L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une convention pour un centre intercommunal de santé dans le Sud signée avec le ministre Frédéric Valletoux

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai vraiment cru ne pas avoir de vol”, un médecin raconte son périple ubuesque pour venir renforcer les équipes du centre hospitalier de Mayotte

Jérémie Gallon, comme des dizaines de membres du corps médical a pris la décision de venir prêter main-forte au CHM. Mais comme des dizaines de ses confrères ou collègues, il a d’abord dû, avant de partir “au front” contre la crise sanitaire, affronter “ce que l’administration peut faire de pire”. Récit d’un voyage en absurdie.

 

Si la journée de jeudi était consacrée au choléra lors de la visite du ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention, Frédéric Valletoux, ce vendredi était consacré à l’accès au soin. Le ministre, la Communauté de communes du Sud de Mayotte, l’Agence régionale de Santé et la préfecture ont notamment signé une lettre d’engagement entérinant le début de la mise en place d’un centre intercommunal de santé.

Le ministre délégué à la Santé et à la Prévention, Frédéric Valletoux, a poursuivi sa visite ce vendredi sur le thème de l’offre de soin sur le territoire, en se rendant à la mairie de Bandrélé. Là, a eu lieu la signature d’une lettre d’engagement du contrat local de santé intercommunal de la Communauté de communes du Sud de Mayotte (CCSud) par cette dernière, l’Agence régionale de santé (ARS), la préfecture et le ministre. Ce document prévoit la création de la première communauté professionnelle territoriale de santé. Une maison de santé à l’échelle de l’intercommunalité qui est jugée nécessaire pour permettre à la population d’accéder aux soins.

“C’est la première fois ici qu’il y a une communauté de communes, des élus, qui s’engagent pour la santé de manière organisée, structurée avec l’ARS, pour apporter un service supplémentaire aux habitants”, a déclaré le ministre à l’issue de la signature de la convention, soulignant le caractère “majeur” de cette nouveauté.

L’engagement des élus souligné

“Cela fait partie des outils nécessaires pour mieux accompagner les administrés”, affirme Ali Moussa Moussa Ben, président de la CCSud, qui précise que la future infrastructure doit venir compléter le travail effectué par les Centres communaux d’action sociale (CCAS). “Vu le désert médical qu’il y a à Mayotte, c’est nécessaire de nous préparer, à notre niveau, pour qu’on puisse pallier ce manque”, poursuit-il.

Les travaux de mise en place du projet démarrent donc à cette signature, projet qui met déjà en avant plusieurs objectifs, comme lutter pour l’insertion et l’accès aux soins aux personnes en situation de handicap, améliorer le rapport à la prévention ou encore aider à l’installation des professionnels de santé. 

Pour Frédéric Valletoux, cette démarche devrait être entreprise dans l’ensemble des départements de France, pour remédier au manque général d’accès aux soins sur le territoire national. Il affirme que si les élus s’engagent, à l’image de ceux de la CCSud, “on soignera mieux demain, les professionnels resteront plus longtemps sur les territoires”.

Le ministre a ensuite poursuivi sa visite en se rendant à la nouvelle et première maison de santé pluridisciplinaire de Mayotte, à Ouangani, inauguré le 21 avril dernier, puis place de la République à Mamoudzou, pour voir un camion de dépistage des Infections sexuellement transmissibles (IST) et pour la présentation d’une nouvelle ligne d’écoute sur les questions liées à la santé sexuelle. 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...