asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une visite ministérielle au marché avant de se mettre aux logements

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Ancien maire de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Olivier Klein a l’habitude de sillonner les marchés. Le ministre délégué de la Ville et du Logement (son ministère de tutelle est celui de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires) depuis juin 2022 n’était donc pas en terrain inconnu, ce lundi matin. « Est-ce que vous aussi vous avez des prix qui augmentent pendant le ramadan ? », demande-t-il à Ambdilwahedou Soumaïla, le maire de Mamoudzou. Ce lundi matin, le premier entame une visite de trois jours de l’île. Entre les rendez-vous avec les élus locaux et la visite de villages concernés par du renouvellement urbain (Majicavo et Kawéni ce mardi), il est attendu évidemment sur la question des logements. Ce qui ne sera pas pour cette fois. L’ancien président de l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine), qui est déjà venu à Mayotte trois fois, a d’abord eu le droit à la visite d’un marché qui compte plus de 300 vendeurs aujourd’hui et de petits cadeaux locaux (sel de Bandrélé, vanille de Mayotte, essence d’ylang-ylang). Il devrait en recevoir moins ce mardi matin en arpentant le quartier Talus 2, à Majicavo, visité il y a moins d’un mois par Catherine Vautrin, celle-là même qui l’a remplacé à la tête de l’Anru. 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...

« Vous êtes la fierté de votre village, de votre quartier, de votre ville »

Près de 30 bacheliers de Mamoudzou ont été distingués par la mairie vendredi 12 juillet. Une cérémonie était organisée pour les titulaires des mentions...