100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Sept ânes pour collecter les déchets de la Vigie en Petite-Terre

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

La communauté de communes de Petite-Terre planche sur un projet pour le moins insolite : collecter les déchets déversés dans le quartier de la Vigie par traction asine. Un système alternatif temporaire en attendant la réalisation d’une voirie digne de ce nom, dont les travaux doivent débuter au premier semestre 2023, pour permettre aux véhicules du Sidevam de se rendre sur le site. L’objectif est de lancer la phase test d’ici un an.

Dans le quartier de la Vigie, à Pamandzi, la gestion et le ramassage des déchets se résument à un long chemin de croix… Faute de route accessible pour les camions du Sidevam 976, le syndicat ne peut assurer sa mission première sur cette zone de Petite-Terre. Alors en attendant l’opérationnalité de la première voie carrossable d’ici 2025, qui rentre dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain, l’intercommunalité lance un projet de collecte par traction asine, « à raison de deux fois par semaine », précise Hugues Cressent, le responsable de la gestion urbaine de proximité et de l’habitat.

Pour ce faire, la collectivité finalise sa réponse à l’appel à projets de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt pour la partie investissement, avant d’engager les frais. « L’étude de faisabilité a été validée ! » Au cours des prochains mois, « nous allons acquérir sept ânes et les acclimater, mettre en place un enclos sur Moya, à proximité de la maison des gardiens, et former le personnel en charge du suivi ».

sept-anes-collecter-dechets-vigie-petite-terre
Les associations environnementales Nayma et Oulanga Na Nyamba se rendent régulièrement sur site pour des interventions ponctuelles.

Des animaux importés de métropole

Concernant la provenance de ces équidés, il est encore trop tôt pour le dire. Seule certitude : les pays limitrophes, tels que l’Union des Comores, Madagascar ou encore la Tanzanie, sont d’ores et déjà hors course. « Comme ils ne sont pas membres de l’Union européenne, les animaux ne respecteraient pas certaines normes en vigueur », indique Hugues Cressent. Et à La Réunion, l’absence de fournisseurs dignes de ce nom s’avère préjudiciable, alors que « nous avons cherché à valoriser une échelle géographique très fine ». Le choix définitif risque donc de se porter naturellement sur la métropole.

Une collecte en âne bâté et une autre en âne attelé

Évalué à 300.000 euros dans un premier temps, le budget annuel de fonctionnement comprend un encadrant et six agents dédiés pour l’entretien des ânes et du site. Sachant que la communauté de communes compte attribuer pour une durée de quatre ans la collecte à un prestataire externe. L’objectif de ce dernier : évacuer 457 tonnes par an. Mais attention, cette tâche ne s’annonce pas des plus simples dans la mesure où l’intercommunalité prévoit deux types de ramassage : l’une avec des bannettes pour assurer le tri sélectif (ordures ménagères résiduelles, papiers cartons, emballages plastiques et aluminium, et biodéchets) et l’autre avec une remorque.

sept-anes-collecter-dechets-vigie-petite-terre
Le quartier de la Vigie s’étend sur 158 hectares et ne comporte ni voies d’accès ni réseaux divers (eaux de pluie, assainissement, Internet, etc.).

Une phase test doit normalement se dérouler à compter du dernier trimestre 2023. D’ici là, la collectivité aspire à sensibiliser les quelque 9.000 habitants du quartier à l’environnement pour éviter que les déchets ne s’accumulent dans les ravines, puis dans le lagon, en leur mettant des sacs poubelles à disposition. « C’est ambitieux, mais nous souhaitons l’être », insiste Hugues Cressent. Assurément, le chantier s’annonce titanesque aussi bien pour les âniers que pour les futures coqueluches de la collecte, qui seront par la suite – peut-être – affectées à une tout autre mission : les balades écotouristiques du côté du lac Dziani…

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1021

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

François Braun : « il faut donner les moyens aux professionnels de travailler »

Le ministre de la Santé et de la Prévention a visité le centre hospitalier de Mayotte, ce mardi 29 novembre. L’occasion de confirmer la...

Le Conservatoire du littoral entame « un plan de reconquête du littoral »

Ce mardi 29 novembre, dans les locaux la communauté de communes de Petite-terre, l’antenne de Mayotte du Conservatoire du littoral a réuni gestionnaires, institutions...

Faux en écriture au port de Longoni : le procès en diffamation dans l’impasse

Les dissensions entre les acteurs du port sont connues et débouchent ces derniers temps sur des actions en justice. Ce mardi 29 novembre, le...

Coopération économique : et si Mayotte se positionnait en leader régional ?

En réponse aux événements violents de ces derniers jours, Alain Kamal Martial prône la mobilisation d’hommes et de femmes sérieux pour relancer l’économie et...

Air Austral change de terminal à Roissy

Les travaux à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle ne sont pas sans conséquences pour les compagnies y travaillant. La Réunionnaise Air Austral, par exemple, rejoint le...