100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Centre hospitalier de Mayotte : Deux personnels de la direction des ressources humaines visés par des tags nazis

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Ce mardi matin, deux personnels de la direction des ressources humaines du centre hospitalier de Mayotte ont été visés par des tags nazis dans deux ascenseurs de l’établissement. Une découverte lugubre qui a fait bondir les principaux intéressés ainsi que le directeur par intérim, Christophe Blanchard. Des plaintes ont été déposées au commissariat de Mamoudzou dans l’espoir de retrouver le ou les individus à l’origine de ces actes ignobles.

« J’ai l’impression d’avoir été humilié publiquement. » À l’autre bout du fil, Matthieu Guyot, le directeur des ressources humaines et de la formation se dit encore sous le choc après la découverte ce mardi vers 7h de son nom assimilé à une croix gammée dans l’un des ascenseurs du centre hospitalier de Mayotte. « C’est inacceptable ! », rebondit Christophe Blanchard, le directeur par intérim, particulièrement remonté face à l’absurdité de ces « guignols pas très instruits ». D’autant plus qu’un second tag du même type vise en parallèle un autre collègue, Steve Gardavoir, en charge du développement des ressources humaines au sein de l’établissement.

centre-hospitalier-mayotte-deux-personnels-direction-ressources-humaines-vises-tags-nazisUn incident qui s’ajoute à ceux vécus ces derniers mois par Matthieu Guyot, qui évoque des tracts diffamatoires, des séquestrations, des insultes et des menaces, sur son profil Twitter. « J’ai souhaité le diffuser pour mettre un coup de projecteur sur ces attaques répétées à l’encontre de tous les membres du système hospitalier, et pas seulement à Mayotte. Beaucoup d’entre nous se font agresser, physiquement et verbalement, à l’image du directeur des hôpitaux de Marseille lors d’une manifestation devant son logement ! » À travers ce partage, l’homme de 29 ans souhaite surtout afficher sa solidarité et crier son ras-le-bol. « Le poste de DRH est le plus exposé car il touche au salaire et à la carrière des agents », souligne Christophe Blanchard, avant de « condamner fermement » ces actes répugnants, qui ont fait l’objet d’un dépôt de plainte dès l’après-midi au commissariat de Mamoudzou par les deux principaux concernés. « J’irai me présenter également pour faire de même au nom de l’hôpital. Nous n’allons pas laisser passer ça ! », prévient le directeur par intérim.

Un mouvement d’humeur ?

Pour l’heure, les rumeurs vont bon train sur le ou les individus à l’origine de ces insultes. « Nous n’avons pas encore d’idée arrêtée… Cela peut être un agent non reconduit, un anti-vax ou un syndicaliste. » Plusieurs hypothèses qui restent encore à approfondir par la section d’enquête de la police nationale en charge de l’affaire. « Honnêtement, je ne pense pas que ce soit l’œuvre d’une section syndicale, ce n’est trop le style de la maison de faire des choses aussi basses », tempère Matthieu Guyot, qui penche davantage sur « un mouvement d’humeur ». « Quelqu’un doit m’en vouloir pour une raison x ou y… »

centre-hospitalier-mayotte-deux-personnels-direction-ressources-humaines-vises-tags-nazisCet épisode vient compléter « une fin d’année compliquée » selon Christophe Blanchard, entre les différents droits de retrait (sage-femmes, direction des plans et des travaux, service des déchets…). « Le risque est de dégoûter ces jeunes qui souhaitent nous rejoindre alors que nous sommes déjà très peu attractifs », poursuit-il. Et de rappeler que le poste de DRH est resté vacant pendant deux longues années avant l’arrivée en mars 2020 de l’actuel directeur. « Si jamais il s’en va, ce serait le chaos ! » Mais qu’il se rassure, Matthieu Guyot ne compte pas rendre les armes de sitôt. « Ma motivation reste pleine et entière. Certes, ça ne fait pas plaisir, mais je ne vais tout arrêter à cause de quelques tags. Il faut tenir le cap, Mayotte en a besoin. Partir maintenant, ce serait nuire à l’établissement et au département… » Ses détracteurs sont prévenus !

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°976

Le journal des jeunes

À la Une

Aïcha, Nazla, Samira, Nayla, Soilahoudine et Noël, ambassadeurs des JO 2024

Du 9 au 17 octobre, six élèves de la classe Pierre de Coubertin-Alice Milliat sont allés enrichir leurs connaissances des Jeux Olympiques à Paris...

Les Naturalistes et 50 bénévoles paient un brin de toilette à l’îlot Mbouzi

Samedi matin, une cinquantaine de volontaires répondait à l'appel des Naturalistes de Mayotte pour une opération de nettoyage de l'îlot Mbouzi. Interdite aux visiteurs,...

Tsunamis et séismes à Mayotte, la nouvelle campagne de prévention est lancée

Le vendredi 26 novembre à la Case Rocher avait lieu le lancement de la nouvelle campagne de sensibilisation aux risques sismique et tsunamique à...

Les fonds européens se dépoussièrent au service des porteurs de projets mahorais

Le groupement d’intérêt public de Mayotte consacré aux fonds européens s’est présenté aux porteurs de projets privés et publics ce vendredi 26 novembre à...

Les taxis mabawa veulent plus que les miettes

Alors que les taximen mahorais ont déjà fort à faire avec les projets de transports interurbains que développe le département, ils doivent aussi faire...