100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Cosporma : la première agence de conseil sportif de Mayotte

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Constatant que peu de sportifs mahorais arrivaient à percer hors des frontières de leur île, le jeune Houssalam Houdjati a eu l’idée de monter Cosporma, une agence en conseil sportif. Officiellement née en 2022, cette dernière s’occupe déjà de deux sportifs mahorais à haut potentiel et s’est spécialisée dans les domaines du foot, du hand et de la boxe. Son objectif est d’accompagner, de guider et de conseiller.

cosporma-premiere-agence-conseil-sportif-mayotte« Lors de mes études secondaires à La Réunion, j’ai vu beaucoup de sportifs à haut potentiel partir en métropole et revenir bredouille », affirme Houssalam Houdjati. Passionné de sport, il se pose alors des questions sur la raison de ces échecs récurrents des sportifs réunionnais dès qu’ils passent les frontières de leur île et en arrive à « un manque de préparation mentale ». « On constate un taux d’échec important chez les sportifs réunionnais et mahorais alors que ce n’est pas le cas des sportifs antillais par exemple. Pourquoi ? Car aux Antilles, ils sont mieux accompagnés et soutenus », confie le tout nouvel agent sportif.

Revenu à Mayotte en 2016, il commence par monter une entreprise d’agro-alimentaire, le business familial, sans jamais perdre de vue son ambition d’aider les sportifs locaux à percer. Profitant du bon fonctionnement de sa première société, il ouvre officiellement Cosporma afin « de pouvoir s’y consacrer à 100% ». Ayant passé la majeure partie de sa vie à La Réunion, il se lance en repérant les jeunes sportifs à haut potentiel de l’île voisine. Constatant que ces derniers « ne réussissaient qu’à un niveau régional, jamais national », le jeune Houssalam Houdjati a pour ambition de changer cet état de fait.

Deux sportifs déjà accompagnés à Mayotte

Installé désormais sur l’île au lagon, Houssalam Houdjati compte évidemment apporter aussi son soutien aux jeunes sportifs mahorais. Il en accompagne déjà deux : Fouad Dina Kamal, attaquant au sein de la fameuse équipe des Jumeaux de M’zouazia, et Fazir Mari, pratiquant de boxe anglaise au sein du Maore Boxing Club de Majicavo. « En ce qui concerne Fouad Dina, nous avons déjà réussi à obtenir des pré-accords avec deux clubs nationaux de Ligue 1 », se félicite l’agent sportif.

Sa technique pour accompagner les sportifs réside principalement dans la préparation mentale. Pour cela, il travaille en collaboration avec un professionnel du domaine. Un nutritionniste et un conseiller juridique guident également les jeunes sportifs. « Le nutritionniste élabore des menus pour optimiser leurs performances. En sport, une bonne hygiène de vie est essentielle », rappelle Houssalam Houdjati. Ce dernier ne s’arrête toutefois pas là et apporte également des conseils aux parents pour qu’ils puissent accompagner au mieux leur enfant. « Quand on prend l’exemple de Kylian Mbappé, c’est flagrant. Il ne serait jamais arrivé à son niveau sans l’énorme soutien qu’il a reçu de ses parents », explique l’agent sportif qui a bien étudié quelles étaient les clés de la réussite des grands sportifs avant de lancer son agence. Espérons que ses techniques apportent un réel soutien aux jeunes sportifs mahorais afin que leur réussite dépasse enfin les frontières du 101ème département !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1021

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

François Braun : « il faut donner les moyens aux professionnels de travailler »

Le ministre de la Santé et de la Prévention a visité le centre hospitalier de Mayotte, ce mardi 29 novembre. L’occasion de confirmer la...

Le Conservatoire du littoral entame « un plan de reconquête du littoral »

Ce mardi 29 novembre, dans les locaux la communauté de communes de Petite-terre, l’antenne de Mayotte du Conservatoire du littoral a réuni gestionnaires, institutions...

Faux en écriture au port de Longoni : le procès en diffamation dans l’impasse

Les dissensions entre les acteurs du port sont connues et débouchent ces derniers temps sur des actions en justice. Ce mardi 29 novembre, le...

Coopération économique : et si Mayotte se positionnait en leader régional ?

En réponse aux événements violents de ces derniers jours, Alain Kamal Martial prône la mobilisation d’hommes et de femmes sérieux pour relancer l’économie et...

Air Austral change de terminal à Roissy

Les travaux à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle ne sont pas sans conséquences pour les compagnies y travaillant. La Réunionnaise Air Austral, par exemple, rejoint le...