De plus en plus de demandeurs d’asile à Mayotte

De plus en plus de demandeurs d’asile à Mayotte

A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés qui se tient aujourd’hui, Flash Infos fait le point sur la situation des demandeurs d’asile à Mayotte.

Aujourd’hui se tient la journée mondiale des réfugiés, ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir leur pays d’origine et venant demander l’asile dans un pays tiers. Le 101ème département français accueille plus d’un millier de ces personnes déplacées. Un rapport de Solidarité Mayotte – encore sujet à modification car actuellement soumis à validation du conseil d’administration de l’association – donne quelques chiffres pour l’année 2016 qui montrent une certaine évolution de la situation. Mais tout d’abord, qui peut prétendre au statut de réfugié ? Ce statut, inscrit dans la convention de Genève, est délivré à “toute personne qui (…) craignant avec raison d’être persécutée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays”. Le statut de réfugié peut également être accordé à qui est persécuté “en raison de son action en faveur de la liberté”.

1300 demandeurs d’asile

A Mayotte, en 2016, ce sont 1300 adultes qui ont déposé une demande d’asile auprès de la Préfecture, soit un peu moins qu’en 2015 (1409 personnes) mais plus qu’en 2014 (1075 personnes). Le nombre de mineurs isolés qui requiert une protection augmente : en 2016, ils étaient 51 enfants et adolescents à être demandeurs d’asile contre 45 en 2015 et 39 en 2014. Enfin, le nombre de nouveaux arrivants sur le territoire croît également : ils étaient 446 en 2016 contre 394 en 2015 et 301 en 2014. Ces demandeurs d’asile sont majoritairement des hommes adultes, à plus de 58 %, et beaucoup sont des mineurs accompagnés (à 30 %). Ces personnes en danger qui cherchent un refuge sur notre île proviennent de 21 pays différents, dont 14 pays d’Afrique continentale (RDC, Ethiopie, Kenya, Egypte, Ouganda, Burundi, Rwanda, Soudan, Centrafrique, etc.), 5 pays d’Asie (Bengladesh, Inde, Palestine, Syrie, Yémen) et 2 pays de la région Océan Indien (Union des Comores et Madagascar). Certains de ces pays – tels le Burundi – traversent de graves crises politiques menant à des guerres ethniques très violentes (assassinats, torture, etc.), contraignant les civils à fuir ces zones de conflits.

Abonnement Mayotte Hebdo