test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une peine exemplaire pour maltraitance animale

À lire également

Justice à Mayotte : “On va tout faire pour que l’histoire de Stam soit la dernière de ce genre”

On l’appelait Stam. Et l’actualité que connaissent les États-Unis comme la métropole quant aux violences policières faites aux noirs ne peut que faire écho à son histoire. Celle d’un jeune père de famille de Mayotte, tué par balle de la main d’un policier le 23 février à Kawéni. 

Relation sexuelle à 14 ans : une mineure de plus victime des failles de la justice mahoraise

Une simple affaire d’atteinte sexuelle sur une mineure de moins de quinze ans a fini par prendre de l’ampleur au tribunal correctionnel mercredi dernier. Rappelant que le débat sur le consentement, en particulier des mineurs, est toujours cruellement d’actualité, deux ans après l'adoption de la loi sur les violences sexistes et sexuelles. 

Protection animale à Mayotte : « Quand on s’en prend comme ça à des chiens, c’est qu’on n’a plus de limites »

La thématique de la délinquance a mis en lumière, ces dernières semaines, le rapport de jeunes bandes avec les chiens. Torturé par sadisme, utilisé comme arme et objet de rivalités, le « meilleur ami de l’homme » a la vie dure sur le territoire où associations et forces de l’ordre tente tant bien que mal d’endiguer le phénomène.

Rapt de Petite-Terre : après l’appel devant la chambre de l’instruction, case prison et « tournure politique »

Rendue ce jeudi en appel devant la chambre d’instruction de La Réunion, la décision de placer les quatre hommes mis en cause dans l’affaire du rapt de Petite-Terre n’est pas sans soulever de questions selon leur avocat. Me Nadjim Ahamada dénonce notamment une violation des droits de la défense et une motivation politique à l’endroit des divers collectifs contre l’insécurité qui affichent un soutien farouche à ses clients.

À Mayotte, les associations déplorent la maltraitance banalisée que les animaux comme les chiens ou les chats peuvent subir. Mais, ce mois-ci, une décision de justice inédite pourrait bien servir d’exemple et dissuader les auteurs de violence de s’en prendre aux animaux.

peine-exemplaire-pour-maltraitance-animale
Le prévenu a été jugé au tribunal judiciaire de Mamoudzou, le 10 mai.

Le 4 février dernier, un chien a été victime d’actes de cruauté de la part d’un groupe de jeunes. Alors qu’elle est dans sa maison sur les hauteurs de Kawéni, à Mamoudzou, une femme est interpellée par sa petite fille, qui lui signale avoir entendu pleurer un chien. L’habitante du quartier décide alors de filmer ce qu’il se passe avec son téléphone portable, puis d’aller donner ces images à la police. « Les images sont horribles. Je n’ai pas de mot, c’est de la torture », commente Hervé Bouly, président de l’association APPF 976 (Association pour la prévention et la protection de la faune de Mayotte) qui s’est constituée partie civile.

Le chien, qui appartenait à un des jeunes, est molesté à coups de barres de fer, de cailloux, et l’un d’eux tente de scier les pattes et la queue « pour se faire un porte-clef ». À la vue de ces images, la police commence son enquête. Le corps du chien n’a pas été retrouvé, mais plusieurs témoins affirment avoir vu le groupe de malfaiteurs y mettre le feu pour le faire disparaître. Un des jeunes, celui qui a tenté de scier l’animal, a pu être identifié grâce à la vidéo et a été arrêté le 8 mai. Deux jours plus tard, le mineur a été condamné à un an de prison avec mandat de dépôt, une interdiction définitive de détenir un animal et 1.000 euros de dommages et intérêts pour les parties civiles, fait savoir l’APPF 976 et l’association d’aide aux animaux l’Arche d’Helios.

« C’est une décision de justice exceptionnelle. C’est très rare de la prison ferme dans ce genre de cas », se félicite Sandrine Klein, la présidente de l’Arche d’Helios. « Il faut que cette condamnation serve d’exemple pour que les gens arrêtent de maltraiter les animaux », poursuit-elle. Pour Hervé Bouly, habitué à voir ce type d’affaires de par son métier de policier, explique aussi qu’il est rare que les auteurs de violence à l’encontre des animaux finissent en prison, écopant généralement plutôt de sursis et d’amendes. « Ce qui a fait basculer les choses, c’est la vidéo », affirme-t-il.

L’APPF 976 encourage à filmer

C’est parce que le captage de la scène a été primordial pour obtenir cette condamnation que le président de l’association recommande à celles et ceux qui sont témoins d’actes de violence envers un animal de filmer la scène, lorsque cela est possible. « Avec l’Arche d’Hélios, on aimerait travailler ensemble pour créer un mail commun. Les personnes pourront alors nous envoyer les vidéos, même anonymement, et nous ensuite, associations, on pourrait les apporter aux forces de l’ordre et porter plainte », détaille le président d’association.

Pour les deux associations, il est important de se constituer partie civile dans ce genre de dossier. « Ça évite que ces violences soient banalisées », insiste-il. Ce dernier indique avoir rencontré plusieurs cas de personnes dont l’animal avait été violenté, parfois jusqu’à la mort, et qui n’ont pas porté plainte, persuadé qu’aucune suite ne serait donnée.

Les deux associations dénoncent un manque d’empathie souvent rencontré à l’égard des animaux de compagnie à Mayotte. Le policier l’explique par le rapport différent qu’entretient la société mahoraise aux animaux, et notamment par les croyances concernant les chiens. « Les chiens sont considérés par certains comme des objets, auxquels on peut faire du mal, ça ne peut pas continuer comme ça », se révolte Sandrine Klein.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Un jeune homme de 22 ans tué à Bonovo ce samedi

Un jeune homme, âgé de 22 ans, a été retrouvé mort avec une large plaie à l’arrière du cou, dans la soirée de samedi,...

Elections législatives : douze candidats à l’assaut des deux circonscriptions mahoraises

La liste des candidats mahorais pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet est désormais connue. Quatre seulement se présentent dans la...

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...