asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les sprinteurs mahorais à la poursuite d’un titre national en relais

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

Après la médaille d’argent aux Jeux des Iles de l’océan Indien à Madagascar, l’équipe mahoraise du 4×100 mètres se présente en Coupe de France, le week-end prochain à Blois (Loir-et-Cher). Kamel Zoubert, Djassim Ahamada, Raphaël Mohamed et Soyifidine Saïd, aidés de Mohamed « Benji » Ousseni, ont pour eux le meilleur temps français de référence de la saison (40’’05).

les-sprinteurs-mahorais-a-la-poursuite-dun-titre-national-en-relais
Les Mahorais ont déjà des certitudes grâce à leur deuxième place aux Jeux des Iles de
l’océan Indien, le 1er septembre.

Grand pourvoyeur de médailles aux derniers Jeux des Iles de l’océan Indien, l’athlétisme mahorais a une nouvelle chance de briller, ce samedi. L’équipe composée de Kamel Zoubert, Djassim Ahamada, Raphaël Mohamed et Soyifidine Saïd, avec Mohamed « Benji » Ousseni en remplaçant, est inscrite en Coupe de France, à Blois (Loir-et-Cher). C’est la même qui est arrivée deuxième du 4×100 mètres sur la piste d’athlétisme du stade Alarobia, à Tananarive, le 1er septembre, derrière les Mauriciens. Leur temps, 40’’05, est d’ailleurs la meilleure performance réalisée cette saison par un relais français. « A titre d’exemple, le club d’athlétisme de Limoges qui est le deuxième est à 41’’96 », fait remarquer Sébastien Synave, le président et coach du Racing club Mamoudzou. Celui qui suit personnellement le sprinteur Kamel Zoubert décolle bientôt avec son champion pour rejoindre Paris. Il y retrouvera rapidement « Benji », qui lui est domicilié à La Réunion. Les trois hommes prendront ensuite la direction de Tours (Indre-et-Loire) pour s’entraîner avec Djassim Ahamada, le porte-drapeau de la dernière délégation. Soyifidine Saïd, le spécialiste du 400 mètres (médaillé d’or à Madagascar), et Raphaël Mohamed, titré lui en 110 mètres haies, complèteront l’équipe 100% mahoraise, jeudi.

La belle occasion

L’opportunité de présenter un relais aussi performant est donnée par la règle qui prévaut avant les Jeux des Iles. Pour s’inscrire, les athlètes mahorais, même s’ils vivent en métropole d’habitude, doivent justifier d’une licence dans un club de l’île aux parfums. Soyfidine Saïd, par exemple, a dû quitter temporairement son club de Bressuire, dans les Deux-Sèvres. Il mutera sans doute dès la fin de saison pour poursuivre sa progression dans l’Hexagone. En attendant, l’alignement des cinq fusées mahoraises, toutes inscrites pour le moment au RC Mamoudzou, permet pour la première fois qu’une équipe mahoraise se présente en Coupe de France. « Je leur en ai parlé dans l’euphorie des Jeux. « Benji » a créé ensuite une conversation Whatsapp pour motiver les autres », explique leur entraîneur.

Ce dernier les sent en forme pour ce dernier grand rendez-vous en commun. « Ils sont autant affutés qu’il y a un mois. Ils sont dans une dynamique de préparation, donc il y a un coup à jouer », fait-il observer.

Pas de 10 kilomètres de Mamoudzou en octobre

Organisateur du 10 kilomètres de Mamoudzou, Sébastien Synave annonce que la course n’aura pas lieu le dimanche 22 octobre comme c’était initialement prévu. « J’ai vu nos partenaires et c’est trop compliqué de fournir des bouteilles d’eau en si grand nombre », reconnaît-il. Il espère que la course puisse se produire d’ici la fin de l’année ou en début d’année prochaine.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...