100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

CDG/CNFPT : une convention de trois ans pour améliorer la qualité du service public à Mayotte

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Ce mercredi 15 septembre, le centre de gestion et le centre national de la fonction publique territoriale ont formalisé leur partenariat vieux de 15 ans par la signature d’une convention. Basée sur six axes prioritaires, elle a pour but de fixer des orientations communes et de mettre en place des indicateurs partagés pour évaluer efficacement la qualité de cette coopération au cours des trois prochaines années.

Avec près de 9.000 agents, les collectivités locales ont fort à faire en matière de formation. Depuis 2005, le centre de gestion et le centre national de la fonction publique territoriale œuvrent pour la construction des parcours professionnels et accompagnent les différents projets structurants dans leurs domaines respectifs.

Une coopération de longue date renforcée par la loi du 6 août 2019, relative à la transformation de la fonction publique, et formalisée ce mercredi 15 septembre par la signature d’une convention pour une durée de trois ans. « Une collaboration certes obligatoire, mais surtout voulue et désirée pour mettre en place des actions territoriales locales et ciblées », affirme Ambdilwahedou Soumaïla, le maire de Mamoudzou et le délégué du centre national de la fonction publique territoriale. Une appréciation du goût de son voisin, Youssouf Ambdi, le premier magistrat de Ouangani et le président du centre de gestion de Mayotte. « Aujourd’hui, c’est en toute cohérence que nos deux établissements unissent leurs forces afin d’être lisibles au sein de nos instances délibérantes, mais aussi auprès des différents partenaires institutionnels auxquels nous devons rendre compte de nos actions. »

Six axes prioritaires de travail

Marqué d’une pierre blanche, ce partenariat s’identifie autour de six axes prioritaires : l’organisation et la préparation des concours et examens professionnels ; le développement et la connaissance de l’emploi et des métiers territoriaux ; leur promotion sur le site Emploi territorial et dans le cadre des salons de l’emploi ; l’apprentissage ; l’appui aux collectivités et aux agents en matière d’évolution professionnelle et de reclassement ; le maintien des actions de mutualisation et de rapprochement en faveur des événements à forts enjeux. Illustration sur ce dernier point avec les rencontres interrégionales des DRH des collectivités de Mayotte et de La Réunion prévues les 28 et 29 octobre prochains sur l’île voisine.

Pour résumer, le CDG et le CNFPT travaillent de concert pour l’intégration des fonctionnaires territoriaux et à leur montée en compétences grâce à une offre de formation qui « répond aux grands enjeux et défis de notre département », précise Ambdilwahedou Soumaïla. Et qui se matérialise par un chiffre clé : 5.632 stagiaires accueillis en 2019 dans les 1.652 journées de formation organisées. Au fil des ans, « nous avons mis l’accent sur les compétences métiers des agents du secteur administratif, technique, social et de la sécurité ». Preuve en est avec la formation de plus 200 policiers municipaux, dont une bonne partie au port d’armes.

En ce contexte sanitaire « incertain », « nous devons rêver Mayotte dynamique et attractive. Nous devons rêver Mayotte tournée vers l’avenir », insiste le maire de la ville chef-lieu. En ayant toujours en tête un seul et même objectif : « améliorer la qualité du service public local », conclut Youssouf Ambdi. Reste maintenant à définir un cadre commun pour développer des actions spécifiques et dessiner le territoire de demain.

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1013

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Le conseil départemental pris d’assaut par les travailleurs

Ce jeudi 29 septembre, l’appel national des syndicats à la grève a été entendu par près de 200 personnes, sur la place de la République,...

Logement : une aide à la pierre jusqu’à 100.000 euros pour près de 38 bénéficiaires

Mise en place par le Département, l’aide à la pierre vise à aider les familles ou personnes à faibles revenus à accéder à la...

Guet-apens de « Pilou » : L’auteur des coups de couteau condamné à quinze ans de prison

Le procès de la bande de Doujani, qui a agressé violemment un lycéen à l’intérieur d’un bus le 11 mai 2016, s’est terminé ce...

La laka de retour au premier plan, avec la course de pirogues traditionnelles de Mamoudzou

La mairie de Mamoudzou organise le dimanche 16 octobre la première course de pirogues traditionnelles sur le front de mer de la ville chef-lieu,...

Éric Dupond-Moretti veut créer une « task force » de magistrats

Outre un budget du ministère de la Justice en hausse de 170 millions d’euros, Éric Dupond-Moretti a annoncé plusieurs mesures, mardi 27 septembre, devant...