100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Athlétisme : « Les relayeurs mahorais ont pu s’entraîner sous l’œil du coach de l’équipe de France »

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

En stage à La Réunion, une bonne partie des athlètes mahorais y ont préparé leur saison 2023, avec en ligne de mire, les Jeux des îles de l’océan Indien en août à Madagascar. En prime, quelques-uns ont pu se montrer au meeting de Saint-Paul, ce week-end. On fait le point sur ce rassemblement avec Sébastien Synave, coach du RC Mamoudzou et de Kamel Zoubert.

Flash Infos : Quel était l’objectif du stage ?

Sébastien Synave : Tout s’est bien passé. Il y avait des objectifs individuels et collectifs avec le relais 4x100m. Pour ce dernier, les relayeurs ont pu s’entraîner avec l’entraîneur de l’équipe de France de relais. L’idée du stage était de faire tourner les jambes. On ne cherchait pas la performance tout de suite. On sait qu’avec des performances trop tôt dans la saison, les mecs se blessent ou disparaissent après.

F.I. : Avez -vous pu concourir pendant cette période ?

S.S. : On a pu participer au meeting de Saint-Paul, le samedi 17 décembre. On y a vu des perf’ sympathiques. Ali Soultoini (javelot) a pu lancer à 79,78 m. Le sprinteur Kamel Zoubert a fini deuxième au 200m avec 21’’63 et réalisé son meilleur temps au 60m (6’’95). En demi-fond, Emeline Bauw avec un temps de 2’16’’50 réalise les minimas pour participer aux Jeux des îles (N.D.L.R du 23 août au 3 septembre à Madagascar). Djassim Ahamada (saut en longueur) a pu atteindre 7,15m sur un élan réduit (quatorze foulées). Et le hurdler Raphaël Mohamed s’est payé l’ex-médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 2016, Dimitri Bascou.

F.I. : Quelle est la suite de la préparation alors que la saison en salle va commencer ?

S.S. : On avait laissé deux options, faire la saison en salle, une coupure, puis les Jeux. Ou alors commencer déjà à préparer les Jeux. Les deux options ont été prises. La sprinteuse Nasrane Bacar, Kamel Zoubert et Djassim Ahamada, par exemple, vont participer au meeting des Volcans, le 7 janvier, en Auvergne. Pour Kamel, au vu de sa performance sur 60m, je suis optimiste pour sa saison en salle. De façon collective, on s’est donné rendez-vous pour un stage en avril, mais le lieu n’a pas encore été choisi.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1029

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Réforme des retraites : les grévistes mobilisés à Mamoudzou

Les rangs étaient un peu plus clairsemés que lors des précédents rassemblements. Environ 150 personnes se sont réunies ce mardi matin sur le parvis...

Concours d’informatique : des élèves de M’gombani au top niveau national

Participants au concours « Castor informatique », plusieurs élèves de sixième du collège Halidi Selemani de M’gombani, à Mamoudzou, ont obtenu d’excellents résultats, les plaçant parmi...

Hervé Madiec : « la règlementation a beaucoup changé ces dernières années »

Présent à Mayotte sous les dénominations Star Mayotte et Star « Urahafu », le groupe Suez y est le principal acteur du recyclage et de la...

Idris déploie ses ailes à la Marine nationale

Âgé de 27 ans, Idris se passionne pour l’aviation depuis l’adolescence. Et il a tout fait pour vivre de sa passion alors que rien...

Catégorie entraîneur de l’année

Magdalena Alliaud – 29 ans – Rugby Despérados Rugby Club M’tsapéré / Comité Territorial de Rugby de Mayotte Magdalena Alliaud est de ces rares entraîneuses féminines...