Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

L’ARS et la mairie de Koungou mettent les bouchées double pour vacciner la population

À lire également

Covid-19 à Mayotte : des indicateurs en nette baisse mais la vigilance reste de mise

Confiné depuis quatre semaines, le 101ème département reprend du poil de la bête. Les taux d'incidence et de positivité ont été divisés par deux...

Week-end sous haute tension au centre hospitalier de Mayotte

Le centre hospitalier de Mayotte vient de vivre deux jours critiques et s'est retrouvé au bord de la rupture. Si le personnel soignant a...

Au service réanimation du CHM de Mayotte, “on bouffe du Covid, matin, midi, et soir”

À l’hôpital, les effets de la seconde vague se font ressentir avec une force inédite. Et ce malgré les évacuations sanitaires vers La Réunion,...

À Tsoundzou 2, le processus bien ficelé du test RT-PCR

Ouvert six jours sur sept, le centre de dépistage de Tsoundzou 2 déborde de volontaires au test RT-PCR. Et pour cause, il est dédié...

La ville de Koungou enregistre le taux le plus bas de vaccination du département. L’agence régionale de santé et la mairie mettent donc les moyens pour rattraper le retard. Mise à disposition de bâtiments, des agents, campagne de communication, tout est mis en oeuvre pour inciter la population à se faire vacciner.

Situé à l’école élémentaire, le centre de vaccination de Koungou était bien calme ce jeudi après-midi. Une accalmie qui arrive après l’effervescence de la matinée. « Les deux premier jours, il y a avait beaucoup de monde, et ce matin aussi. Maintenant, c’est un peu plus tranquille », évoque l’une des agents postée à l’accueil. Ses collègues et elle ont été mis à disposition par la mairie de Koungou pour accueillir les personnes souhaitant se faire vacciner. Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles), ils sont appuyés dans leur tâche par les médiateurs sanitaires embauchés par l’association Mlézi Maorais. Ils représentent les moyens humains apportés par la ville pour optimiser la stratégie de vaccination puisque pour l’instant les chiffres de la commune ne sont pas exemplaires. « À Mayotte, nous sommes à presque 26% de personnes vaccinées complètement, alors que sur la commune de Koungou, seulement 7% sont venues se faire vacciner », révèle Maxime Jean, docteur infectiologue à l’agence régionale de santé.

Plusieurs freins ont été identifiés par les différents acteurs du système de vaccination. En effet, Koungou est une commune très étendue. Installé dans le village du même nom, le centre de vaccination n’est pas forcément accessible aux habitants de Trévani, Kangani ou Longoni qui n’ont aucun moyen de locomotion. « Le centre communal d’action sociale a un véhicule et il est possible de lutiliser pour emmener les personnes âgées au centre de vaccination. Nous avons aussi évoqué le fait davoir des équipes mobiles pour aller dans les villages qui sont un peu éloignés dun jour à l’autre », annonce Maylis Pouny Fagalde, chargée de mission et coordinatrice des centres de vaccination dans la ville de Koungou. À cela va s’ajouter un nouveau centre de vaccination fixe dès mardi 17 août dans le village de Majicavo Koropa.

La PAF, un frein majeur à la vaccination des habitants

Le taux de vaccination très bas enregistré à Koungou s’explique également par un phénomène évoqué par de nombreux agents du centre de vaccination du village lors de la visite de la directrice de l’ARS ce jeudi après-midi. « Il y avait du monde et lorsque la PAF est arrivée, ils se sont tous éparpillés », affirme l’une des médiatrices. Des propos confirmés par son collègue encadrant, Rachid Madi Saïd. « Jai constaté qu’à Koungou une grande partie de la population est en situation irrégulière. Les personnes ont donc peur de venir quand elles voient la police et les gendarmes dans les parages. » Surprise d’entendre cela, Dominique Voynet affirme qu’elle « en touchera un mot au préfet ». Une petite phrase qui donne grand espoir au responsable du centre de vaccination de Koungou qui s’attend déjà à une grosse journée samedi.

« Il y avait besoin de renforcer les moyens »

Comme tous les autres, le centre de Koungou fait partie de la campagne vaccinale qui se décline en un système de rotation. « Nous avons cinq centres de vaccination gérés par lARS qui tournent de commune en commune. L’idée est de revenir dans chaque commune toutes les quatre semaines afin de faire la première dose pour les nouvelles personnes qui se présentent et injecter la deuxième à celles qui étaient venues quatre semaines avant », détaille Dominique Voynet. Une routine qui aide grandement l’ARS puisque « nous nous sommes rendus compte quil y avait besoin de renforcer les moyens, notamment à l’hôpital car nous y vaccinons très peu », précise la directrice de l’institution. À Koungou, au delà des moyens humains, la mairie a également mis à disposition ses bâtiments. La bibliothèque avait été réquisitionnée la semaine dernière, puis l’école élémentaire, et un autre établissement sera choisi à partir de la rentrée. « Nous avons voulu mettre laccent dans cette commune où il y a le moins de personnes vaccinées sur tout Mayotte. Nous avons mobilisé la mairie et notre idée est de rattraper le retard ici », insiste Dominique Voynet. Et la mission ne semble pas impossible selon l’ARS puisque le nombre de personnes ayant reçues une première dose à Koungou augmente de plus en plus.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Le branle-bas de combat au centre hospitalier

Le service des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM) tourne avec quatre médecins de jours et trois médecins de nuit, se défend la...

Omar : « C’est chez moi ici, je ne partirai pas »

Des tôles déformées, des cendres et des trous encore fumants sont les restes du chalet d’Omar. L’exploitation de l’agriculteur de M’tsapéré, ciblée régulièrement par...

Musique traditionnelle et électro s’accordent au festival Kayamba

La sixième édition du festival de musique traditionnelle et électronique se déroulera du vendredi 31 mai au samedi 1er juin. Deux dates pour deux...

Les jeunes du RSMA sensibilisés aux violences contre les femmes

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) de Mayotte a reçu, ce mardi 28 mai, la cinquième édition de la journée de lutte contre...

« On va partir et voyager autour de l’Europe »

Le mois de l’Europe est célébré pendant tout le mois de mai, dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date...