test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Assises du Numérique : Deux ans après, des objectifs sont déjà remplis

À lire également

10 millions d’euros pour le premier datacenter de Mayotte… et les emplois de demain !

ITH Datacenter, l’hôtel de serveurs de proximité, porté par Feyçoil Mouhoussoune, doit permettre aux porteurs de projet d’héberger leurs données en toute sécurité. Et...

L’espace citoyen, le nouveau dispositif pour faciliter la vie des habitants de Mamoudzou

Ce lundi 22 novembre avait lieu sur la place de la République le lancement officiel de l’espace citoyen de Mamoudzou. À l’heure du numérique,...

Mayotte : Participez à la course de pneus… depuis votre canapé

Crise Covid oblige, la 37ème édition de la course de pneus ne s'est pas déroulée comme à l'accoutumée. Mais l'agence Angalia, organisatrice de l'événement,...

MaVilleMonShopping, une plateforme pour accroître la visibilité des entreprises mahoraises sur Internet

La plateforme de e-commerce dédiée au commerce de proximité arrive à Mayotte. Un dispositif qui doit permettre d'accélérer et d'accentuer la digitalisation des entreprises...

En 2020, ont été lancées les Assises du Numérique pour faire émerger et accélérer les projets dans le but de réduire la fracture numérique à Mayotte. Ce mercredi 18 mai, les différents acteurs du secteur se sont réunis au rectorat pour faire le point sur l’avancement des projets mis ou à mettre en place.

Développer le numérique sur le territoire mahorais reste un travail à long terme. Pourtant, après deux ans, « certaines solutions soulevées en 2020 sont en cours de mise en œuvre, avec des résultats qui commencent à être visibles. Nous sommes fiers d’avoir financé le data-center porté par la société ITH. Il va prochainement ouvrir ses portes sur les hauteurs de Mamoudzou », déclare Ivan Postel-Vinay, directeur de l’Agence française de développement (AFD). En effet, le data-center permet d’héberger et de distribuer des données en toute sécurité à travers un réseau interne ou via internet. Cela pourrait intéresser les voisins de l’océan Indien tels que les Comores, Madagascar, qui peuvent être séduits grâce au contexte légal et sécurisé qu’offre la France.

De plus, la mise en place de « Maison numérique » est en plein essor.  » Nous sommes en relation avec les collectivités et différents acteurs pour la programmation de ces maisons. Ce projet est principalement porté par le Gif Carif Oref, mais toute l’ingénierie est financée par l’Agence française de développement. Dans le même temps, une subvention a également été versée par le fonds d’outre-mer pour financer l’ingénierie afin d’identifier où doivent être implantées ces maisons, à quoi elles vont servir, et quels types de personnels doit intervenir dedans. Un travail complexe mais qui avance bien », conclut le directeur avec beaucoup d’enthousiasme.

En effet, onze plateformes numériques sont déjà fonctionnelles, ou vont l’être notamment « à Poroani, à Passamaïnty et à Bandraboua. En ce qui concerne notre programme à venir, nous souhaitons aménager et construire des espaces numériques qui répondent à divers usages. Que ce soit pour les entreprises ou les étudiants. Nous travaillons actuellement pour le développement d’espaces numériques sur M’Tsangadoua, Dembéni, Pamandzi et Bouéni », affirme Youssouf Moussa, le directeur de Gif Carif Oref.

La formation reste un axe principal

Si près des deux tiers de la population mondiale sont désormais en ligne, il reste encore beaucoup à faire pour que tout le monde soit connecté, surtout à Mayotte.  » Une partie de la population n’a pas accès aux outils numériques. Une cause qui est sûrement due à l’illettrisme. Savoir lire correctement est un élément fondamental. C’est pourquoi des enjeux éducatifs sont envisagés notamment avec la sphère association pour toucher les publics qui sont en difficulté sociale », souligne Ivan Postel-Vinay.

En outre, un programme de formation à l’outil numérique va être mis en place dans l’objectif de créer des formations tournées vers les métiers du numérique, de digitaliser les formations existantes, et de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes Mahorais en intégrant des formations digitales. Mais également d’accompagner les familles dans la prise en main du numérique.

D’autre part, dans cette démarche de développement, des projets essentiels sont en cours avec notamment la création d’un campus connecté pour développer l’enseignement supérieur à Mayotte. À cela s’ajoute également la mise en œuvre du pôle des Métiers du numérique pour les personnes qui souhaitent se former ou monter en compétences.

 

Un déploiement de la fibre optique en 2023

Compétence du conseil départemental de Mayotte, le numérique à Mayotte pourrait connaître une grande avancée l’an prochain. En effet, le Département a décidé de confier, sous la forme d’une délégation de service public, le déploiement de la fibre optique sur l’île. Plusieurs acteurs ont fait part de leur intérêt. A la clé, un contrat liant la collectivité avec le délégataire d’une durée de trente ans à signer en octobre. 100 millions d’euros sont à investir sur un marché mahorais vu comme assez attractif. Selon le calendrier décidé par le CD, des premiers travaux sur le déploiement devraient intervenir au premier semestre 2023, avec en premier lieu, les communes plus urbanisées du nord de Mayotte.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1094

Le journal des jeunes

À la Une

Désormais 210 cas de choléra à Mayotte

L’Agence régionale de Santé (ARS) de Mayotte a publié un nouveau bulletin relatif au choléra sur le territoire. Il fait état de 210 cas...

Incendie au collège de Dzoumogné : les épreuves du brevet seront déplacées au lycée professionnel

Après l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, ce dimanche 23 juin, la piste criminelle est privilégiée (voir encadré). L’établissement étant fermé jusqu’à...

Le personnel du dispensaire de Kahani en droit de retrait ce lundi

Depuis ce lundi matin, le personnel du dispensaire de Kahani, dans la commune de Ouangani, est en droit de retrait. Ils sont actuellement environ...

L’usine sucrière d’Hajangoua vers des travaux en 2025

En 2022, l’ancienne usine sucrière d’Hanjagoua, dans la commune de Dembéni, a été sélectionnée par la mission Bern. La subvention pourtant obtenue depuis, les...

« Le clandestin à Mayotte ne doit avoir qu’une seule certitude, celle d’être renvoyé »

Circonscription sud. Manon Moreno (Reconquête) fait ses premiers en politique à l’occasion des élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet...