100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Eau [1/3] : Contamination par le manganèse, les risques réels sur la santé

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

Depuis quelques semaines, l’eau est au coeur des préoccupations des habitants. Coupures, factures au montant excessif, qualité de l’eau… Autant de sujets qui inter-rogent les habitants de l’île et que nous traiterons cette semaine dans une série d’articles consacrée aux problématiques de l’eau. La SMAE a annoncé vendredi 19 novembre la présence de manganèse à un taux plus élevé que la norme habituelle dans la retenue collinaire de Dzoumogné. Les consommateurs sont inquiets, et pour cause, ce métal peut provoquer des effets secondaires sur une partie de la population. C’est le sujet du jour.

Les photos montrant de l’eau colorée provenant des robinets de Mayotte pullulent sur les réseaux sociaux ces derniers jours. La couleur jaunâtre inquiète les consommateurs, et certains accusent même la Mahoraise des Eaux de vouloir « les rendre malades ». Ce phénomène est en réalité lié à une présence anormalement élevée de manganèse dans la retenue collinaire de Dzoumogné. « La station de traitement d’eau potable de Bouyouni n’étant pas équipée d’un dispositif de traitement du manganèse, le taux de celui-ci est supérieur à la référence qualité en sortie de l’usine de Bouyouni », annonce la SMAE dans un communiqué. Conséquences, les habitants du nord de l’île jusqu’à Labattoir ne peuvent utiliser l’eau du robinet pour la consommation alimentaire.

eau-13-contamination-manganese-risques-reels-sante

Le manganèse est un métal qui est naturellement présent dans les sols et le corps en a besoin « en petite quantité », précise le docteur Albert Ducastel. Mais lors d’un contrôle, la SMAE s’est rendue compte que « le taux de manganèse est plus élevé que le taux réglementaire qui est de 50 microgrammes par litre et nous nous étions aux alentours de 300 », affirme Françoise Fournial, la directrice de l’entreprise. Cette dernière se veut rassurante et avance que les conséquences sur la santé sont minimes. « Dans les taux qui sont présents actuellement dans les distributions, ça ne peut avoir un impact sur le long terme, ce n’est pas parce que vous buvez de l’eau avec du manganèse à ce taux-là que vous allez être malade, il n’y aucune crainte. » Une version contestée par le docteur Albert Ducastel qui met en garde sur les risques sanitaires. « Si le manganèse se trouve en grande quantité dans les eaux, il va devenir dangereux, toxique pour le corps humain. Ça va créer une neurotoxicité, cela veut dire que ça peut avoir des effets sur le développement neurologique de l’enfant », affirme le professionnel de santé. Il peut souffrir de vertiges, de surdité, de problèmes d’apprentissage ou encore de troubles du langage, dans le cas où il est exposé à l’eau contaminée pendant une longue période.

Les adultes ne sont pas épargnés

Dans ces conditions, la SMAE recommande une restriction d’usage de l’eau contaminée par le manganèse uniquement pour les enfants âgés de zéro à quatre ans. « L’agence régionale de santé nous dit que c’est à cet âge-là qu’ils ont un développement important de leur système nerveux. Alors par mesure de précaution, nous disons aux gens d’arrêter de donner de l’eau aux tous petits. Il n’y a pas de crainte pour les adultes et les grands enfants », se défend Françoise Fournial. Mais selon le docteur Albert Ducastel, la recommandation doit s’étendre pour toutes les catégories de personnes. « Une personne adulte en bonne santé aura les mêmes risques puisque que c’est toxique », insiste-t-il.

eau-13-contamination-manganese-risques-reels-sante

Les témoignages de maux de ventre après avoir consommé l’eau du robinet se multiplient mais la directrice de la SMAE ne trouve pas d’explications à ce phénomène. « Je ne sais pas pourquoi certains disent qu’ils ont mal au ventre, c’est peut-être psychologique… », suppose Françoise Fournial. Pourtant, les effets secondaires sur le court terme sont indéniables selon le médecin. « Si nous consommons une eau dans laquelle le manganèse est trop élevé pendant plusieurs jours, nous pouvons avoir des problèmes de santé d’ordre digestif. La personne souffre de maux de ventre, de nausées et même de maux de tête », assure-t-il. Et inutile de faire bouillir l’eau pour la consommer, cela est contre productif. « L’eau va s’évaporer et le manganèse va rester, sa concentration va donc augmenter », prévient le professionnel de santé. Un retour à une situation normale n’est pas prévu dans les prochains jours. L’eau infectée par le manganèse va couler dans certains robinets mahorais pendant encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°976

Le journal des jeunes

À la Une

Aïcha, Nazla, Samira, Nayla, Soilahoudine et Noël, ambassadeurs des JO 2024

Du 9 au 17 octobre, six élèves de la classe Pierre de Coubertin-Alice Milliat sont allés enrichir leurs connaissances des Jeux Olympiques à Paris...

Les Naturalistes et 50 bénévoles paient un brin de toilette à l’îlot Mbouzi

Samedi matin, une cinquantaine de volontaires répondait à l'appel des Naturalistes de Mayotte pour une opération de nettoyage de l'îlot Mbouzi. Interdite aux visiteurs,...

Tsunamis et séismes à Mayotte, la nouvelle campagne de prévention est lancée

Le vendredi 26 novembre à la Case Rocher avait lieu le lancement de la nouvelle campagne de sensibilisation aux risques sismique et tsunamique à...

Les fonds européens se dépoussièrent au service des porteurs de projets mahorais

Le groupement d’intérêt public de Mayotte consacré aux fonds européens s’est présenté aux porteurs de projets privés et publics ce vendredi 26 novembre à...

Les taxis mabawa veulent plus que les miettes

Alors que les taximen mahorais ont déjà fort à faire avec les projets de transports interurbains que développe le département, ils doivent aussi faire...