asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

« Les stocks d’eau non recouverts favorisent la multiplication des moustiques »

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai vraiment cru ne pas avoir de vol”, un médecin raconte son périple ubuesque pour venir renforcer les équipes du centre hospitalier de Mayotte

Jérémie Gallon, comme des dizaines de membres du corps médical a pris la décision de venir prêter main-forte au CHM. Mais comme des dizaines de ses confrères ou collègues, il a d’abord dû, avant de partir “au front” contre la crise sanitaire, affronter “ce que l’administration peut faire de pire”. Récit d’un voyage en absurdie.

 

Pour lutter contre la propagation de maladies transmises par les moustiques, notamment avec le retour de la saison des pluies, le service de lutte antivectorielle de l’Agence régionale de Santé intervient dans les maisons afin de sensibiliser les habitants. Exemple, ce jeudi 21 décembre, dans les rues de Passamaïnty.

Des bassines à découvert remplies d’eau. Des cannettes suspendues aux branches d’un arbre. Le service de lutte antivectorielle de l’équipe de l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte scrute, ce jeudi, tous les recoins des maisons de Passamaïnty, à la recherche de tous les contenants propices aux gîtes de larves de moustiques. Selon les calculs réalisés toute l’année par les 65 agents que compte le service, la commune, suivie de Dembéni, Mtsamboro et Ouangani, en ce début de saison des pluies, ont été identifiée zone à risques. Elles bénéficieront toutes de ce genre d’interventions.

À l’aide d’une tablette, les agents reportent sur une carte ce qu’ils repèrent sur le terrain. Comme ces trous dans le sol remplis d’eau stagnante retrouvés dans la partie extérieure d’une habitation. Conseil : les combler avec du gravier et des cailloux. « Même un pot yaourt, un capuchon de bouteille laissés dehors peuvent devenir des nids à moustiques », lance un agent, qui jette également un coup d’œil aux gouttières afin de voir si de l’eau ne reste pas bloquée.

Recouvrir les stocks d’eau

L’inspection terminée, les habitants récupèrent une brochure avec les gestes simples à effectuer, tel que jeter ses déchets à la poubelle et vider tout ce qui peut servir de réservoir pour éviter que de l’eau de pluie ne stagne à l’intérieur. Concernant les eaux usées, elles peuvent aussi être versées dans des sortes de puisards dans une cour, du gravier dessus et un système pour les recouvrir.

« L’objectif est de prévenir les maladies, notamment la dengue et le chikungunya que peuvent transmettre les moustiques », déclare le directeur général de l’ARS, Olivier Brahic. Même si aucun cas n’a été recensé récemment, les interventions de sensibilisation et de destruction des nids sont jugées plus que nécessaires avec la crise de l’eau que traverse l’île. « Les stocks d’eau qui ne sont pas recouverts favorisent encore plus la multiplication des moustiques. »

« Les gens nous disent : « On sait. Mais il y a toujours un décalage entre le fait de savoir et l’action » », insiste le responsable de l’équipe, Idaroussi Ambdoul-Bar. « Seuls ; on n’y arrivera pas », rabâche encore un agent, Archidine Abdourahamane. « Il faut le soutien des communes et des associations pour sensibiliser le plus possible. » Même si le directeur général note, depuis les premières missions de terrain en 2006, un « changement progressif des habitudes. »

Des trous et des déchets dans la rue

les-stocks-deau-non-recouverts-favorisent-la-multiplication-des-moustiques
À Passamaïnty, on retrouve des déchets abandonnés en pleine rue. Des gîtes larvaires peuvent aussi y faire leur apparition.

Le maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, également présent lors de cette journée d’intervention, a rappelé l’objectif d’équiper les quartiers de contenants à déchets dans les prochaines années et de réhabiliter les rues qui présentent de nombreux trous. Les travaux de voirie à Passamaïnty devraient débuter en avril prochain.

Quelques chiffres

Depuis le début de l’année, 39 cas ont été recensés : 36 de paludisme et deux de dengue.

En 2022, ces chiffres étaient de 41 cas confirmés dont 36 de paludisme (que des cas importés) et 5 de dengue (2 autochtones et 3 importés). Le mois d’août ayant été la période la plus à risques dans le développement de pathologies.

L’année qui a enregistré le plus de cas contaminés étant 2020 avec 3 759 cas autochtones.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...