100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

“Mayotte est l’île dans la région, la plus touchée par la chimique”

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

Une délégation mahoraise a rencontré Danièle Jourdain-Menninger, présidente de la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) lors d’un colloque qui s’est tenu à La Réunion. L’occasion pour la présidente de faire le point sur les problèmes liés à l’alcool et aux drogues de synthèse dans l’île.

 

  • Quel était le but du colloque et de votre rencontre avec la délégation mahoraise ?

Danièle Jourdain-Menninger : Il s’agissait d’analyser les perspectives des addictions dans l’océan Indien. Ma rencontre avec la délégation mahoraise est la suite de la visioconférence organisée l’année dernière entre la Mildeca et les acteurs de l’addictologie mahoraise.

  • Quel est l’état des addictologies à Mayotte et comment sont-elles appréhendées ?

DJM : Ici, il y a une importante consommation d’alcool et de drogues de synthèse plus communément connues sous le nom de “chimique”. La Midelca a accordé 55 000 € de crédits à la préfecture pour la prévention cette année (établissements scolaires, un gendarme est allé se former sur la prévention).

  • Quelles sont les actions de prévention mises en oeuvre sur le territoire ?

DJM : Les associations mettent en place régulièrement des actions de prévention. Cela passe par l’apprentissage pour les jeunes de son stress, ne pas se précipiter vers les drogues pour calmer ce stress etc. Nous insistons également sur la prévention grâce aux pairs (organisation de scénettes, messages de prévention entre jeunes). Le service d’addictologie du CHM est actuellement en charge de suivre les addictions aux drogues de synthèse. Une réflexion est en cours quant à l’utilisation des dispensaires pour mieux appréhender le problème. Un second colloque doit avoir lieu au printemps 2017 toujours à La Réunion. Une délégation mahoraise s’y rendra dans le but d’échanger avec les confrères et consoeurs réunionnais sur les bonnes pratiques professionnelles

 

Danièle Jourdain-Menninger au centre avec la délégation mahoraise dans laquelle se trouvait le secrétaire général adjoint de la préfecture, Guy Fitzer.

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...