Distribution d’électricité à Passamaïnty : le principal du collège répond aux accusations

À lire également

À Mayotte, deux mourengué dégénèrent en simultané

Comme un goût de déjà-vu. Dans la nuit de mardi à mercredi, à M'tsapéré, les forces de l’ordre qui tentaient de disperser les participants d’un mourengué ont finalement été attaquées sur le remblai. Quelques heures plus tôt, la même scène se jouait à Combani.

Plusieurs jeunes tuent un père de famille à M’tsapéré

Au moins une dizaine de jeunes ont molesté à mort un homme de 35 ans ce lundi soir à M'tsapéré. Un premier suspect aurait déjà été identifié comme meneur. Ce jeune majeur est un délinquant notoire, puisqu'il avait déjà été enfermé à Majicavo pour des faits de violences.  

Un quartier en feu à Trévani, Mayotte

C’est une vraie scène de guérilla qui s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi à Trévani. Le quartier appelé Troca était en feu. L’incendie a volontairement été déclenché par une quarantaine de jeunes. Aucun blessé n’est à déplorer, mais des familles se retrouvent sans domicile. 

Drame à Hamjago : La crainte de représailles inquiète les habitants

Après un regain de violences le week-end dernier, un nouvel affrontement entre bandes rivales s’est tenu, mardi en pleine journée, à Hamjago. Un événement qui aurait, selon les habitants, provoqué la crise cardiaque d’une commerçante, décédée en tentant de sauver un jeune en train de se faire agresser. Un scénario différent de celui relaté par les forces de l’ordre, mais qui laisse toutefois craindre une possible riposte.

Le principal du collège Ouvoimoja a été suspendu de ses fonctions il y a trois semaines. Un raccordement de son compteur au voisinage avait été repéré pendant la destruction de bangas le 12 novembre dernier.

L’information a fait l’effet d’un bon coup de jus hier. D’après nos confrères de KwéziTV, le principal du collège Ouvoimoja de Passamaïnty distribuait illégalement de l’électricité dans le quartier, moyennant le raccordement de son compteur à des bangas du voisinage. Le tout sur le dos du contribuable, puisque l’accusé occupe un logement de fonction. Ce sont des agents d’EDM qui ont découvert le pot aux roses il y a quelques semaines, au moment de la destruction de 25 cases en tôle sur ce terrain de la Société immobilière de Mayotte (SIM).

Tiens, mais que voilà…

Et de remonter le fil d’Ariane… jusqu’au perron du principal. “Dès que nous avons eu vent de l’affaire, j’ai demandé au directeur d’EDM de faire un procès verbal, pour prononcer sa suspension conservatoire”, confirme le recteur Gilles Halbout. Depuis trois semaines, l’homme a donc laissé la place à son adjointe. Pour l’instant, l’enquête est en cours, d’autres “points de comportement”, ayant par ailleurs justifié cette décision, explique le responsable de l’académie.

Solidarité et bon voisinage

Contacté par Flash Infos, le principal du collège livre toutefois une autre version. “J’ai accepté qu’un voisin branche chez moi une rallonge électrique, mais c’était une solution provisoire le temps qu’il se procure des panneaux solaires”, déroule-t-il dans le combiné. Un acte de “solidarité”, fait-il valoir, pour permettre aux enfants de cette famille sans papier de faire leurs devoirs sous “trois pauvres ampoules”. “En tout, ce n’est arrivé que quatre fois ponctuelles”, insiste-t-il. Manque de pot, la quatrième fois, ce sont les agents d’EDM qui sont venus toquer à sa porte…“Je reconnais que c’était une bêtise, je fais amende honorable, je n’aurais pas dû accepter cet arrangement.”

Reste qu’il n’était pas question, selon lui, d’alimenter tout un quartier ! Des propos par ailleurs confirmés par le principal bénéficiaire. “J’avais un problème de lumière, donc je lui ai demandé un coup de main. Mais je n’ai pas raccordé les autres voisins”, assure ce père de famille. Acte de solidarité, bon voisinage, ou petit business… Seule l’enquête permettra d’éclaircir cette affaire.

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Pour Mansour Kamardine, « les moyens affectés sont en deçà des besoins réels »

Face aux risques de nouvelle flambée épidémique à Mayotte, le député LR Mansour Kamardine martèle depuis plusieurs semaines l'absence de moyens déployés par le...

Crise sanitaire : À la mosquée de Passamaïnty, dernière prière avant le couvre-feu

Les fidèles accueillent avec peu d’enthousiasme les nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du variant de Covid-19 à Mayotte. Surtout au vu des...

Couvre-feu : Les commerçants mahorais obligés de se réorganiser à nouveau

Couvre-feu oblige, les commerçants doivent revoir leur organisation. Horaires aménagés pour les salariés, baisse du chiffre d'affaires… La nouvelle mesure vient aggraver la situation...

Cordées de la réussite : permettre aux élèves mahorais de dépasser leurs limites

Le dispositif Cordées de la réussite fait son entrée à Mayotte cette année, après plus de 12 ans d’existence sur le territoire nationale. 27...

Malgré la fermeture des vols internationaux, Ewa Air pense déjà à rebondir

Éternel optimiste, le directeur général délégué de la compagnie aérienne d'Ewa Air, Ayub Ingar, ne perd ni le sourire ni ses ambitions malgré l'arrêt...