Aménagement | Inauguration en fanfare de l'aire de jeux de Passamaïnty

Aménagement | Inauguration en fanfare de l'aire de jeux de Passamaïnty

En présence du maire Mohamed Majani et de son adjoint Mohamed Moindjie, l'aire de jeux de Passamaïnty a été officiellement inaugurée hier. Un événement festif qui a fédéré les générations autour d'un espoir : préserver cet aménagement qui rencontre d'ores et déjà un franc succès.

"Un supplément d'âme dans le quartier". C'est avec ces mots que Mohamed Majani a inauguré l'aire de jeux de Passamaïnty en compagnie de son adjoint Mohammed Moindjie. Si les installations sportives n'ont pas attendu cet événement pour être utilisées par la population, l'événement revêt un caractère symbolique pour les autorités. "Il s'agit d'un espace pour se retrouver, se détendre en sécurité et en liberté (…) Les problèmes d'un quartier s'apaisent toujours lorsqu'on se rencontre et échange sur ce type d'infrastructures", se réjouit le maire. Pour son adjoint Mohammed Moindjie, cette nouvelle installation s'inscrit dans le cadre du projet global "Plan paysage", "qui prévoit l'installation de nombreuses infrastructures de ce type dans un futur proche à Tsoundzou, M’tsapéré, etc.", ambitionne-t-il.  Après une représentation musicale détonante de l'association Mawa Vert de Passamaïnty et un discours de remerciement, Mohamed Majani  a découpé le ruban tricolore séparant les aires de jeux pour enfants. Ces derniers ont alors investi le lieu dans une ambiance euphorique, suivis par le maire qui a testé lui-même les balançoires. 

Préserver les installations   

Si les sourires et les rires sont légion, une question préoccupe l'assemblée : comment préserver ce lieu des dégradations pour en profiter sur le long terme? "Nous avons préféré nous appuyer directement sur la population plutôt que de privilégier une approche sécuritaire", explique Mohamed Moindjie. Dans cette perspective, une convention a été signée avec l’Association Adedupass qui détient l’autorisation d’occupation temporaire du site, et la municipalité qui a déboursé quelque 250 000 euros pour aménager les lieux. Un investissement qui fait la joie de la population par-delà les classes sociales et les générations.   

Abonnement Mayotte Hebdo