente du CDTM et conseillère départementale de Tsingoni, Fatimati Razafinatoandro, sans bonnet rouge et blanc, mais le masque scotché sur le nez.

Le CDTM, en lien avec le conseil départemental, a donc lancé l’opération “Le Repos des Héros”. En tout, 600.000 euros de bons de soixante euros chaque vont être distribués à 5.000 heureux élus, à raison de deux par personne, pour les dépenser dans les structures touristiques de l’île. Pompiers, médecins et infirmiers libéraux, ambulanciers, agents de l’agence régionale de santé… En tout, une vingtaine de structures vont pouvoir bénéficier de ce geste.

 

Relancer les activités touristiques

 

Avec un double objectif : remercier les effectifs mobilisés face au Covid-19 et aussi relancer l’activité pour les établissements touristiques, fermés totalement pendant le confinement et “qui ont encore du mal à reprendre totalement leurs activités”, a déroulé Michel Madi, le directeur du CDTM. “Les dernières mesures annoncées par le préfet sur la restriction du transport aérien viennent encore compliquer leur situation”, explique-t-il. Pour ces structures, préalablement identifiées grâce au travail conjoint du comité et des offices de tourisme, le deal est simple : en signant une charte d’engagement, elles obtiennent l’autocollant vert qui les rendra identifiables par les bénéficiaires des bons. “Il faut voir ça comme des tickets restaurants”, décrit Siti Fardi, chargée de projets développement local au comité. Une fois encaissés, ces bons seront remboursés “sous huitaine” grâce aux fonds, déjà alloués par le conseil départemental.

 

Consommer local

 

Un joli coup de pouce pour ces restaurants, gîtes, prestataires et boutiques de souvenir et d’artisanat qui ne peuvent plus vraiment compter sur une clientèle étrangère depuis le mois de mars 2020… “L’idée est de lancer une offre touristique destinée aux résidents. Et tout cela s’inscrit d’ailleurs dans une logique mondiale, née depuis le premier confinement, de faire consommer les populations localement”, développe encore Michel Madi. À Mayotte plus qu’ailleurs, où le tourisme reste majoritairement affinitaire, une telle stratégie prend tout son sens. “En réalité, cette crise nous donne le temps pour travailler sur le développement de l’offre locale, aussi pour les temps meilleurs”, confirme le directeur.

Cette opération du CDTM, complétée par une campagne de communication  d’un budget de 100.000 euros, s’inscrit plus globalement dans le plan de relance de 6 millions d’euros validé en novembre par le conseil départemental pour accompagner la reprise économique du territoire. Sur cette enveloppe, 3,1 millions d’euros sont destinés au secteur touristique.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Pour Mansour Kamardine, « les moyens affectés sont en deçà des besoins réels »

Face aux risques de nouvelle flambée épidémique à Mayotte, le député LR Mansour Kamardine martèle depuis plusieurs semaines l'absence de moyens déployés par le...

Crise sanitaire : À la mosquée de Passamaïnty, dernière prière avant le couvre-feu

Les fidèles accueillent avec peu d’enthousiasme les nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du variant de Covid-19 à Mayotte. Surtout au vu des...

Couvre-feu : Les commerçants mahorais obligés de se réorganiser à nouveau

Couvre-feu oblige, les commerçants doivent revoir leur organisation. Horaires aménagés pour les salariés, baisse du chiffre d'affaires… La nouvelle mesure vient aggraver la situation...

Cordées de la réussite : permettre aux élèves mahorais de dépasser leurs limites

Le dispositif Cordées de la réussite fait son entrée à Mayotte cette année, après plus de 12 ans d’existence sur le territoire nationale. 27...

Malgré la fermeture des vols internationaux, Ewa Air pense déjà à rebondir

Éternel optimiste, le directeur général délégué de la compagnie aérienne d'Ewa Air, Ayub Ingar, ne perd ni le sourire ni ses ambitions malgré l'arrêt...