100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le banga traditionnel de Mayotte incendié, des écoles vandalisées à Mamoudzou

À lire également

À Mayotte, deux mourengué dégénèrent en simultané

Comme un goût de déjà-vu. Dans la nuit de mardi à mercredi, à M'tsapéré, les forces de l’ordre qui tentaient de disperser les participants d’un mourengué ont finalement été attaquées sur le remblai. Quelques heures plus tôt, la même scène se jouait à Combani.

Plusieurs jeunes tuent un père de famille à M’tsapéré

Au moins une dizaine de jeunes ont molesté à mort un homme de 35 ans ce lundi soir à M'tsapéré. Un premier suspect aurait déjà été identifié comme meneur. Ce jeune majeur est un délinquant notoire, puisqu'il avait déjà été enfermé à Majicavo pour des faits de violences.  

Un quartier en feu à Trévani, Mayotte

C’est une vraie scène de guérilla qui s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi à Trévani. Le quartier appelé Troca était en feu. L’incendie a volontairement été déclenché par une quarantaine de jeunes. Aucun blessé n’est à déplorer, mais des familles se retrouvent sans domicile. 

Drame à Hamjago : La crainte de représailles inquiète les habitants

Après un regain de violences le week-end dernier, un nouvel affrontement entre bandes rivales s’est tenu, mardi en pleine journée, à Hamjago. Un événement qui aurait, selon les habitants, provoqué la crise cardiaque d’une commerçante, décédée en tentant de sauver un jeune en train de se faire agresser. Un scénario différent de celui relaté par les forces de l’ordre, mais qui laisse toutefois craindre une possible riposte.

Dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 juillet, le banga traditionnel et emblématique de Mayotte, situé à Passamaïnty, a pris feu. La nuit précédente, ce sont deux écoles à Passamaïnty et Cavani sud qui ont été vandalisées.
Le banga avait déjà été incendié le week-end dernier, mais le feu avait été maîtrisé à temps. Cette fois-ci, la structure traditionnelle n’a pas survécu. Tout a brûlé : la toiture ainsi que le mobilier qui était à l’intérieur et qui représentait les scènes de vie de l’époque. Une portion de l’enclos (mraba) est aussi partie en fumée. Seuls les murs en terre n’ont pas succombé sous les flammes.

On ignore pour l’instant les causes de cet incendie. Serait-ce lié aux affrontements qui ont eu lieu dans la zone durant la même nuit ? Rien n’est sûr.
La mairie de Mamoudzou va déposer plainte afin qu’une enquête soit ouverte.

Des salles de classe saccagées à Passamaïnty et Cavani sud

Deux écoles de la commune ont été également vandalisées dans la nuit du lundi 25 à mardi 26 juillet. L’une se situe à Cavani sud et l’autre à Passamainty.
On observe avec désarroi la même scène dans les deux établissements. Les portes ont été cassées, les salles de classes saccagées. Les placards sont vidés et les outils de travail des élèves et enseignants ont été détruits et renversés par terre. Cahiers déchirés, bris de verre, chaises renversées… les malfrats n’ont rien épargné. Pas même les sanitaires qui ont également été abîmés.

Du côté de la mairie de Mamoudzou, c’est l’incompréhension totale. La Ville a déposé plainte, et une enquête est ouverte. Elle assure qu’elle est déjà en train de réparer les dégâts afin que les élèves et enseignants puissent reprendre les cours dans moins d’un mois.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des émeutes ont éclaté à Kawéni, ce mercredi

Des barrages enflammés ont compliqué le passage des véhicules par Kawéni, ce mercredi. En fin de matinée, une opération de la police aux frontières...

Inscription du « mawlida shenge » au patrimoine culturel immatériel, « une chance énorme »

Le 27 juin dernier, la direction générale des patrimoines et de l’architecture du ministère de la Culture a inscrit le « mawlida shenge » (une pratique...

L’intercommunalité de Petite-Terre incendiée, mercredi matin

Trois préfabriqués sont partis en fumée, tôt ce mercredi matin, sur le site principal de la communauté de communes de Petite-Terre. Situés près du...

Chiconi FM-TV arrive sur la TNT

Après neuf ans d’existence, l’association Chiconi FM monte d’un cran avec la création d’une chaîne de télévision émise sur la TNT. Elle se veut...

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...