L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un conteneur de la métropole pour « donner le sourire aux enfants »

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Killian Guibert, professeur d’éducation physique et sportive au collège de Kwalé, à Tsoundzou 1, dans la commune de Mamoudzou, a lancé une cagnotte en ligne pour permettre de faire venir un conteneur de dons depuis la métropole, à destination des enfants. Il espère parvenir à une distribution en décembre maximum.

conteneur-metropole-pour-donner-sourire-enfants
Kylian Guibert, professeur d’éducation physique et sportive au collège de Kwalé, a mis en ligne une cagnotte fin janvier afin de financer ce projet.

« En cours d’EPS, je remarque des enfants qui portent des tongs voire de temps en temps pas de chaussures, des vêtements tachés, troués ou toujours les mêmes vêtements… », témoigne Kylian Guibert, professeur d’éducation physique et sportive au collège de Kwalé depuis septembre, à Tsoundzou 1, dans la commune de Mamoudzou. Alors « au lieu de ne rien faire » pendant la période des barrages et l’impossibilité pour lui de se rendre au travail, il lance l’idée de récupérer des dons en métropole et de les acheminer par conteneur à Mayotte. Une idée qu’il avait déjà en tête avant d’arriver sur l’archipel mahorais et qui s’est renforcée en voyant un collègue faire de même fin 2023.

Fin janvier, il met donc en ligne une cagnotte « Pour les enfants de Mayotte » afin de récolter 5.000 euros : 2.000 euros pour l’achat du containeur, 2.000 pour l’acheminement de la métropole vers l’archipel et 1.000 autres pour le transport intra-métropole. Ce jeudi 25 avril, 1.345 euros ont déjà été récoltés.

« Je savais que je n’allais pas être seul », déclare ce porteur de projet. Utilisant le statut de l’association sportive du collège sur les conseils de ses collègues et accord de sa direction pour être plus crédible, cet originaire de Manosque, dans le sud-ouest de la France, se rapproche d’abord de sa famille, ses amis et le directeur d’établissement de son ancien lieu de travail en Seine-et-Marne, pour organiser « de loin » différents points de collecte sur l’Hexagone (Marseille, Manosque, Paris…).

30 mètres-cube de vêtements, fournitures scolaires et de loisirs

Objectif : remplir un containeur de 20 pieds soit environ 30 mètres-cube de vêtements, chaussures, matériel sportif pour le collège à destination des élèves (comme des ballons, des plots, des coupelles voire des tee-shirts que des clubs sportifs n’utiliseraient plus), matériel scolaire, sanitaire (savons, serviettes, serviettes hygiéniques) et de loisirs (livres, jouets, vélos) … « Tout ce qui peut donner le sourire aux enfants et leur servir », résume celui qui signale également qu’il est aussi possible de faire des dons à Mayotte en prenant contact avec lui. « J’irai les chercher avec plaisir. »

Les premiers destinataires seront les enfants, pas seulement les collégiens, de Tsoundzou 1 et Tsoundzou 2. Mais selon ce qui aura été récolté, le jeune homme espère aussi faire des distributions à Tsararano où il habite. Aussi à Hajangua où il a créé du lien avec « 70 gamins » pendant les vacances scolaires de février en organisant, avec un collègue, pour les occuper, des tournois de football et de rugby tous les jours. Une distribution pourrait aussi avoir lieu au lycée de Tsararano et celui des Lumières, à Mamoudzou.

« J’avais dans l’idée que le conteneur partirait en avril de métropole mais avec les démarches je me dis ce sera un envoi en décembre maximum pour distribuer sur l’année 2024, 2025 », détaille celui qui découvre en tant que débutant la procédure avec la préfecture à réaliser pour conférer le statut d’utilité publique à l’association et ainsi convaincre des entreprises de réaliser des dons défiscalisés. Pour cette fois-ci, voire, dans d’autres temporalités si le projet peut, comme Killian Guibert le souhaiterait, devenir pérenne.

Lien de la cagnotte : Pour les enfants de Mayotte – Leetchi.com. Contacts : 07.70.03.02.97 ou solidaritepourmayotte976@gmail.com. Instagram : LesEnfantsDeMayotte

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...