100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Comores : De l’or dissimulé dans des bagages saisi à l’aéroport de Hahaya

À lire également

Justice à Mayotte : “On va tout faire pour que l’histoire de Stam soit la dernière de ce genre”

On l’appelait Stam. Et l’actualité que connaissent les États-Unis comme la métropole quant aux violences policières faites aux noirs ne peut que faire écho à son histoire. Celle d’un jeune père de famille de Mayotte, tué par balle de la main d’un policier le 23 février à Kawéni. 

Relation sexuelle à 14 ans : une mineure de plus victime des failles de la justice mahoraise

Une simple affaire d’atteinte sexuelle sur une mineure de moins de quinze ans a fini par prendre de l’ampleur au tribunal correctionnel mercredi dernier. Rappelant que le débat sur le consentement, en particulier des mineurs, est toujours cruellement d’actualité, deux ans après l'adoption de la loi sur les violences sexistes et sexuelles. 

Rapt de Petite-Terre : après l’appel devant la chambre de l’instruction, case prison et « tournure politique »

Rendue ce jeudi en appel devant la chambre d’instruction de La Réunion, la décision de placer les quatre hommes mis en cause dans l’affaire du rapt de Petite-Terre n’est pas sans soulever de questions selon leur avocat. Me Nadjim Ahamada dénonce notamment une violation des droits de la défense et une motivation politique à l’endroit des divers collectifs contre l’insécurité qui affichent un soutien farouche à ses clients.

Protection animale à Mayotte : « Quand on s’en prend comme ça à des chiens, c’est qu’on n’a plus de limites »

La thématique de la délinquance a mis en lumière, ces dernières semaines, le rapport de jeunes bandes avec les chiens. Torturé par sadisme, utilisé comme arme et objet de rivalités, le « meilleur ami de l’homme » a la vie dure sur le territoire où associations et forces de l’ordre tente tant bien que mal d’endiguer le phénomène.

Les deux passagers s’apprêtaient à prendre un vol d’Ethipian Airlines avec le précieux métal vers une destination qui n’a pas encore été dévoilée. Ils sont depuis jeudi placés  en garde à vue à la gendarmerie de Moroni. A l’heure actuelle, rien n’indique que les deux hommes entretenaient des liens avec l’autre réseau de trafiquants d’or démantelé en décembre dernier.

Encore de l’or intercepté à l’aéroport international de Hahaya. Jeudi, les services douaniers épaulés par la police ont interpellé deux hommes qui étaient sur le point de quitter le pays  avec en leur possession une petite quantité d’or. On parle de 3kg selon les informations relayées par le média en ligne CMM dans sa dépêche  publiée sur sa page Facebook, vendredi, 24 juin. Les deux passagers avaient caché leur pactole dans une micro-onde, dissimulée dans les bagages. Ce qui constitue un délit selon le code comorien des douanes  lequel réprime toute exportation de métaux précieux sans déclaration. Très méticuleux comme on le constate dans les photos publiées sur internet, les propriétaires avaient fait preuve d’une ingéniosité hors norme en démontant la micro-onde pour dissimuler l’or.  Mais bien renseignés, les services des douanes travaillant à l’aéroport sont parvenus à intercepter l’or.  » Des passagers ont été interpellés par les douanes et la police au départ d’un vol d’Ethiopian Airlines  de ce 23 juin et leurs bagages sont saisis« , a répondu le lendemain le directeur général de l’aéroport, Maamoune Chakira. Ce dernier n’a pas rajouté d’autres détails.

Des indiens

Les deux individus de nationalité indienne [ ils résident aux Comores ] sont entre les mains de la gendarmerie pour répondre aux questions des enquêteurs.

Placés en garde à vue, ils avaient d’abord été conduits au commissariat central  de police de Moroni, avant d’être transférés à la Gendarmerie  nationale, d’après le Lieutenant Zakaria Abdallah, commandant de compagnie de Ngazidja.  » On poursuit l’enquête. Ils seront par la suite déférés au parquet« , a-t-il poursuivi. Aucune information sur leur destination encore moins sur la provenance de l’or n’a par contre filtré. Mais, tout porte à croire que les deux passagers comptaient s’envoler pour Dubaï abord d’un vol d’Ethiopian Airlines.  » Depuis le mois de mai jusqu’à leur arrestation, les deux hommes auraient  fait plus de trois voyages entre Moroni et Dubaï« , a glissé une source. Ce sont donc ces allers-retours qui ont attiré l’attention des autorités. S’agit-il d’un réseau bien organisé ou pas ? Il est trop tôt pour répondre. Aucun lien en tout cas  n’a été établi avec le groupe de trafiquants propriétaires de l’or saisi à l’aéroport le 28 décembre  2021. Deux malgaches et un comorien avaient été arrêtés ce jour-là avec en leur possession des lingots d’or évalués  à 50kg. Un jet privé les attendait sur le tarmac de Hahaya et était prêt à décoller.

Information judiciaire

On se rappelle du bruit que cette affaire avait suscité. L’Etat malgache qui estimait que cet or provenait de son sous-sol avait dépêché son ministre de la Justice de l’époque à Moroni pour demander l’extradition de ses deux ressortissants impliqués. Une requête à laquelle le gouvernement comorien a  accédé. Quant aux 28 lingots d’or, ils n’ont jamais été restitués. Les autorités malgaches n’ont jamais réussi à prouver que le métal leur appartenait. Quant aux 9 présumés membres comoriens du réseau, ils sont placés en mandat de dépôt et se trouvent depuis le mois de janvier dernier à la prison de Moroni. Parmi eux, l’ex directeur général de l’aéroport Yasser Ali Assoumani et Farid Abodo, douanier et également fils du procureur général près de la cour suprême. Les chefs d’inculpation qui les visent avec leurs complices dont des agents aéroportuaires  vont de participation à un groupe criminel organisé jusqu’à abus d’autorité mais pas que.  Pour le métal jaune saisi jeudi dernier, faudra attendre que le parquet ouvre une information avant de connaitre les charges qui seront retenues.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des émeutes ont éclaté à Kawéni, ce mercredi

Des barrages enflammés ont compliqué le passage des véhicules par Kawéni, ce mercredi. En fin de matinée, une opération de la police aux frontières...

Inscription du « mawlida shenge » au patrimoine culturel immatériel, « une chance énorme »

Le 27 juin dernier, la direction générale des patrimoines et de l’architecture du ministère de la Culture a inscrit le « mawlida shenge » (une pratique...

L’intercommunalité de Petite-Terre incendiée, mercredi matin

Trois préfabriqués sont partis en fumée, tôt ce mercredi matin, sur le site principal de la communauté de communes de Petite-Terre. Situés près du...

Chiconi FM-TV arrive sur la TNT

Après neuf ans d’existence, l’association Chiconi FM monte d’un cran avec la création d’une chaîne de télévision émise sur la TNT. Elle se veut...

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...