test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un clavier pour le shimaore et le kiboushi !

À lire également

10 millions d’euros pour le premier datacenter de Mayotte… et les emplois de demain !

ITH Datacenter, l’hôtel de serveurs de proximité, porté par Feyçoil Mouhoussoune, doit permettre aux porteurs de projet d’héberger leurs données en toute sécurité. Et...

L’espace citoyen, le nouveau dispositif pour faciliter la vie des habitants de Mamoudzou

Ce lundi 22 novembre avait lieu sur la place de la République le lancement officiel de l’espace citoyen de Mamoudzou. À l’heure du numérique,...

Mayotte : Participez à la course de pneus… depuis votre canapé

Crise Covid oblige, la 37ème édition de la course de pneus ne s'est pas déroulée comme à l'accoutumée. Mais l'agence Angalia, organisatrice de l'événement,...

MaVilleMonShopping, une plateforme pour accroître la visibilité des entreprises mahoraises sur Internet

La plateforme de e-commerce dédiée au commerce de proximité arrive à Mayotte. Un dispositif qui doit permettre d'accélérer et d'accentuer la digitalisation des entreprises...

Rachid Abdou Moussa, consultant en stratégie et économie, vient de créer Maoclav-concepts, une application permettant de télécharger un clavier de téléphone spécialement conçu pour écrire les langues régionales de Mayotte, à savoir le shimaore et le kiboushi. D’ores et déjà disponible dans le playstore des androïdes, le jeune entrepreneur cherche des financements pour finaliser la version Apple.

Maoclav-concepts est une start-up créée récemment par Rachid Abdou Moussa, consultant en stratégie et économie. Elle a d’ores et déjà généré une application disponible dans le playstore d’androïd, qui permet de télécharger un clavier spécialement conçu pour écrire le shimaore et le kiboushi. « Je me suis appuyé sur la délibération du conseil départemental de 2020 qui fixe l’orthographe de nos langues régionales, mais aussi sur la décision du ministère de l’Éducation nationale en 2021 de renforcer l’enseignement des langues régionales », déclare le jeune entrepreneur qui souligne la nécessité « d’apporter une portabilité » au shimaore et au kiboushi. « Ce clavier comporte trois lettres qui n’existent pas en français et supprime des lettres de l’alphabet latin que l’on n’utilise ni en shimaore ni en kiboushi, à savoir le Q, le C et le X », ajoute-il. L’avantage étant que l’application permet de passer d’un clavier à l’autre en un clic !

Une initiative soutenue par l’association Shimé

Maoclav-concepts est bien entendu soutenu par l’association Shimé, qui étudie et enseigne les langues régionales de Mayotte depuis 1998, mais également par le conseil de la culture de l’éducation et de l’environnement de Mayotte (CCEEM). C’est d’ailleurs dans les locaux de cette dernière structure que Rachid Abdou Moussa a présenté son application vendredi 24 juin dernier en présence de Rastami Spelo, le président de l’association Shimé et de plusieurs membres du conseil départemental qui ont appris par la même occasion à utiliser ce nouveau clavier. Ce dernier peut également servir à écrire le swahili et tous ses dérivés ainsi que le malgache et tous ses dialectes. L’application a donc un fort potentiel au niveau international que le jeune entrepreneur ne demande qu’à développer.

Il a d’ailleurs insisté sur l’aspect « start-up » de son entreprise et a profité de la conférence de presse de ce vendredi dernier pour faire un appel à financement, notamment pour finaliser la version Apple de son clavier, qui n’est pour le moment pas encore disponible. « Il y a de nombreuses possibilités encore à développer. À terme, j’aimerais pouvoir créer un clavier physique », annonce Rachid Abdou Moussa. L’idée est en tout cas prometteuse pour sauvegarder les langues de Mayotte et nul doute que cet outil trouvera de nombreuses utilisations dans les domaines du tourisme, des sciences, des arts, de l’enseignement, et bien d’autres !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1094

Le journal des jeunes

À la Une

Désormais 210 cas de choléra à Mayotte

L’Agence régionale de Santé (ARS) de Mayotte a publié un nouveau bulletin relatif au choléra sur le territoire. Il fait état de 210 cas...

Incendie au collège de Dzoumogné : les épreuves du brevet seront déplacées au lycée professionnel

Après l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, ce dimanche 23 juin, la piste criminelle est privilégiée (voir encadré). L’établissement étant fermé jusqu’à...

Le personnel du dispensaire de Kahani en droit de retrait ce lundi

Depuis ce lundi matin, le personnel du dispensaire de Kahani, dans la commune de Ouangani, est en droit de retrait. Ils sont actuellement environ...

L’usine sucrière d’Hajangoua vers des travaux en 2025

En 2022, l’ancienne usine sucrière d’Hanjagoua, dans la commune de Dembéni, a été sélectionnée par la mission Bern. La subvention pourtant obtenue depuis, les...

« Le clandestin à Mayotte ne doit avoir qu’une seule certitude, celle d’être renvoyé »

Circonscription sud. Manon Moreno (Reconquête) fait ses premiers en politique à l’occasion des élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet...