asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

« La voix des jasmins – Chemins de femmes », la bande dessinée qui donne la parole aux Mahoraises

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, mardi 8 mars, a eu lieu la présentation de la bande dessinée « La voix des jasmins – Chemins de femmes » au lycée des Lumières de Kawéni. Un projet porté par Taslima Soulaimana, la directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes à Mayotte, et écrit par l’auteure mahoraise Charifati Soumaila.

Baraka, Hidaya, Fayida, Zawadi, quatre générations, quatre femmes, quatre histoires. Tout au long de la bande dessinée « La voix des jasmins – Chemins de femmes », les lecteurs apprendront à connaître les personnages féminins, leurs aventures et avec elles, l’évolution de la condition des Mahoraises. “Nous nous sommes rendu compte que beaucoup de thématiques liées aux droits des femmes ont du mal à être abordées. Cet ouvrage nous permet alors de rendre accessible à toutes et à tous les questions relatives à l’égalité hommes-femmes”, explique Taslima Soulaimana, la directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes à Mayotte. Contactée par les éditions du Signe, la successeur de Moinaecha Noera Mohamed n’a pas hésité un instant et s’est entourée d’artistes talentueuses pour mener à bien ce projet.

La femme fleur

Alors que l’ylang-ylang est partout dans la culture mahoraise, Charifati Soumaila, auteur de l’album, défend le choix de ce titre au doux parfum. « Discret dans sa représentation, le jasmin a une présence forte à Mayotte et une odeur appréciée. C’est tout naturellement qu’il est associé à la femme et a toute sa place dans cette bande dessinée », précise l’écrivaine. À ses côtés, des dessinatrices venues de l’hémisphère nord ont mis en bulles l’histoire des personnages mahorais. Après neuf mois de travail acharné, la précieuse bande dessinée voit enfin le jour. “Ce livre permet de lutter contre les préjugés et d’apporter une touche d’espoir, montrer aux jeunes mahoraises que tout est possible, que les seules limites sont celles qu’elles s’imposent”, s’exclame Zouhouria Mouayad Ben, quatrième vice-présidente au sein du conseil départemental.

Une journée bien remplie

Pendant près de trois heures, les interventions en l’honneur des femmes et de leurs droits se sont succédé au sein de l’amphithéâtre du lycée des Lumières. Après les discours officiels des institutions et des associations de l’île, c’est la jeunesse qui s’est hissée sur l’estrade. Pour donner vie aux personnages, les CM2 et collégiens de Kawéni ont mis en scène deux passages de la bande dessinée. Grâce à eux, les êtres de papier ont pu prendre forme et donner aux spectateurs un avant-goût de ce que « La voix des jasmins – Chemins de femmes » a à offrir. Une représentation pleine de sens, de rires et d’émotions qui a charmé le public. Enfin, pour clôturer cette matinée haute en couleur, de jeunes danseuses venues de Ambato ont rejoint la scène pour apporter musicalité et douceur à cet événement.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

La circulation dans Mamoudzou perturbée à partir de ce mercredi

La circulation dans Mamoudzou sera perturbée à l’approche de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, ce vendredi, à l’occasion de laquelle la Ville organise...

La coqueluche continue de progresser sur le territoire

Santé publique France fait le point sur la coqueluche, les infections respiratoires aigües (IRA), la gastro-entérite aigües (GEA) et la dengue à Mayotte. Pour la...

Mamoudzou s’enflamme pour les Jeux Olympiques ce vendredi

La Ville de Mamoudzou organise une fan zone pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. Cet événement “Mamoudzou en flamme” aura...

Assemblée nationale : Anchya Bamana et Estelle Youssouffa intègrent leurs commissions permanentes

La députée de la 1ère circonscription de Mayotte nouvellement réélue, Estelle Youssouffa, intègre de nouveau la commission permanente des affaires étrangères de l’Assemblée nationale,...

Les travaux du point de vue d’Handréma ont débuté à Bandraboua

La première pierre du point de vue d’Handréma a été posée ce vendredi 19 juillet. Ces travaux marquent le début d’un programme d’aménagements dans...