Les sportifs confinés à Mayotte : « Nous revoir et nous amuser ensemble »

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Selon les dernières tendances, l’agence régionale de santé (ARS) et la préfecture de Mayotte annonceront la fin du confinement d’ici la fin des vacances d’hiver, pour la prochaine rentrée scolaire prévue le lundi 15 mars 2021. À ce moment, les sportifs mahorais pourraient alors envisager une nouvelle reprise de leurs activités. En attendant, ces derniers sont toujours confinés. Pour s’occuper, certains d’entre eux font preuve d’imagination et de créativité. D’ici l’officialisation du déconfinement, Flash Infos vous propose de découvrir comment les sportifs mahorais confinés maintiennent la flamme. Pour ce premier volet de la série « Les sportifs confinés », cap au Sud de l’île avec l’association AJ Kani. Faute de Covid, la nouvelle équipe dirigeante menée par Hazal Saïd a entamé la saison 2021 avec… un concours de danse.

C’est une nouvelle équipe dirigeante, pleine d’idées et d’ambition, qui a pris les commandes de l’Association des jeunes de Kani-Kéli (AJK), en décembre dernier. Avec à sa tête, le chouchou du village, Hazal Saïd. Lui, le capitaine de l’équipe vainqueur de la coupe régionale de France en 2013 : buteur décisif en finale à Labattoir face à l’Espérance d’Iloni. Et présent, déjà, huit ans plus tôt, en 2005, lors du premier triomphe de l’AJK en CRF et de sa première participation au septième tour de la coupe de France.

Entre temps, l’ex-attaquant de la sélection de Mayotte a organisé son jubilé puis mis un terme à sa carrière. Mais, jamais loin de son club de cœur, le Kani-Kélien est resté disponible. Il a notamment encadré les équipes Jeunes, dirigé l’équipe première en tant qu’entraîneur et s’est porté bénévolement garant de l’entretien de la pelouse du « stade Godra« , réputé comme le meilleur terrain de football de l’île. Mais, tout héros qu’il a été, l’influence de Hazal Saïd auprès des dirigeants de l’association n’était pas celle qu’il espérait. « J’ai vu le fonctionnement du club. En étant dedans, j’ai vu – et tout le monde savait – qu’il partait à la dérive. Donc je me suis dit qu’il était peut-être temps de faire quelque chose. Et j’avais conscience que le seul moyen de faire quelque chose, c’était d’être à la tête du club puisque lorsque je n’étais qu’entraîneur, et que d’autres étaient à la tête, j’ai essayé de proposer mes idées, mais je n’étais pas décideur. En 2020, j’ai fait le choix de porter ma candidature à la présidence pour avoir le pouvoir de décision et pouvoir reconstruire le club. »

 

Un succès jusqu’en métropole

 

les-sportifs-confines-mayotte-nous-revoir-et-nous-amuser-ensemble-1
Méli, l’une des gagnantes du concours de danse et du polo personnalisé du club.

Le 20 décembre dernier, Hazal Saïd et son équipe ont été élus pour un mandat de deux ans. L’aura du meneur d’hommes s’est immédiatement ressentie et bien au-delà de son village. Les premiers partenaires du nouveau projet AJK ont fleuri. Des joueurs de renomméese sont engagés et ont renforcé l’équipe première. Et pour la mener vers la Régionale 1, objectif sportif du club, le président élu a fait appel à l’expérience et aux services de l’ancien capitaine et entraîneur du FC M’tsapéré, Mohamed Ibrahim alias Sorcier. La crise sanitaire a cependant mis les ambitions sportives de l’association entre parenthèses. En attendant le lancement de la saison 2021, en attendant de pouvoir reprendre le chemin des terrains, les membres du club n’ont pas souhaité rester les bras croisés. Ils ont ainsi mis en place un concours de danse ouvert à tous sur les réseaux sociaux.

Le défi : réaliser ses plus beaux déhanchés sur le titre « Ayia Loulou ? Ndretou ! » (Où sont les Diables ? Ils sont là !), du nom du slogan du club. Une musique hommage à l’AJK produite par l’artiste et comédien originaire de Kani-Kéli, Combo. « À la demande du président, on a tout de suite accepté de mettre en œuvre le challenge », se souvient Naïma Ali Saïd, sympathisante de l’association et organisatrice du concours avec ses amies Faïza et Fadia. Tous trois fidèles soldats du clan Hazal. « On le soutient et ce, bien avant sa candidature à la présidence du club. Dans tout ce qu’il a fait pour l’AJK, on a toujours été derrière lui », assure Naïma. « Il en faut des dirigeants comme ça pour que la population s’intéresse de nouveau au club, pour le remettre au premier plan de la vie du village », estime Fadia.

Le concours de danse, le dirigeant en développe les raisons : « Nous vivons actuellement des moments très difficiles avec la crise sanitaire. Tout le monde est enfermé, sans la possibilité de sortir et d’avoir une vie sociale. Je me suis dit, pourquoi pas, booster un peu tout le monde et s’amuser. D’où est venue l’idée. C’était aussi une manière de voir tout le monde, les fans du club et les autres puisque le concours était ouvert à tous. » De Kani-Kéli à Hagnoundrou, en passant par M’bouini, Bandrélé et jusqu’en métropole… le concours a attiré une vingtaine de participants et susciter de nombreuses réactions sur Facebook. Ce week-end, les lauréats du concours se verront remettre le polo officiel de l’AJK personnalisé de leur nom, à leur domicile. Et c’est le président en personne qui fera le déplacement. « C’était super ! Ça nous a permis de nous revoir et de nous amuser ensemble », se réjouit Hazal Saïd. « Je remercie particulièrement Naïma, Fadia et Faïza, qui ont tout organisé et sans qui on n’aurait pas pu prendre cette initiative », conclut le président du club.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo N°951

Le journal des jeunes

À la Une

La nouvelle stratégie de la ville de Mamoudzou pour renforcer sa lutte contre l’insécurité

Ambdilwahedou Soumaïla, le maire de Mamoudzou, Yann Le Bris, le procureur de la République et les représentants de l’État ont officiellement installé le conseil...

Économie bleue à Mayotte : une stratégie et des ambitions à concrétiser pour éviter le coup d’épée dans l’eau

Ce mardi 13 avril se déroulait le comité de pilotage final de restitution de la stratégie de développement de l'économie bleue de Mayotte. Trois...

La Nuit du Doute : une soirée d’attente pour les musulmans de Mayotte

Les deux nuits précédant le ramadan à Mayotte sont toujours particulières. Le début du mois de jeûne étant indiqué par la lune, la date...

“On restera là jusqu’à ce qu’on voie nos noms sur le panneau” : les demandeurs d’asile manifestent devant le tribunal administratif de Mayotte

Alors qu’ils ont formé un recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) depuis de longs mois, des demandeurs d’asile originaires de plusieurs...

Hommage à Miki : élèves et parents demandent plus de sécurité aux abords du lycée du Nord

Élèves, parents, personnels éducatif et administratif, membres du rectorat mais aussi autorités civiles, politiques et religieuses étaient réunis ce lundi à la cité du...