100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

La saison des pluies offre son lot d’inondations aux habitants de Cavani

À lire également

Un arrêté de péril aux Hauts-Vallons

Pas de péril immédiat mais la situation reste préoccupante. La mairie de Koungou a pris cette semaine un arrêté dit de « péril ordinaire...

Mayotte : Bilan étape pour les premières rencontres scientifiques sur le volcan deux ans après les secousses

Une journée d’échanges avait lieu ce vendredi au lycée Mamoudzou-Nord. L’occasion de faire le point sur les avancées scientifiques, mais aussi d’échanger sur le...

Inondations à Acoua : la générosité des donateurs a sauvé les sinistrés

Il y a tout juste un mois, le village d’Acoua faisait face à de fortes inondations qui ont tout détruit sur leur passage, laissant...

Sismologie : Une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des séismes

Depuis le 1er mars, le réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte utilise une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des...

Samedi 8 janvier, l’île aux parfums avait été placée en vigilance jaune fortes pluies et orages. Un épisode saisonnier qui n’a rien d’exceptionnel en soi, mais qui entraîne régulièrement des conséquences non négligeables.

Alors qu’en amont de la ville de Mamoudzou, certains continuent de prendre les caniveaux pour des décharges publiques, c’est en aval que les habitants trinquent. Dans le quartier de Cavani stade, Moinaidi Madi a vu son logement être entièrement envahi par les pluies samedi dernier. “L’eau est rentrée partout chez moi”, s’exclame la riveraine. Avec plus d’un mètre d’eau et de boue par endroit, l’intérieur de la petite maison mahoraise a été ravagé en un temps record. Entre 15h30 à 19h, aidée par son voisinage, l’habitante a lutté corps et âme pour sauver son cocon ! En vain… “La plupart de mes meubles ont pourri, je n’ai plus qu’à tout jeter. Sans parler de ma cour qui s’est transformée en piscine”, s’attriste-t-elle.

En cause selon elle, une opération de rénovation des caniveaux et de remplacement des caillebotis en face de son domicile. Des aménagements réalisés par la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema), en lien avec la mairie de la ville chef-lieu, mais qui ne semblent pas être un franc succès ! “J’habite ici depuis 1985, je connais le quartier et j’ai dit aux personnes qui réalisaient les travaux de ne laisser aucun espace entre les gilles pour éviter de faire passer les déchets… Quelques heures après, tout était bouché et des vagues d’eau rentraient chez moi”, se désole Moinaidi Madi.

Remise en état du réseau d’évacuation

Le 30 novembre dernier, les personnels compétents de la Cadema, de la mairie et de la police municipale de Mamoudzou s’étaient réunis pour identifier ensemble les améliorations à apporter au territoire pour préparer au mieux la saison des pluies. L’objectif ? Curer et remettre en état l’ensemble du réseau d’évacuation des eaux pluviales. Des travaux en cours, qui n’ont pas suffi à éviter l’inondation de certaines habitations. “Actuellement, nous n’effectuons que des interventions d’urgence. Notre but est de réaliser davantage d’opérations pour améliorer durablement la situation, malheureusement nous ne pouvons pas agir partout à la fois”, précise Philippe Ramon, le directeur général des services au sein de la commune. “Par ailleurs, la lutte contre la prolifération des déchets n’est pas seulement une question d’embellissement, mais aussi et surtout de sécurité.”

Sur le qui-vive dès 7h du matin le lendemain, plus de 40 agents des services de la propreté urbaine, de la voirie et des réseaux divers ont été mobilisés pour nettoyer et déblayer les rues de Mamoudzou. Un nettoyage qui leur a permis de ramasser plus de 6 tonnes de déchets ainsi que 152 tonnes de boue. Toutefois, la résidente de Cavani stade n’a pu quant à elle compter que sur le soutien de ses proches et une brève visite du maire, Ambdilwahedou Soumaïla. Toujours dans l’attente du retour de son assurance habitation et du passage d’un expert qui viendra évaluer les dégâts, Moinaidi Madi espère pouvoir vite regagner son logement et reprendre le travail. Une bien mauvaise surprise en ce début d’année 2022…

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...