100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

En campagne pour Valérie Pécresse, Éric Ciotti promet la fin du droit du sol à Mayotte

À lire également

Élection présidentielle 2022 : quels projets de santé à l’heure de prendre le pouls démocratique ?

À l'aube de l'élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains, Flash Infos et Mayotte Hebdo vous proposent chaque semaine un tour d'horizon des...

L’eldorado du vote enseignant

À l'aube de l'élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains, Flash Infos et Mayotte Hebdo vous proposent chaque semaine un tour d'horizon des...

Présidentielles 2022 : Daniel Zaïdani et Thani Mohamed Soilihi défendent leurs candidats avant le second tour

A quatre jours du deuxième tour de l’élection présidentielle, Daniel Zaïdani et Thani Mohamed Soilihi ont accepté de répondre à une interview croisée. Le...

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron demande aux Mahorais leur soutien “pour poursuivre son engagement »

Comme il l’avait fait avec l’ensemble des Français pour annoncer sa candidature, le président de la République Emmanuel Macron a choisi de s’adresser aux...

En visite dans le 101ème département du vendredi 11 au dimanche 13 mars, Éric Ciotti a pris part à une réunion publique à Bandrélé en compagnie du comité de soutien de la candidate des Républicains à la présidentielle, Valérie Pécresse. Le député des Alpes-Maritimes a notamment promis la fin du droit du sol à Mayotte en cas de victoire.

Derrière les sourires de façade et les pas de danse enjoués, le cœur des Mahorais saigne abondamment… Et le recours à cette hémorragie s’appelle Valérie Pécresse ! C’est en tout cas ce que martèle haut et fort le comité de soutien de la candidate des Républicains à la présidentielle, réuni ce samedi après-midi à Bandrélé. Un remède défendu – avec plus d’une heure de retard ! – par Éric Ciotti en personne, en déplacement sur l’île aux parfums du vendredi 11 au dimanche 13 mars.

D’un ton dur, le député des Alpes-Maritimes ne mâche pas ses mots pour dénoncer « le retard pris depuis dix ans ». Dix années de souffrance résumées par Mohamed Bacar, à la tête de la section locale du parti. « Mayotte est devenue une prison à ciel ouvert », insiste le maire de Tsingoni, qui n’hésite pas à pointer du doigt François Hollande et Emmanuel Macron, comme les principaux responsables de leurs maux : « des maisons barricadées », « des élus dépassés », « des véhicules calcinés », « des magasins dépouillés », « des familles terrorisées »« Il va falloir réparer et soigner », mais surtout « redresser une France abîmée », qui a « les genoux à terre ».

Lutte contre l’immigration clandestine : la priorité absolue

Naturellement, l’immigration clandestine, qualifiée d’intolérable et d’insupportable par l’homme politique niçois, se retrouve suspendue à toutes les lèvres. « Nous devons accorder à cette lutte la priorité absolue du prochain gouvernement. Nous avons l’ardente obligation de restaurer l’ordre républicain à Mayotte. » Pour mener « ce combat sans merci » et répondre à « ces appels au secours », Éric Ciotti promet davantage de policiers et de gendarmes, mais aussi plus de moyens « pour repousser les passeurs ». Une promesse acclamée chaudement par les partisans, tout comme l’annonce de la fin du droit du sol sur le territoire ! « Ce n’est pas parce qu’on naît à Mayotte, que l’on sera obligatoirement Français. »

Toujours sur cette même thématique, le porte-parole de Valérie Pécresse exige que les auteurs de violences « soient sanctionnés immédiatement ». Et se fait le relais de la proposition d’un référendum dès l’automne 2022 pour réformer les conditions d’attribution de la nationalité. Nouvelle standing-ovation. Il n’en faut pas plus pour galvaniser les troupes à l’occasion du lancement officiel de la campagne en faveur de l’ancienne ministre du Budget et de l’Enseignement supérieur sous Nicolas Sarkozy. « Il n’y a qu’un bulletin de vote qui peut garantir le changement », assure Éric Ciotti. Reste désormais à convaincre le reste des électeurs.

 

Quoi d’autre à part le volet sécuritaire ?

Éric Ciotti promeut un vaste plan de rénovation des infrastructures en lien étroit avec le Département ainsi que le contournement de Mamoudzou et l’élargissement des routes. Autre priorité : la piste longue, budgétisée sous la présidence de Nicolas Sarkozy. « La base d’un développement économique et touristique. » Sans oublier la convergence des droits le plus rapidement possible. « Vous ne vivez pas en situation d’égalité, les prestations sociales sont divisées au minimum par deux par rapport à la métropole. » Une série d’annonces maintes fois promises par le passé.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Intrusion au CHM : un homme de 29 ans et un mineur de 17 ans interpellés

La police de Mamoudzou a arrêté deux personnes suspectés de vol, ce jeudi 26 janvier. Ils seraient les auteurs du cambriolage du centre hospitalier...

Après un droit de retrait, ce vendredi matin, la barge reprend

Quelques chanceux ont réussi à prendre les premières barges du service des transports maritimes (STM), ce vendredi matin. Ensuite, à 7h, la rotation s'est...

La Cadéma désavoue le syndicat des Eaux de Mayotte

Au premier point abordé ce jeudi soir, en réunion de conseil, la Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou) avait décidé de mettre sa menace à...

Pamandzi ou Bouyouni, le choix se fera en 2023

Un nouveau dossier de présentation sur le projet de la piste longue à Mayotte vient d’être publié par la direction générale de l’aviation civile...

« Est-ce que je me vois à la télé ? » : état des lieux de l’audiovisuel mahorais

Le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement de Mayotte (CCEEM) a présenté, ce jeudi 26 janvier, son rapport intitulé « État de...