test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Des tensions devant le bureau des étrangers ce mercredi matin

À lire également

Avec le confinement, les demandeurs d’asile à Mayotte prisonniers du désespoir

Habitués à une galère quotidienne en espérant, un jour, obtenir le précieux statut de réfugiés, les demandeurs s’asile vivent le confinement comme un nouveau fléau. Les empêchant de se nourrir et d’alimenter encore un peu leur foi en une vie meilleure.

 

Les enfants des kwassas, symboles des reconduites expéditives à Mayotte

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné jeudi 25 juin la France dans l’affaire de la reconduite aux Comores de deux enfants en 2013. Sept violations ont été retenues, dans cette histoire qui illustre la politique de rattachement des mineurs à un tiers pour accélérer les procédures d’éloignement. 

Chronique judiciaire : Du réseau de passeurs au business de l’immigration clandestine à Mayotte

Entre 2014 et 2017, une équipe de passeurs à Mayotte a mis en place un business pour acheminer des clandestins des Comores à l’îlot Mtsamboro, puis de l’îlot aux côtes mahoraises. Et les passagers apprenaient au dernier moment qu’ils devaient payer les deux traversées….

Sans accord avec les autorités aux Comores, la politique “incohérente” de la LIC à Mayotte

Interpellations et expulsions ont repris, alors même que les frontières des Comores restent officiellement fermées. Une situation que dénoncent syndicats et associations.

A l’appel des Forces vives de Mayotte, une soixantaine de personnes ont rejoint le centre-ville de Mamoudzou en partant du rond-point de Doujani ce mercredi matin. La première revendication de ce mouvement est le démantèlement du camp de migrants à Cavani (qui se fait de manière progressive), mais les manifestants réclament en plus des mesures fortes pour lutter contre l’immigration clandestine et l’insécurité.

Une fois arrivé à la place Mariage, le groupe est resté devant le bureau des étrangers de la préfecture de Mayotte. Celui-ci est fermé, aujourd’hui, et protégé par un cordon de policiers. Quelques manifestants ont pu passer la première grille, avant d’être repoussés par la police. L’un des fonctionnaires a été chatouillé par des protestataires, mais dans la cohue, il s’est retrouvé projeté à terre.

Vers 11h, le cortège de manifestants est arrivé à la barge, côté Mamoudzou. Alors qu’ils tentaient de forcer l’accès au quai, les manifestants ont été repoussés avec du gaz lacrymogène. Le trafic est suspendu, faute de pouvoir faire descendre les passagers sur le quai.

Dans sa large majorité, ce mouvement est « pacifique », selon les organisateurs. « Il faut laisser le peuple régler les problèmes. Les Mahorais ne sont pas méchants ou violents. On n’est pas là pour faire la guerre, on veut notre tranquillité », résume Saïd, un manifestant.

Le cortège était en partie composé de membres des collectifs mobilisés sur les routes de Mayotte. La réponse des forces de l’ordre aux premiers barrages leur donne du grain à moudre. « Les agriculteurs ont le droit de manifester pacifiquement sans être inquiétés par les forces de l’ordre, pas les Mahorais », estime une jeune femme dans le cortège. « Toute la population de Mayotte défend les intérêts des Mahorais au sein de la France ».

Des barrages à Tsingoni, Chirongui et Chiconi

Sur le reste de l’île, la mobilisation continue également. De nombreux abattis bloquaient les axes de circulation de l’île, mardi soir, confirme la gendarmerie. Celle-ci a engagé des manœuvres pour retirer les obstacles laissés sur la route, sans toutefois que des manifestants se trouvent à proximité. Seuls trois barrages filtrants sont tenus, ce mercredi matin. C’est le cas à l’école de Chirongui, Chiconi et Tsingoni. Les gendarmes y notent « aucune hostilité ».

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...