test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un champion du monde de parachutisme prépare un film à Mayotte

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

Sébastien Chambet, double champion du monde de saut en parachute, est actuellement à Mayotte dans le cadre d’un repérage pour le tournage d’un documentaire. À cette occasion, l’homme aux 11 000 sauts à son compteur présentera le premier de ses films réalisés en Nouvelle-Calédonie.

« Le cadre est magnifique ici pour des sauts en parachute ». À peine arrivé dimanche dernier à Mayotte, Sébastien Chambet est déjà… tombé sous le charme du 101ème département. À l’invitation d’Anly Abdallah Djaha, un Mahorais originaire de Passamaïnty et ancien militaire parachutiste, l’ex-champion du monde dans la discipline Freestyle (2010 et 2012) et actuel entraîneur de l’équipe de France (dans les catégories Freefly et Freestyle), s’est rendu dans notre île afin de repérer les lieux où lui et son équipe viendront sauter l’année prochaine. Car Mayotte sera le décor du prochain film de Sébastien Chambet, Jim Gares et Vincent Cotte. Les trois garçons dans le vent viendront réaliser en août ou septembre 2018, un documentaire de 52 minutes avec une trentaine de sauts au programme. Le but, faire découvrir la beauté du territoire  à travers des sauts en parachute, mais pas uniquement. « Je tenais à ce que ne soit pas simplement un film sur notre discipline. Il s’agit aussi de mettre en avant la culture et la société mahoraise via des rencontres avec la population locale », précise Sébastien Chambet. Néanmoins, les vidéos tournées dans les airs proposeront à coup sûr des images époustouflantes de sauts en chute libre ainsi que de vols en wingsuit (combinaison ailée), « une expérience qui permet de prolonger le saut et ainsi d’apprécier le panorama », explique le parachutiste.  

Ce projet filmographique est la suite d’un premier documentaire réalisé en 2016 en Nouvelle-Calédonie. Présenté cette année, le film intitulé « 45 secondes d’éternité » (en référence à la durée d’une chute libre lors d’un saut en parachute) est le début d’une série dont le but est de faire le tour des départements et territoires d’outremer avec comme fil conducteur le parachutisme sportif. « C’est la société Grand Angle Production qui a suggéré cette idée. On s’est donc mis en contact avec des chaînes de télévision comme le réseau France Télévisions pour diffuser nos films », explique Sébastien Chambet. Ainsi, le 101ème département sera le lieu du second épisode des aventures des trois comparses.  

Sauter en parachute à Mayotte, ce sera possible dès 2018

C’est en prenant connaissance de leur projet qu’Anly Abdallah Djaha a proposé à l’équipe de France de Freefly de poursuivre leur tour du monde ultramarin. « C’est aussi l’occasion pour moi de faire connaître ma société Vehuwa (« s’envoler » en shimaore) spécialisée dans les baptêmes de saut en parachute tandem et dont l’activité sera lancée à Mayotte en 2018″, explique l’ancien militaire à la retraite après un peu plus de 17 ans de bons et loyaux services. Pour marquer le coup, l’enfant du pays a donc organisé la projection du premier film de Sébastien Chambet, qui se tiendra ce samedi à 20h au restaurant La Croisette derrière le marché couvert de Mamoudzou. 

En attendant, l’entrepreneur nourrit ce projet professionnel depuis plusieurs années. Il est à présent sur le point d’acquérir un avion pour mettre en œuvre son activité. « J’envisage également en plus des sauts en tandem, de proposer à l’avenir des formations », ajoute Anly Abdallah Djaha. Nul doute que son entreprise va susciter de l’intérêt et contribuer à développer le tourisme dans le plus jeune département de France.    

Mais l’objectif à court terme pour Anly et Sébastien est de trouver dès à présent des fonds publics et/ou privés pour financer leur projet de tournage. « Concrètement, cela peut se matérialiser par l’impression sur la voile du parachute du nom du partenaire qui soutiendra notre initiative. Un marketing qui permet une visibilité non-négligeable à l’entreprise ou l’institution qui aidera à nous financer », explique le porteur de projet. « Pour le premier film, nous avons obtenu des aides, mais nous avons dû financer une partie sur fonds propres », ajoute-t-il. En effet, le parachutisme n’est pas encore une discipline qui concentre beaucoup d’argent contrairement au football. « Dans la vie de tous les jours, nous sommes soit moniteurs, soit militaires. Notre sport est amateur et nous ne pouvons pas encore en vivre », indique le multiple champion national et international. L’appel est donc lancé pour soutenir un événement unique en son genre dans le 101ème département.   

► Pour en savoir plus : Projection en plein air du film « 45 secondes d’éternité » samedi 9 décembre à 20h au restaurant La Croisette à Mamoudzou. Renseignements au 0269 60 96 50. Plus d’informations concernant Sébastien Chambet et son équipe sur www.scphotographie.com

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Crise de l’eau : la non-conformité est levée pour Passamaïnty et Bouyouni ce mardi soir

Les contrôles sanitaires sur les unités de distribution d’eau potable de Bouyouni-est et Passamaïnty avaient conclu à une non-conformité de l’eau, il y a...

Élections législatives : Une bataille plus rude au sud avec huit candidats contre quatre au nord

Ils sont finalement douze à s’être inscrits auprès de la préfecture de Mayotte, la semaine dernière, pour se présenter devant les électeurs mahorais, les...

L’art donne vie au futur lycée de Longoni

Prévus jusqu’en 2025, les travaux du futur lycée des métiers du bâtiment de Longoni avancent. Pour marquer le coup, le chantier a ouvert, ce...

Des employeurs prêts à « casser les stéréotypes » sur le handicap

Alors que les entreprises de plus de vingt salariés doivent compter 6 % de travailleurs handicapés, à Mayotte, ce taux est de 0,7 %....

Kawéni 2 remporte “Questions pour une école championne”

Commencée en février, la compétition « Questions pour une école championne » s’est achevée mercredi dernier, avec la victoire d’une des équipes du collège Kawéni 2....