L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

Job dating sportif : « beaucoup moins stressant qu’un recrutement classique »

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Ce lundi matin, au stade de Cavani, s’est déroulé l’événement « du stade à l’emploi », organisé – entre autres – par Pôle emploi Mayotte, sous la houlette du Comité olympique Paris 2024 et de la Fédération française d’athlétisme. Plus d’une centaine de demandeurs d’emploi ont participé à une série d’épreuves sportives, suivie d’un job dating. L’objectif : mettre en lumière le rôle du sport en tant que découvreur de talents.

job-dating-sportif-moins-stressant-recrutement-classique
Les entretiens se sont déroulés en bordure du stade de Cavani. Ici, des représentants de la société Mayotte Maintenance Industrielle interviewent un candidat.

« Équipe 5, équipe 5 !! On est les meilleurs ! Alleeeez ! » De joyeux cris emplissaient le stade de Cavani ce lundi matin. Une centaine de personnes, affublées de t-shirts blancs estampillés « Pôle emploi Mayotte » et de dossards numérotés ont pris part à une série d’épreuves sportives. Parmi eux : une majorité de demandeurs d’emploi, et une poignée de représentants d’entreprises anonymes disséminés dans les différentes équipes. « Le but de l’opération est de permettre aux entreprises d’observer leurs potentielles recrues pendant les épreuves sportives, de détecter des aptitudes, et de les mettre en lien avec les offres d’emploi proposées au cours du job dating », explique Gabrielle Kuola, directrice du service partenariat de Pôle emploi Mayotte. Esprit d’équipe, capacité d’écoute, rigueur, sens de l’anticipation : les activités sont conçues pour mettre en valeur les qualités humaines et relationnelles.  « J’ai par exemple entendu un chef d’entreprise dire d’un jeune homme : lui je l’ai observé, il est très calme. Il écoute les consignes, et les applique… C’est exactement ça que nous attentions de cet événement : une nouvelle façon d’appréhender le job dating », se ravit la directrice.

Un dispositif inédit à Mayotte

Déjà expérimenté à la Réunion, le dispositif « du stade à l’emploi » est une nouveauté à Mayotte. « J’ai 33 ans, et c’est bien la première fois qu’on me demande de faire du sport pour trouver du travail », s’étonne Abdallah Mohamed. « Mais c’est intéressant, ça permet de montrer notre motivation. »

« Utiliser le sport comme vecteur d’insertion professionnelle, c’est la base même de notre système militaire. On prêche le goût de l’effort, le dépassement de soi, pour développer l’esprit de résilience », observe David Thouch, adjudant-chef à la maison du Service militaire adapté (SMA) de Kaweni, pour qui la journée a été fructueuse – cinq dossiers de recrutement montés, pour des postes qui étaient à pourvoir depuis le mois de novembre. « En moyenne, on valide la moitié des dossiers présentés, donc on peut estimer que deux ou trois personnes seront effectivement recrutées. »

Un cadre informel pour faciliter les échanges

L’après-midi, les employeurs présents – parmi lesquels le SMA, le groupe Kananga, Ranstad ou encore Probat – ont pu approfondir la discussion avec leurs recrues potentielles au cours d’entretiens de pré-recrutement tenus en bordure du stade. La pratique sportive matinale a visiblement détendu les candidats. « C’est beaucoup moins stressant qu’un entretien classique », estime Ousseni Kamal, candidat pour un poste de chauffeur poids lourd. L’adjudant-chef Thouch abonde : « ce cadre plus informel permet un meilleur échange ».

S’il faudra attendre quelques jours pour évaluer les retombées exactes de l’opération en termes de recrutement, Gabrielle Kuola se projette déjà : « on compte bien réitérer l’événement l’année prochaine, cette fois-ci avec du rugby ! »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1076

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : à quelles aides ont droit les entreprises ?

Sur « potentiellement 5.000 salariés » à Mayotte, indique Christian Pichevin, directeur régional des finances publiques (DRFIP) sur l’île, 300 demandes d’activité partielle auraient été formulées...

VIDEO. Les leaders des Forces vives demandent la levée des barrages

Safina Soula et d'autres représentants des Forces vives ont appelé le reste du mouvement à la levée des barrages ce jeudi matin, lors d’une...

Miréréni-Combani : le conflit intervillages s’enflamme

Le face-à-face entre bandes de délinquants basées à Miréréni et Combani s’était quelque peu tassé avec le mouvement social. Cela n’a pas duré. Les...

Barrages : « La sécurité a toujours été la première revendication de la base »

Ce mercredi, plusieurs barrages sont encore en cours sur l’île, malgré une volonté de levée de la part de la majorité des leaders des...

Barrages : Maintien ou non ? Le flou demeure chez les Forces vives

Représentants des Forces vives et principaux groupes de barragistes peinent à s’entendre et beaucoup de gens sur l’île s’interrogent sur la direction que prend...