Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

L’Est de Mayotte se dote de sa première MFR à Doujani

À lire également

La réserve de la gendarmerie, l’atout pour anticiper l’insécurité à Mayotte

Lundi se tenait la cérémonie de clôture de la préparation militaire gendarmerie au lycée de Tsararano. Les dix-huit nouveaux réservistes vont ainsi renforcer les...

Ouverture imminente d’une école hôtelière de prestige à Mayotte

La prochaine rentrée scolaire 2021 sera marquée par l’ouverture d’un établissement hôtelier et de tourisme à Mayotte. Et ce n’est autre que la prestigieuse...

Portes ouvertes : à l’école de la mode de Mayotte, le quartier et la région marchent sur le podium

Vendredi et samedi avaient lieu les premières portes ouvertes de l’École régionale des métiers de la mode, à M’Gombani. Un baptême de feu réussi...

Ouverture du pôle formation de la CCI à Dembéni : déjà 35 jeunes sur la route de l’emploi

La Chambre de commerce et d’industrie, aux côtés du conseil départemental, du rectorat, de la mairie de Dembéni et du CUFR ont inauguré ce...

Développées partout en France, les maisons familiales rurales (MFR) proposent aux jeunes un modèle de formation alternatif pour s’intégrer pleinement dans la société puis dans le monde du travail. À Doujani, la troisième MFR de Mayotte a inauguré ses nouveaux locaux rue Cheik Ahmed Soilihi ce mercredi 11 mai.

“Les MFR sont un moyen de lutter contre les maux sociaux de manière pérenne.” Lorsqu’il s’agit d’évoquer la structure pour laquelle il travaille, le président de la maison familiale rurale de Doujani, Younoussa Abaine, ne mâche pas ses mots. Un espace de formation qui a pour point de départ “un constat alarmant portant sur la délinquance juvénile et la déscolarisation” sur l’île aux parfums. “Notre travail consiste à forger l’intellect, à apprendre le vivre ensemble et à garantir l’acquisition de savoir dans le cadre de l’instruction obligatoire”, poursuit Younoussa Abaine.

est-mayotte-premiere-mfr-doujani
Les représentants de la préfecture, de l’union nationale des maisons familiales rurales d’éducation et d’orientation ainsi que le grand Cadi de Mayotte ont assisté aux discours d’inauguration de la nouvelle MFR Est de Doujani.

L’égalité des chances

“J’ai moi-même commencé mes études dans une MFR”, témoigne Abdoulmadjid Harache, moniteur au sein de la nouvelle antenne de Doujani. Grâce à une formation en alternance dès la classe de quatrième, les élèves ont la possibilité de choisir un avenir qui leur ressemble. “Mon emploi du temps se partage entre les cours et les stages”, confie Mousna, 17 ans, en formation à la MFR de Doujani. Entre la vente, l’agriculture ou encore la coiffure, la jeune fille hésite encore : “Cette expérience m’a permis de découvrir plusieurs métiers.” Forte de cette expérience, l’élève va pouvoir décider d’un projet de carrière qui répond à ses envies.

“Un jeune qui vient en MFR est un jeune pour qui le système d’éducation n’est pas adapté et qui veut être dans l’action tout de suite. Depuis 85 ans, les MFR permettent de faire émerger des jeunes qui ont envie de servir leur territoire”, détaille Dominique Ravon, le président de l’union nationale des maisons familiales rurales d’éducation et d’orientation. À l’image de ces jeunes pour qui le déterminisme social semblerait avoir coupé les ailes, Elyassir Manroufou, enfant de Doujani, rapporte son expérience : “Aujourd’hui, je voudrais dire aux jeunes qu’on peut être issus de territoires comme Doujani et réussir.” Le conseiller départemental du canton de Mamoudzou 2 revendique sa scolarité dans ce quartier souvent montré du doigt pour ses épisodes de violence. “Doujani est un lieu où tout se mélange et où les associations s’organisent pour apporter une nouvelle dynamique vertueuse.” De quoi motiver les jeunes présents ce jour à poursuivre leurs efforts et un jour eux-aussi aider à leur tour les enfants de leur quartier.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Le branle-bas de combat au centre hospitalier

Le service des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM) tourne avec quatre médecins de jours et trois médecins de nuit, se défend la...

Omar : « C’est chez moi ici, je ne partirai pas »

Des tôles déformées, des cendres et des trous encore fumants sont les restes du chalet d’Omar. L’exploitation de l’agriculteur de M’tsapéré, ciblée régulièrement par...

Musique traditionnelle et électro s’accordent au festival Kayamba

La sixième édition du festival de musique traditionnelle et électronique se déroulera du vendredi 31 mai au samedi 1er juin. Deux dates pour deux...

Les jeunes du RSMA sensibilisés aux violences contre les femmes

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) de Mayotte a reçu, ce mardi 28 mai, la cinquième édition de la journée de lutte contre...

« On va partir et voyager autour de l’Europe »

Le mois de l’Europe est célébré pendant tout le mois de mai, dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date...