L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le Raid envoyé de nouveau à Mayotte

À lire également

Un groupe de randonneurs dépouillé au Mont Choungui

Une nouvelle agression s'est produite le vendredi 23 juillet à l'occasion de l'ascension du Mont Choungui. Si aucun blessé n'est à déplorer, l'organisateur de...

Violences à Miréréni-Combani : « Nous nous demandons si nous vivons en France ou en Afghanistan »

Depuis un an, les habitants de Miréréni et de Combani ne dorment plus sur leurs deux oreilles et se renvoient constamment la balle face...

Interpellation musclée à la barge : la nécessaire protection de l’identité des policiers à Mayotte

D’après le représentant syndical, Bacar Attoumani, les individus arrêtés ce mardi à la descente de la barge à Mamoudzou tentaient d’intimider un policier hors...

Les habitants du lotissement Sim de Kwalé montent au créneau

Suite aux violences survenues à Koungou fin février dernier, les habitants du lotissement Sim de Kwalé sont sur leurs gardes. En effet, le programme...

Les épisodes de violence, ce week-end à Mamoudzou, ont poussé l’État à faire appel au Raid, cette unité d’élite de la police française. Celle-ci doit aider les policiers locaux à mettre fin aux violents affrontements entre bandes de ces derniers jours.

La nouvelle a été lâchée lors du congrès des maires, qui se déroule en ce moment à Paris. Jean-François Carenco, le ministre délégué aux Outre-mer, a annoncé l’arrivée du Raid (Recherche, assistance, intervention, dissuasion) à Mayotte, dès ce mardi 22 novembre. Cette décision intervient après un week-end marqué par des rixes entre des bandes de Doujani, Kawéni ou encore Majicavo. Il y a une semaine, un jeune homme originaire de Kawéni, un rappeur dénommé « Skini », est mort à Bonovo, un quartier de M’tsapéré. Les événements de ce week-end étaient donc des représailles. Passant par Cavani et M’tsapéré, les bandes ont, outre commis des dégradations, agressé des passants.  Le samedi par exemple, un scootériste a été violemment pris à partie par des assaillants munis de machettes et un banga a été incendié à Bonovo.
Le dimanche, c’est le garage Caza Pièces Autos qui a été incendié dans le quartier Mro Wa Handra. « C’était le point de jonction entre les bandes de Doujani et Kawéni », confirme le directeur adjoint de la police nationale, le commissaire divisionnaire Fabrice Guinard-Cordroch. Parmi les forces de l’ordre, il recense « deux blessés sans gravité ». Enfin, ce lundi, une bande venue de Majicavo a voulu de nouveau en découdre avec les jeunes de Kawéni.

Un renfort réclamé à cor et à cris

Habilités à utiliser des balles intermédiaires et des drones, les policiers du Raid sont capables d’intervenir en cas d’attentat ou de « troubles graves à l’ordre public ». Des parlementaires comme la députée Estelle Youssouffa ou le sénateur Thani Mohamed-Soilihi ont demandé son arrivée sur Mayotte. « Depuis plusieurs jours maintenant, la situation à Mayotte se dégrade considérablement. Les incidents provoqués par des bandes de délinquants deviennent de plus en plus fréquents et graves. Entre attaques de cars scolaires, domiciles et véhicules incendiés, magasins saccagés et pillés, et personnes tuées ou mutilées, les forces de l’ordre, malgré leur professionnalisme, sont dépassées. Face à ce déchainement inouï de violences, j’ai réclamé au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, l’envoi du Raid, afin de ramener l’ordre au sein de notre département. Il a pris la mesure de la gravité des événements en annonçant ce [lundi] matin l’intervention de cette unité d’élite dans l’attente d’opérations d’envergure pérennes », déclare le sénateur mahorais.

De son côté, le maire de Mamoudzou « se réjouit et salue cette décision ministérielle qu’il souhaite pérenne ». « Cette action est une première étape et une réponse immédiate face à la situation actuelle. Afin de poursuivre sa lutte contre ces actes de terrorisme, la Ville souhaite un renforcement stable et constant des équipes policières et d’intervention », demande Ambdilwahedou Soumaïla.

Lors de leur dernière venue, début mars, le Raid avait procédé à des interventions à Tsoundzou et Vahibé. Cela avait ramené le calme dans les villages de Mamoudzou, au moins pendant un temps. Car cependant, l’unité n’était pas restée très longtemps sur le territoire.

Le transport scolaire reprend progressivement ce mardi

Exerçant leur droit de retrait depuis l’attaque violente d’un car, mercredi 16 novembre, les chauffeurs de bus ont confirmé qu’ils allaient reprendre le travail, ce mardi. « Le réseau Halo informe que suite à la réunion de ce [lundi] qui s’est tenue au Département, il a été décidé une reprise progressive du réseau dès [mardi], à l’exception de la zone Kawéni et la zone Majiavo. Il n’y aura aucun ramassage vers les établissements, ni une prise en charge des élèves résidants dans ces zones », précise toutefois Transdev.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1077

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : « Tout ce travail risque de se retourner contre nous »

Ce jeudi, plusieurs représentants des Forces vives, dont Safina Soula, ont tenu une conférence de presse à Mamoudzou pour demander à leurs confrères de...

Barrages : Des élus restés sur leur faim de leur déplacement à Paris

Le déplacement en début de semaine d’une poignée d’élus mahorais n’a pas permis d’en savoir davantage sur les engagements pris récemment par le gouvernement...

Un couvre-feu à Tsingoni après les incendies criminels

Les derniers affrontements entre des bandes de Miréréni et de Combani ont entraîné de lourds dégâts matériels dans le quartier Mogoni. La municipalité de...

Crise de l’eau : Un nouveau décret pour les aides « dans les tuyaux »

L’aide exceptionnelle de l’État à destination des entreprises les plus affectées par la crise de l’eau est prolongée jusqu’au 29 février. Elle pourrait inclure...

« Elle n’a jamais accepté que son seul fils épouse une Mahoraise »

Le matin du 3 juin 2016, à Labattoir, une dame de 60 ans a porté trois coups de machette à la tête d’une septuagénaire....