Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Jeux des Iles 2027 : La mise au point du Comité sportif mahorais

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

Critiqué pour sa volonté de participer aux prochains Jeux des Iles de l’océan Indien « où qu’ils soient et dans le respect de la charte des Jeux », le Comité régional olympique et sportif (Cros) réitère sa position dans un communiqué daté de ce jeudi. Il s’oppose à une délégation France Océan Indien qui a pu exister auparavant, exclut toute co-organisation avec les Comores et rappelle que des changements dans la charte des Jeux (l’utilisation du drapeau français et l’hymne national) dépend davantage des élus.

jeux-des-iles-2027-la-mise-au-point-du-comite-sportif-mahorais
Madi Vita, le président du Cros Mayotte.

« Depuis l’attribution des Jeux des Îles de l’Océan Indien 2027 à l’Union des Comores, de nombreuses sorties ont agité les médias locaux (presse écrite, télé et radio confondues), les réseaux sociaux, mais également la sphère politique locale. Le Comité régional olympique et sportif (Cros) Mayotte, représentant le mouvement sportif mahorais qui est le principal concerné au milieu de cette agitation, tient à rappeler sa position sur certains points, ainsi à éclairer qui bon le souhaite.

En premier lieu, le Cros Mayotte rejette catégoriquement toute idée de co-organisation des Jeux des Iles avec les Comores, que ce soit en 2027 ou une autre année, car cela entrerait en contradiction avec le projet de candidature de Mayotte pour l’organisation de cet événement, qui doit permettre une restructuration globale du territoire (développement des infrastructures sportives, du réseau routier, des capacités d’hébergement, renforcement du système de santé, des dispositifs de sécurité, etc.) ; le combat que nous, Mahorais, menons depuis 1841 pour affirmer notre statut d’île française et notre identité en tant que tel.

De la même manière, le Cros Mayotte s’oppose fermement à la création d’une délégation La Réunion-Mayotte, dite « France Océan Indien ». Nous gardons en effet un souvenir amer des Jeux des îles 2003 à Maurice, où ce choix avait été imposé à Mayotte et mal vécu par nos dirigeants et athlètes. Si bien que la proposition de la Jeunesse et des Sports de recréer une délégation France Océan Indien pour les Jeux de la CJSOI 2018 à Djibouti avait été rejetée par le mouvement sportif mahorais, à l’unanimité. Nous n’en avons jamais voulu et n’en voudrons jamais, les Réunionnais non plus d’ailleurs !

« Le Cros attend des engagements fermes »

La question du drapeau et de l’hymne de la France aux Jeux des îles pour Mayotte ne dépend pas du mouvement sportif mahorais, mais bien de la diplomatie française. Seuls nos élus ont la légitimité de travailler sur ce dossier, tout particulièrement nos parlementaires qui ont pour mission le contrôle de l’action gouvernementale à travers les différents ministères dont les affaires étrangères et européennes. Aussi, ils ont le pouvoir d’agir et d’influencer sur cette décision. Ainsi, le Cros Mayotte attend des engagements fermes de la part de nos élus afin de faire évoluer la charte des Jeux.

En attendant, le mouvement sportif mahorais réaffirme la volonté des ligues et comités sportifs de participer aux prochains Jeux des îles de l’océan Indien, où qu’ils soient et dans le respect de la charte des Jeux. Capituler en renonçant d’y participer si la charte n’évolue pas, comme on peut l’entendre ici et là, c’est faire le jeu des Comores, qui souhaitent bloquer la participation de Mayotte à cet événement, comme ils ne se sont pas privés de le faire entre 1979 et 2003. »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Le branle-bas de combat au centre hospitalier

Le service des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM) tourne avec quatre médecins de jours et trois médecins de nuit, se défend la...

Omar : « C’est chez moi ici, je ne partirai pas »

Des tôles déformées, des cendres et des trous encore fumants sont les restes du chalet d’Omar. L’exploitation de l’agriculteur de M’tsapéré, ciblée régulièrement par...

Musique traditionnelle et électro s’accordent au festival Kayamba

La sixième édition du festival de musique traditionnelle et électronique se déroulera du vendredi 31 mai au samedi 1er juin. Deux dates pour deux...

Les jeunes du RSMA sensibilisés aux violences contre les femmes

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) de Mayotte a reçu, ce mardi 28 mai, la cinquième édition de la journée de lutte contre...

« On va partir et voyager autour de l’Europe »

Le mois de l’Europe est célébré pendant tout le mois de mai, dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date...