100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

La première Maison de santé mentale de Mayotte ouvre ses portes

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

À Combani, lundi 24 janvier, l’association Mlezi Maore et le centre hospitalier de Mayotte, soutenus par l’agence régionale de santé, inauguraient la première Maison de santé mentale du 101ème département. Un projet pilote qui proposera dans un premier temps, un accompagnement médico-social à destination des 0-19 ans et qui sera étendu à l’ensemble de la population dans les mois à venir.

Une équipe de dix-neuf professionnels motivés et compétents au service du bien-être de la population mahoraise, voilà ce que propose la première Maison de santé mentale de l’île. Son point de départ ? L’appel à projets national pour le fonds d’innovation organisationnelle en psychiatrie (FIOP) lancé par le ministère des Solidarités et de la Santé. “Cette structure est soutenue par l’agence régionale de santé de Mayotte et a été identifiée comme l’une des priorités du Projet territorial de santé mentale (PTSM). L’unité permettra de proposer une prise en charge en santé mentale pour les jeunes”, détaille le directeur général de l’association Mlezi Maoré, Dahalani M’Houmadi.

Une équipe pluridisciplinaire

De 0 à 11 ans puis de 12 à 19 ans, les petits Mahorais et leurs familles pourront venir pousser les portes de l’institution nommée “Oupara Makini » qui signifie “trouver la tranquillité”. En un même lieu, les personnes souffrant de problèmes psychologiques et émotionnels pourront rencontrer un panel de professionnels prêts à les aider. Médecins, infirmiers, psychologues, psychiatres, pédopsychiatres, aides-soignants, éducateurs spécialisés, médiateurs culturels, accompagnants éducatif et social, animateurs, assistants sociaux et secrétaires, seront au service des patients en attente d’une prise en charge. “Nous espérons que la population se saisisse de ce dispositif et qu’elle n’hésite pas à venir à la Maison de santé mentale de Combani”, affirme Dahalani M’Houmadi.

Un accueil quantitatif et qualitatif

Le bâtiment à peine inaugurée, les petites mains de la Maison de santé mentale se mettent au travail avec l’admission de leur premier patient dès ce lundi. “Cela fait quelque temps que l’on nous fait remonter un réel besoin d’une structure comme celle-ci à Mayotte”, affirme Alexis Singre, éducateur spécialisé et coordinateur de la Maison de santé mentale de Combani. Avant d’ajouter : “Nous sommes déjà sollicités par de nombreux partenaires comme le rectorat ou encore les centres communaux d’action sociale. Dès cette semaine, nous débuterons la prise en charge d’au moins une quinzaine de jeunes.” Du lundi au vendredi de 8h15 à 17h, la structure sera ouverte à tous. Un projet innovant sur l’île aux parfums, que l’on espère voir se multiplier.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/