100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les city-stades poussent comme des champignons à M’Tsangamouji

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Les jeunes footballeurs des hauteurs de M’Tsangamouji et ceux de M’Liha ont testé les pelouses des nouveaux équipements sportifs de la municipalité, ce mercredi après-midi. Et ce n’est pas fini, un autre va voir le jour dans le troisième village, Chembényoumba.

A peine installés, les city-stades de la commune de M’Tsangamouji sont mis à l’épreuve des tirs des footballeurs en herbe (synthétique). Ce mercredi après-midi, alors que l’école a libéré depuis quelques heures les enfants des hauteurs du village-centre, ces derniers enfilent des chasubles de couleurs pour s’affronter dans un tournoi inaugural. La structure, entourée de filets pour respecter les voisins, est posée sur une petite place au milieu des bangas. « C’est sans doute celui qui sera le plus fréquenté », juge François Persée, le directeur général des services de la municipalité. En effet, éloignés des équipements plus bas dans le village, les adolescents ont maintenant de quoi taper la balle au milieu du quartier. « Ils jouaient déjà ici de toute façon », fait remarquer le maire Saïd Maanrifa Ibrahima. L’élu n’est pas mécontent de son coup, il aura fallu moins d’un an pour que cet équipement, ainsi que celui de M’Liha, voient le jour. Alors que l’équipe n’avait pas forcément annoncé que le projet accompagne la nouvelle mandature, puis « l’idée a été proposée ».

Une signature de convention en juillet 2021, puis quelques mois plus tard, tout le matériel était disponible. « En deux semaines, une structure comme ça est montée », indique le DGS, avant de rappeler que sur city-stade, deux jeunes du quartier étaient recrutés pour l’installation : « C’est une façon de les responsabiliser ».

Un projet rapide subventionné à 80%

Côté finances, l’affaire n’est pas trop mal non plus. Ces trois équipements, dont le montant total est 330.000 euros, ont été largement subventionnés. 80% ont été financés par l’Etat, par l’intermédiaire de la dotation de soutien à l’investissement local (Dsil). « C’est que ce que veut la municipalité : on veut consommer ce qu’on nous donne », estime le maire.

Ils seront vite rentabilisés si on se fie au nombre d’adolescents qui s’agglutinent déjà autour. En outre, dans les villages plus petits de M’Liha et Chembényouma, les city-stades sont placés près des écoles et pourront servir pendant les heures d’éducation physique. Les associations sportives vont être également sollicitées pour participer à la gestion de lieux dépourvus pour l’instant d’éclairage « pour éviter les activités nocturnes ». Le maire, cependant, n’est pas opposé à la pose de lumières à énergie solaire dans le futur. « On peut les régler. On ne veut pas qu’ils passent la nuit ici, surtout s’ils ont école le lendemain », admet l’élu en souriant.

A Chembényouma, les enfants peuvent commencer à gonfler les ballons, ils seront les prochains à fouler la pelouse de leur city-stade en juillet.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1013

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Le conseil départemental pris d’assaut par les travailleurs

Ce jeudi 29 septembre, l’appel national des syndicats à la grève a été entendu par près de 200 personnes, sur la place de la République,...

Logement : une aide à la pierre jusqu’à 100.000 euros pour près de 38 bénéficiaires

Mise en place par le Département, l’aide à la pierre vise à aider les familles ou personnes à faibles revenus à accéder à la...

Guet-apens de « Pilou » : L’auteur des coups de couteau condamné à quinze ans de prison

Le procès de la bande de Doujani, qui a agressé violemment un lycéen à l’intérieur d’un bus le 11 mai 2016, s’est terminé ce...

La laka de retour au premier plan, avec la course de pirogues traditionnelles de Mamoudzou

La mairie de Mamoudzou organise le dimanche 16 octobre la première course de pirogues traditionnelles sur le front de mer de la ville chef-lieu,...

Éric Dupond-Moretti veut créer une « task force » de magistrats

Outre un budget du ministère de la Justice en hausse de 170 millions d’euros, Éric Dupond-Moretti a annoncé plusieurs mesures, mardi 27 septembre, devant...