100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

BCM : Les enfants prodiges de M’tsapéré accueillis en roi

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Les joueurs du Basket club M’tsapéré ont tenu leurs supporters en haleine jusqu’à la dernière minute du match qui les opposait au BC Dynosien. Après leur victoire serrée, toute l’équipe est de retour à Mayotte ce lundi 13 décembre. Et c’est une foule en liesse qui les a accueillis dans leur village.

Petit ou grand, femme ou homme, les supporters venus acclamer les joueurs du BCM étaient de tous bords cet après-midi à la place sénat de M’tsapéré. Tous se sont habillés en rouge pour affirmer leur soutien et fierté. L’équipe a entamé un cortège à l’entrée du village jusqu’à la place du rassemblement tout en chantant et dansant le chigoma, l’une des danses traditionnelles mahoraises. Si les sportifs s’attendaient à un accueil chaleureux, la réalité dépasse tout ce qu’ils avaient imaginé. « C’est une autre dimension ! Tous les Mtsapérois se sont mobilisés pour nous, c’est incroyable ! Je pense que toute équipe aimerait avoir un tel accueil » s’émerveille Madi Aboubacar, capitaine du BCM. « On est tellement chanceux d’avoir des supporters comme les nôtres. Tout le monde est là, nos mamans, nos petits frères. Ça nous fait plaisir devoir toutes les générations réunies », ajoute Bourhane Mohamadi, le dirigeant du basket club M’tsapéré.

Une longue attente qui valait la peine

Le vol qu’a pris l’équipe de basket depuis La Réunion devait atterrir à Pamandzi à 12h25. Mais faute de place de parking sur le tarmac de l’aéroport de Mayotte, l’avion a été obligé de patienter dans les airs avant qu’une place se libère. Conséquence, celui qui transportait les sportifs est arrivé avec près d’une heure de retard et cela a chamboulé le programme. Attendus à 14h à M’tsapéré, ils sont arrivés à 15h30. « Je les attends depuis 12h ! Mais je n’ai pas songé une seule fois à partir parce qu’ils méritent qu’on soit là pour eux », lance une supportrice. Les personnes âgées, notamment les femmes, habillées de leur salouva Zena M’déré se sont mises à l’ombre et ne se mêlent pas à la foule. Mais elles ne sont pas moins fières du résultat sportif de ceux qu’elles appellent leurs enfants. « Ils nous ont honorés en gagnant ce match. Nous devions leur rendre la pareille en les accueillant comme ils le méritent », soutient une autre femme.
Les joueurs ont profité de ce moment de joie avec leur entourage. Après quelques jours de repos, ils vont reprendre les entraînements pour continuer le championnat de France. Le Basket club M’tsapéré devra jouer fin janvier, mais il connaitra son adversaire seulement au milieu du mois de janvier. Quoi qu’il en soit, le capitaine se dit confiant, ils feront vibrer une nouvelle fois Mayotte.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...