Macron l'emporte à Mayotte avec 57,15 % des voix

Macron l'emporte à Mayotte avec 57,15 % des voix

Emmanuel Macron est devenu dimanche soir le 8ème président de la Vème République battant ainsi la candidate du Front national Marine Le Pen. Il a été élu au niveau national avec 65,8 % des suffrages contre 34,2 % pour son adversaire.

À Mayotte l'ancien ministre de l'Économie a remporté le second tour avec 57,15 % des voix. Marine Le Pen se hisse tout de même en tête dans certaines communes comme Bandrele, Kani- Keli, Tsingoni ou encore Boueni où elle a obtenu plus de 60 % des votes dans cette dernière commune citée.

 

La place de l'ancien marché à Mamoudzou hier était le lieu d'une liesse populaire rassemblant plusieurs centaines de personnes au moment de découvrir le nouveau visage du président de la République. De nombreux jeunes étaient venus célébrer la victoire d'Emmanuel Macron qui a gagné le second tour de l'élection devant Marine Le Pen. L'ambiance n'était pas la même dans les communes du sud comme Bandrele, Kani-Keli ou Boueni où les habitants ont majoritairement voté pour Marine Le Pen. Cette dernière a même choisi le leader de l'extrême droite à 65,63 %. Un résultat qui s'explique par le contexte dans lequel se trouvent ces villages du sud de l'île. Bastions des mouvements d'expulsions arbitraires des immigrés des mois d'avril et mai 2016, une grande partie de leurs habitants a donc fait le choix du vote Le Pen pour ce scrutin. Cette dernière avait été reçue en grande pompe à Mayotte l'année dernière lors de sa campagne électorale. L'engouement populaire autour de la candidate frontiste s'est ainsi confirmé dans les urnes puisqu'elle a remporté 42,85 % des voix soit environ 8 points de plus qu'au niveau national. L'abstention reste localement le grand vainqueur de cette élection Si Emmanuel Macron a été élu avec un écart conséquent, l'ancien banquier de chez Rothschild n'a néanmoins pas obtenu un plébiscite comme celui qu'a récolté Jacques Chirac en 2002 quand il avait battu Jean-Marie Le Pen avec un peu plus de 80 % des voix. La faute en majeure partie à l'abstention qui était lundi soir à 19h15 de 25,3 % au niveau national contre 54,25 % à Mayotte. Ainsi moins d'un électeur mahorais sur deux a fait le déplacement hier pour aller voter. Des chiffres qui confirment le faible enthousiasme dans l'île pour glisser son bulletin dans l'urne lors des élections présidentielles puisqu'en 2012 ce taux d'abstention était d'environ 48 %. L'abstention a même progressé d'à peu près 6 points. Ces résultats confirment le peu d'intérêt que porte la majorité des Mahorais au scrutin présidentiel qui préfère plutôt se mobiliser pour les élections locales et législatives. Quant aux votes blancs et nuls, au niveau national son taux est d'environ 9 % ce qui représente 12 % des votants. À Mayotte, près de 5 % des électeurs qui se sont rendus dans leur bureau de vote n'ont pas voulu choisir entre les deux candidats. À présent, le nouveau président va devoir réunir autour de lui une majorité. Une tâche ardue au vu du positionnement d'Emmanuel Macron classé au centre dans l'échiquier politique. Il va devoir ainsi jouer le grand écart pour attirer les électeurs de gauche comme de droite autour des candidats qu'il présentera pour les élections législatives.

Abonnement Mayotte Hebdo