test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

À Chirongui, des menaces prises très au sérieux

À lire également

Un groupe de randonneurs dépouillé au Mont Choungui

Une nouvelle agression s'est produite le vendredi 23 juillet à l'occasion de l'ascension du Mont Choungui. Si aucun blessé n'est à déplorer, l'organisateur de...

Violences à Miréréni-Combani : « Nous nous demandons si nous vivons en France ou en Afghanistan »

Depuis un an, les habitants de Miréréni et de Combani ne dorment plus sur leurs deux oreilles et se renvoient constamment la balle face...

Interpellation musclée à la barge : la nécessaire protection de l’identité des policiers à Mayotte

D’après le représentant syndical, Bacar Attoumani, les individus arrêtés ce mardi à la descente de la barge à Mamoudzou tentaient d’intimider un policier hors...

Les habitants du lotissement Sim de Kwalé montent au créneau

Suite aux violences survenues à Koungou fin février dernier, les habitants du lotissement Sim de Kwalé sont sur leurs gardes. En effet, le programme...

Les élèves du lycée de Chirongui sont les seuls de l’île à ne pas avoir repris le chemin des salles de classe, ce lundi. En cause, une rumeur née de la mort d’un élève de 15 ans originaire de Tsoundzou. Des jeunes du même village auraient proféré des menaces de mort à l’encontre des habitants de Chirongui.

Seule une poignée de lycéens était à l’intérieur de l’établissement Tani Malandi*, ce lundi. Tôt le matin, des mères d’élèves ont bloqué les transporteurs scolaires pour que les adolescents repartent chez eux. Une intervention nécessaire, selon elles, due aux menaces qui pèsent sur eux et dont le point de départ est l’agression violente d’un élève de 15 ans, le 25 février. Ce dernier, originaire de Tsoundzou a succombé à ses blessures, le jeudi 10 mars. Sa mort a engendré des tensions dans son village et des risques de représailles contre les jeunes de Chirongui.

chirongui-menaces-serieux
Des menaces visent ces derniers jours les élèves et les habitants de Chirongui.

La rumeur n’a cessé de s’amplifier sur les réseaux sociaux et par le bouche-à-oreille depuis la semaine dernière jusqu’à être prise au sérieux par les autorités locales. “Nous avons peur”, confirme une mère d’élève, ce lundi. “Nos enfants ne sont pas en sécurité ici.” Elle indique que “les mamans ont arrêté les bus et renvoyé les enfants chez eux”. Enfin, ceux qui se sont déplacés, puisque la veille, une information circulait déjà pour laisser entendre que le lycée était fermé ce lundi. Beaucoup ne se sont même pas déplacés.

“Tout est calme”

Afin de renforcer la sécurité, policiers municipaux et gendarmes ont prévu d’être davantage présents aux abords des établissements scolaires dans les jours à venir. “Il y a eu une réunion dimanche avec la gendarmerie, pratiquement l’ensemble de la municipalité, une centaine d’habitants, le proviseur du lycée et le principal du collège”, explique Cédric Maleysson, chef de la police municipale de Chirongui. Lui aussi, “par des renseignements internes”, est au courant des menaces proférées. “Il y a un risque”, reconnaît-il, avant de décrire un village où “tout est calme aujourd’hui”.

Après une nouvelle réunion, ce lundi, les parents d’élèves responsables du blocage ont annoncé qu’ils laisseraient les adolescents retourner en classe. Ils comptent toutefois rester en alerte et se poster près de l’établissement. “On va rester vigilants”, prévient la mère de famille jointe par téléphone. “Et ce, pour au moins trois semaines.”

(*) Nous n’avons pas pu joindre la direction de l’établissement.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...