30 à 50 nouvelles personnes place de la République…

30 à 50 nouvelles personnes place de la République…

À Ouangani, une centaine de personnes ont été délogées par les habitants. L'opération s'est déroulée dans le calme et sans heurts. Les personnes se sont orientées vers les villages voisins. Certains ont rejoint la place de la République.

À Chirongui, même scénario, entre 30 et 50 personnes se sont rassemblées au carrefour avec enfants et bagages, une partie a été orientée vers la place de la République par les associations. À chaque fois la gendarmerie était présente pour encadrer d'éventuels débordements. Selon une source policière, des décasés seraient sur le point de fournir des attestations de logement en vue de poursuivre les propriétaires qui les ont mis dehors.

Dans la commune de Bandrélé, le village de Mtsamoudou a procédé à des expulsions, les habitants ont mis le feu à deux bangas inhabités, soupçonnés d'héberger des voleurs de temps en temps. Idem à Bandrélé où quelques personnes ont été décasées. Un banga a été détruit, ce qui a provoqué en retour un départ de feu dans le quartier Mjini Bandrélé.

À Chiconi, un collectif de villageois a arpenté les rues du village pour demander aux squatteurs de partir. Ils n'ont cependant procédé à aucune expulsion, idem à Mtzamboro. À Pamandzi, un collectif de villageois a défilé pour protester contre la délinquance et aussi l'arrivée de Kwassa-kwassa sur des plages de la Petite-Terre.

Les opérations d'expulsions vont se poursuivre, des collectifs villageois ont vu le jour à Tsingoni, Acoua et d'autres villages encore. À Kani-Kéli, une opération de décasage a été annoncée pour le week-end prochain.

L'arrivée de nouvelles familles sur la place de la République exaspère les commerçants du marché, qui se plaignent des dégradations des conditions d'hygiènes autour du marché, et du préjudice de cette occupation sauvage, pour leur activité. Ils font actuellement circuler une pétition pour dénoncer la situation.

A.T.

Abonnement Mayotte Hebdo