100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Se former à la conduite de travaux à Mayotte, un chantier d’avenir

À lire également

Portes ouvertes : à l’école de la mode de Mayotte, le quartier et la région marchent sur le podium

Vendredi et samedi avaient lieu les premières portes ouvertes de l’École régionale des métiers de la mode, à M’Gombani. Un baptême de feu réussi...

La réserve de la gendarmerie, l’atout pour anticiper l’insécurité à Mayotte

Lundi se tenait la cérémonie de clôture de la préparation militaire gendarmerie au lycée de Tsararano. Les dix-huit nouveaux réservistes vont ainsi renforcer les...

La filière cosmétique à Mayotte se refait une beauté réglementaire

Les professionnels qui souhaitent s’investir dans les produits cosmétiques ont été conviés à une matinée de formation le 26 novembre à la Chambre de...

Ouverture imminente d’une école hôtelière de prestige à Mayotte

La prochaine rentrée scolaire 2021 sera marquée par l’ouverture d’un établissement hôtelier et de tourisme à Mayotte. Et ce n’est autre que la prestigieuse...

Depuis le mois de juillet, la première promotion du diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST), spécialité conduite de travaux en éco-construction, a débuté sa formation. Un cursus en alternance en partenariat avec le conservatoire national des arts et métiers (Cnam) de Mayotte et avec le GRETA-CFA, qui a surtout de beaux jours devant lui tant le chantier dans le 101ème département est colossal.

Baccalauréat en poche, vous ne savez que choisir entre le monde professionnel et la poursuite de vos études ? L’alternance est faite pour vous ! Comme les 12 étudiants en formation DEUST (diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques) conduite de chantier, vous pouvez réaliser un cursus universitaire tout en vous formant en entreprise.

Le conservatoire national des arts et métiers (Cnam) projette avec ce nouveau diplôme de former la population mahoraise et ainsi répondre aux contributions du territoire. “Notre logique est de travailler en cohérence entre la formation professionnelle et le développement économique », précise Anfane Hafidou, directeur général adjoint au conseil départemental, avant d’adresser un message porteur d’espoir aux jeunes en formation réunis ce mardi 27 juillet dans les locaux du rectorat. “Les besoins sur le territoire sont réels et vous êtes la solution à ceux-ci. L’objectif de cette formation est que vous deveniez les acteurs du développement de l’île, qu’on ne soit plus à l’avenir obligés de faire appelle à du personnel extérieur à Mayotte afin de trouver ces compétences là”, affirme-t-il. Un avis partagé par l’ensemble des invités du séminaire d’intégration des apprentis. À l’instar de la directrice du Cnam, Antufati Bacar. « Le BTP est classé comme la première filière à développer à Mayotte et la première filière porteuse d’emploi.” Un domaine non négligeable sur un territoire en pleine expansion et où la formation des jeunes est au cœur de nombreux enjeux.

formation-cnam-travaux-chantier formation-cnam-travaux-chantier

La vie c’est ça, elle est remplie de défis”

Une semaine sur les bancs de l’école et une semaine sur les chantiers, c’est ce qu’a choisi Faïda Mohamed Mmadi. Cette jeune bachelière pleine d’ambition n’a pas peur de se lancer dans une aventure inédite. “Je suis la seule fille de la promotion pour l’instant et la seule à sortir d’un lycée général. Les autres ont tous un bac pro, mais je suis réellement motivée pour aller dans le domaine du BTP”, assure-t-elle, déterminée. Si elle convient que s’intégrer dans cette voie professionnelle principalement masculine s’avère être un réel défi, elle n’en oublie pas moins son objectif. “Je suis très déterminée. Mon rêve est de devenir architecte et pour moi, l’alternance apporte un plus. Cela me permet d’acquérir des compétences sur le terrain. C’est un défi certes, mais la vie c’est ça, elle est remplie de défis”, s’exclame-t-elle, sure et certaine de son choix. Aucun doute à ses yeux, l’architecture et le bâtiment sont deux domaines qui la passionnent. “Ce qui me pousse dans cette voie ? C’est la réalisation d’un projet concret, qu’on voit se développer. J’ai toujours eu un côté artistique au fond de moi et j’aimerais voir que grâce à mes travaux, j’ai permis de donner une nouvelle image à Mayotte.” Un rêve qu’on lui souhaite se réaliser et un avenir radieux plein de développement sur l’île aux parfums.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°966

Le journal des jeunes

À la Une

Intersyndicale des taxis de Mayotte : « le Département prend le travail des chauffeurs de taxis »

Lassitude, incompréhension, colère… C’est dans cet état d’esprit que se trouvent les chauffeurs de taxis de Mayotte. Révoltés par un plan de transports interurbains...

Naissance/mortalité à Mayotte : l’année 2020, une exception à la règle

2020 se démarque par une baisse sensible des naissances. Un indicateur à prendre avec des pincettes puisque 2021 pourrait coïncider avec le franchissement de...

Journées européennes du patrimoine : 40 événements à Mayotte pour une 38ème édition encore sous la menace Covid

Pendant trois jours, la population aura l’occasion de découvrir les richesses du territoire à travers les nombreuses activités proposées par les collectivités et les...

Colocs ! : “Passer du tabou à libération de la parole en 13 minutes, c’est assez dingue”

Diffusée depuis le 6 septembre sur Mayotte La 1ère, la série Colocs ! alimente des débats parfois houleux sur les réseaux sociaux, après seulement...

1.2 million d’euros pour structurer le territoire et les clubs et relancer la pratique sportive

Le domaine du sport n’a pas été épargné par les conséquences de la crise sanitaire. En France, 30% des licenciés n’ont pas renouvelé leur...