Une cagnotte en ligne pour les funérailles de Romain, 17 ans

Une cagnotte en ligne pour les funérailles de Romain, 17 ans

À la suite du violent accident de la route qui a coûté la vie à leur fils, les parents de Romain Arabia, 17 ans, se trouvent dans l'impossibilité de financer seuls le rapatriement du corps de leur enfant et l'organisation des funérailles, dont le coût oscille entre 16.000 et 20.000 euros. Une amie de la famille a ouvert une cagnotte en ligne lundi sur le site Leetchi afin de leur venir en aide.

"Ce qui leur arrive est déjà suffisamment horrible pour qu'ils n'aient pas à devoir gérer des histoires de fric en plus de leur douleur." Encore sous le coup de l'émotion après la mort du jeune Romain Arabia, 17 ans, dans un violent accident de la route survenu vendredi dernier, Lydie, proche de la famille, a décidé de lancer un appel à la solidarité pour aider les parents du jeune homme à assurer des funérailles dignes de ce nom à leur enfant. Aussi a-t-elle ouvert lundi une cagnotte en ligne [consultable sur ce lien : https://www.leetchi.com/c/romain-49792271] et déposé une caisse de collecte à la pharmacie des Ylangs, près du rond-point SFR à Kawéni, pour les aider à financer les frais funéraires élevés.

Installés depuis plusieurs années à Mayotte où ils tiennent un gîte hôtelier, les parents de Romain souhaitaient d'abord enterrer leur fils dans l'île aux parfums. Or, l'état d'entretien du cimetière chrétien de Grande-Terre, face au CHM, les en dissuade. Après réflexion, les parents décident alors de rapatrier le corps de leur fils en métropole pour le faire incinérer à Paris, avant de ramener les cendres à Mayotte, où ils résident.

"C'était un passionné de moto"

Au regard de la violence de l'accident, les soins funéraires s'avèrent lourds, et d'autant plus coûteux qu'ils nécessitent de faire venir un spécialiste de La Réunion. Il faut y ajouter le prix du cercueil, celui de la crémation et de l'aller-retour en avion. Au total, la facture des pompes funèbres s'élève à une fourchette comprise entre 16.000 et 20.000 euros. Incapable de payer une telle somme, la famille se renseigne actuellement auprès des assureurs et du conseil départemental pour en financer une partie, en complément de ses deniers personnels et de l'aide qu'elle pourra obtenir via l'appel à la solidarité. Avec plus de 80 participations de divers montants, celle-ci a déjà permis de recueillir près de 4.000  euros. Elle devrait rester ouverte jusqu'à dimanche ou lundi, indique son initiatrice.  

Vendredi 22 février, en milieu d'après-midi, le jeune homme a percuté un bus scolaire vide de passagers alors qu'il roulait à scooter entre Tsararano et Ongojou. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes du drame, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. Romain, qui aurait eu 18 ans en octobre prochain, était élève au lycée de Kahani où il étudiait notamment la mécanique. "C'était un passionné de moto", ajoute Lydie à propos de ce jeune homme qui était aussi le meilleur ami de sa fille adolescente. Une cinquantaine de ses amis et de proches de la famille se sont déjà réunis samedi pour un lâcher de lanternes en son hommage. Une cérémonie à sa mémoire se tiendra jeudi, à 14h, en l'église catholique Notre-Dame de Fatima, à Kawéni.

Abonnement Mayotte Hebdo