100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Carnet de voyage : Escale culinaire à Diego-Suarez

À lire également

L’Hôtel Hamaha : une histoire familiale, un environnement luxuriant et un potentiel infini

Débuté en 2000, le projet hôtelier construit à deux pas de la plage de Hamaha à Kawéni vient enfin d’ouvrir ses portes. Un établissement...

Hôtel Ibis à l’aéroport de Mayotte : six ans plus tard, et d’une pierre de posée !

La société Eden Island vient de poser la première pierre de l’hôtel de l’aéroport qui vient gonfler de 80 chambres les capacités d’hébergement de...

Récif Hélicoptères paré au décollage à Mayotte

Le premier opérateur d’hélicoptères de Mayotte a lancé hier, mardi 1er juin, son activité sur l’île aux parfums. Après trois années de travail, la...

(Agri)culture : Mayotte, une île où le jardin d’Eden à un goût de vanille

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office de tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

Diego-Suarez peut charmer les touristes de bien des façons grâce à ses habitants chaleureux et accueillants, et sa baie à couper le souffle. Mais la ville appelée aussi Antsiranana peut également séduire grâce à ses nombreux restaurants qui proposent tous types de plats aussi délicieux que variés à des prix très abordables. Ville portuaire, le poisson et les fruits de mer y sont abondants. Ceci-dit, le zébu est toujours présent sur toutes les cartes des restaurateurs. Nous vous proposons une liste non exhaustive des restaurants à tester à Diego-Suarez et ses alentours. Les tarifs tournent autour de huit euros par personne. De manière générale, il est rare que les prix des plats dans les restaurants y excèdent les dix euros.

Le Melville

Il fait partie de l’hôtel Allamanda, considéré comme l’un des meilleurs à Diego-Suarez. Son style chic incite les clients à se mettre sur leur 31. Son principal atout ? La vue imprenable sur la baie. Vous pouvez siroter votre cocktail en observant le coucher de soleil qui séduit petits et grands.

Le restaurant propose un plat du jour en fonction des arrivages, mais une carte est également disponible et suggère divers mets. Crevettes, langoustes, poissons, viande de zébu, il y’en a pour tous les goûts.

Il est également possible de prendre le petit-déjeuner au sein du restaurant, même si on ne loge pas à l’hôtel. Un petit-déjeuner à la française, avec des viennoiseries, une baguette, du beurre et de la confiture ou encore des oeufs.

La Kasa

Le restaurant est principalement connu pour faire les meilleures glaces artisanales de la ville de Diego-Suarez. Et pour cause ! Les saveurs sont variées : chocolat, caramel, fraise.  Les ingrédients sont naturels et cela se ressent dans le goût. Les glaces ne sont ni trop sucrées, ni trop caloriques. On peut apprécier chacun des ingrédients.

Cependant, la Kasa ne fait pas que des glaces, on peut aussi y manger des plats chauds, tels qu’un tartare de poisson, un gratin dauphinois, un gaspacho de zébu ou encore des saucisses.

La Cambuse

Située en plein centre-ville, sur la rue Colbert, l’artère principale et commerçante, La Cambuse est facilement accessible et reconnaissable à son décor de pirate. Son gaspacho de zébu est particulièrement succulent. Mais à la Cambuse, on trouve de tout, de la viande, du poisson, des fruits de mer, cuisinés de différentes façons selon vos envies.

DS-Mandouk

Le DS Mandouk est devenu une référence à Diego-Suarez en l’espace de quelques mois. À l’origine, son propriétaire cuisinait seul dans son jardin et ses clients mangeaient chez lui. Victime de son succès, il a décidé de trouver un local plus grand afin de pouvoir accueillir plus de monde. Il a pu étoffer son équipe de travail, mais le chef cuisinier reste le même. Il régale les clients avec des plats malgaches typiques à l’exemple du romazava, les brèdes de manioc au coco, ou encore du poisson en sauce. Le tout accompagné de riz jaune ou blanc avec du rougail dont seul le chef a le secret.

Le Relais de la montagne d’Ambre à Joffreville

À quarante minutes de la ville de Diego-Suarez, se trouve un petit village appelé Joffreville. Il est connu pour son parc naturel qui cache plusieurs espèces endémiques. Au milieu de toute cette beauté, se trouve une maison entourée d’un jardin luxuriant, le Relais de la montagne d’Ambre. Les propriétaires proposent aux touristes qui visitent le village, des plats simples mais suffisamment bons pour réveiller les papilles : riz au coco, pommes sautées, brochettes de viande, poisson grillé. Les clients sont placés sur des bancs et tables artisanaux très simples, en bois. Les plantes, les fleurs et les arbres plantés tout autour apportent une certaine fraîcheur. Pour les amoureux de la nature, il est possible de dormir sur les lieux, dans une cabane à l’ancienne construite entre les branches d’un litchi centenaire. Le petit plus de cet endroit ? Son crocodile installé dans un puits au milieu du jardin et qui attire la curiosité des passants.

Les petits restaurants de Ramena

Ramena est l’endroit à ne pas manquer lorsque l’on visite Diego-Suarez. A une demi-heure de la ville, les bateaux des pêcheurs font d’ailleurs partie intégrante du paysage du village et on peut voir les hommes embarquer ou débarquer de leurs pirogues tout au long de la journée. Le charme atypique des lieux fait l’unanimité. Au bord de la plage, sont implantés des dizaines de petits restaurants qui proposent principalement des produits de la mer. Notre coup de cœur est pour « Chez Angela » où l’on peut déguster des langoustes, du poisson et divers fruits de mer, le tout grillé sous les yeux des clients. C’est accompagné de succulents légumes frais, de riz ou de pommes de terre. On peut aussi y prendre l’apéro en contemplant le coucher de soleil, ou tout simplement digérer en s’allongeant sur les transats installés sur la terrasse.

Le Badamera

Le domaine de Badamera se trouve dans le village de Ramena. Il s’agit en réalité d’un hôtel-restaurant-bar tenu par une veuve allemande qui était mariée à un Malgache. On peut y prendre le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner, dans un cadre apaisant, entouré de fleurs et d’arbres. Chaque premier dimanche du mois, les gérants organisent un buffet musical et font jouer un groupe de musiciens. La propriétaire propose également des randonnées matinales une fois par semaine.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...

Réouverture partielle de la pharmacie des Badamiers : le combat continue

Suite à la suppression de son officine de l’annuaire de l’ordre des pharmaciens le 6 juillet dernier, Mirasse Gataa, la pharmacienne titulaire de la...

Moins de touristes étrangers, mais plus de fréquentation par rapport à juin 2021

Une enquête menée auprès de professionnels du tourisme par l’agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte dresse la conjoncture de ce secteur d’activité...

Chez Mangrove Environnement, « je me sens vraiment bien ici, je m’amuse tout en travaillant »

En service civique depuis moins d’un an chez Mangrove Environnement, une association qui a pour objectif d’aménager et de protéger la mangrove du front...

La culture pour lutter contre la violence des jeunes à Mayotte

Forces de propositions dans le domaine culturel, socioculturel et socioéducatif, les centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Ceméa) de Mayotte veulent reconquérir l’espace laissé...